1928

Le premier culte officiel a eu lieu le dimanche 29 janvier 1928 à Paris, à la Maison Populaire. En 1944, l’Eglise achète un terrain à Issy-les-Moulineaux avec un bâtiment qui servira de lieu de culte.

 

1978

C’est en 1978 que l’édifice actuel est construit.

 

2008

Depuis 80 ans, l’Eglise Evangélique Arménienne de Paris-Issy les Moulineaux participe à la présence chrétienne dans la ville au côté des autres Eglises. Elle est un lieu de prière et de spiritualité ouvert à tous.
Accueil
Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux
Culte du dimanche 15 février 2015 - «Jésus, ému de compassion… le toucha…» PDF Print E-mail
Messages du Culte
There are no translations available.

Lev. 13. 45 et 46 / Marc 1. 40 à 45

« Jésus, ému de compassion… le toucha…»

J

ésus est face à une situation dramatique. L’homme qu’il a devant lui est atteint de la lèpre, une maladie incurable à l’époque et lourde de sens car reliée au péché, à l’impureté. Le livre du Lévitique nous décrit la condition de ces malades : exclus de la société, condamnés à l’isolement et à se déclarer « impur… ». Les choses ont changés depuis. Cette maladie, quoique toujours grave, se soigne et n’est plus reliée au péché. Mais les Ecritures l’évoquent parfois, pour nous parler du péché, de cette maladie spirituelle dont le Christ est venu nous guérir. Ce qui veut dire que derrière l’histoire de ce lépreux, nous devons lire aussi notre histoire et celle de toute l’humanité touchée par le mal. Le nier serait de l’aveuglement, l’accepter comme une fatalité serait décourageant, l’inscrire dans l’œuvre du salut en Jésus conduit à la guérison. C’est sur ce chemin de vie que je vous invite à méditer ce matin.

Read more...
 
Culte du dimanche 22 février 2015 - « Tu as gardé ma parole » PDF Print E-mail
Messages du Culte
There are no translations available.

Apocalypse 3 : 7 à 13

« Tu as gardé ma parole »

N

ous allons parler aujourd’hui de la sixième lettre de l’Apocalypse. Au deuxième siècle avant Jésus-Christ le roi de Pergame, Attale II Philadelphie, fonda trois villes. Il donna à deux d’entre-elles son nom : il appela l’une « Attalie », l’autre « Philadelphie ». En grec le surnom « Philadelphe » signifie « l’ami du frère » ou « amour fraternel ».

C’est à cause du sens évangélique de ce mot que le quaker William Penn donna au dix-huitième siècle le nom de Philadelphie à la grande ville américaine. Nous avons eu l’occasion de remarquer plus d’une fois, dans ces lettres, comment Dieu, en donnant son message, s’intéresse à l’actualité et à l’histoire.

Philadelphie n’a jamais été une très grande ville. La cause principale en est les fréquents tremblements de terre qui s’y produisent. Le plus grand de ces tremblements de terre eut lieu en l’an 17 de notre ère.

Pendant 3 ans les habitants vécurent sous tente. Et Dieu dit ici : « à celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu et il n’en sortira plus. » (3 :12). Quelques années plus tard elle prit un deuxième nom puis un troisième. Et Dieu dit : « à celui qui vaincra, j’écrirai sur lui le nom de mon Dieu, le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem, et mon nom nouveau. »

Read more...
 
Culte du dimanche 08 février 2015 - «Souviens-toi que ma vie n’est qu’un souffle » PDF Print E-mail
Messages du Culte
There are no translations available.

Job 7. 1 à 7 / Marc 1. 29 à 39

« Souviens-toi que ma vie n’est qu’un souffle »

L

a vie de l’homme n’est qu’un souffle, c’est dire toute sa fragilité. Mais dans le second récit de la création au chapitre 2 du livre de la Genèse, le texte nous rappelle et nous révèle l’origine de ce souffle de vie : « L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie, et l’homme devint un être vivant ». (Gen. 2. 7) La vie n’est pas dans la matière, elle est dans l’impulsion que Dieu donne à la matière pour la rendre vivante. Dieu est l’origine et le maître de la vie. L’homme ne vit pas de lui-même ou par lui-même. C’est une grâce, un signe puissant de l’amour de Dieu pour lequel nous devons sans cesse être reconnaissants. Mais il est vrai que la vie reste fragile et qu’elle n’est pas exempte d’épreuve, de maladie, de fatigue, d’égarement, de chute. Elle n’est pas toujours à l’abri d’accident, du mal, d’agression, de catastrophe. Tout peut basculer d’un instant à l’autre et briser nos projets, notre quiétude. Ce fut l’expérience de Job. Comment se préparer, faire face, vivre cette vie dans la paix et l’espérance malgré sa fragilité et toutes ces agressions du mal qui l’assaillent sans cesse ? C’est sur ce sujet que je vous invite à méditer.

Read more...
 
La Lettre de Nouvelles - Février 2015 PDF Print E-mail
La Lettre de Nouvelles
There are no translations available.

icon 201502 - La Lettre de Nouvelles - Février 2015


« 1915 – 2015 Cent ans… »

C

ent ans se sont écoulés depuis les événements tragiques du Génocide du peuple Arménien. Cent ans déjà que nos grands-parents ont subi des souffrances atroces, inqualifiables, inhumaines de la part du gouvernement « jeunes turcs » au pouvoir dans ces années 1915. Cent ans qui n’ont pu effacer la douleur, le souvenir, la colère parfois. Certes, le temps atténue la souffrance, la vie reprend toujours le dessus comme pour dire non à l’amertume et au désespoir. Mais un siècle après, force est de constater que le sentiment d’injustice demeure toujours aussi vif chez les Arméniens. Un siècle après, la Turquie continue de nier ces faits incontestables. Il aura fallu attendre 99 ans pour entendre quelques timides paroles de « condoléances ». Premier signe d’aveu ou simple manœuvre politicienne ? L’histoire nous le dira.

En cette année du centenaire, le Conseil Mondial Evangélique Arménien, s’associe à toutes les démarches unitaires pour que justice soit rendue aux Arméniens, avec reconnaissance des faits par la Turquie et réparations. Le Conseil Mondial lance aussi un appel à la prière à toutes les églises dans le monde. Un appel à prier sans haine ni désir de vengeance. Que cette année 2015 soit une année de Vérité, de Justice, de Reconnaissance, de Réparation et de Réconciliation entres Arméniens et Turcs. Que nos morts reposent en paix et que les vivants vivent en paix !
Que cette année soit un tournant dans notre histoire.

Votre pasteur, Joël Mikaélian.
Read more...
 
Culte du dimanche 01 février 2015 - «Es-tu venu pour nous perdre ? » PDF Print E-mail
Messages du Culte
There are no translations available.

Es. 61. 1 à 4 / Marc 1. 21 à 28

« Es-tu venu pour nous perdre ? »

C

’est le jour du sabbat, Jésus se rend à la synagogue à Capernaüm. Et il se met à enseigner ceux qui sont là.  Sa façon d’expliquer les textes sacrés surprend ses auditeurs. Il se trouve là un homme qui avait un esprit impur, nous dit le texte. C’est alors que cet homme, ou l’esprit, se met à interpeler Jésus : « Qu’y a-t-il entre nous et toi… Es-tu venu pour nous perdre… ? ». Cette question nous rappelle que de tout temps, l’œuvre de Dieu a suscité toutes sortes d’oppositions. Ici, c’est un esprit impur, là des religieux incrédules, parfois des faux prophètes, des philosophes… Aujourd’hui ce sont des sceptiques, des idéologies extrémistes, ou encore une certaine « laïcité à outrance », nouvelle « religion » qui aimerait remplacer toutes les autres. « Es-tu venu pour nous perdre ? ». Jésus est-il venu pour détruire ? La foi chrétienne est-elle dangereuse ? Que dit la parole de Dieu à ce sujet ?
Read more...
 
<< Start < Prev 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Next > End >>

Page 1 of 66

Prochaines rencontres

Simplepie detected an error. Please run the compatibility utility.
The following Simplepie error occurred:
A feed could not be found at http://www.google.com/calendar/feeds/eeaissy@gmail.com/public/full?start-min=2015-03-07&orderby=starttime&sortorder=ascending&singleevents=true

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux