Accueil

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux

Message du culte du 05 juin 2018 - « Il n’y a pas de juste, pas même un seul… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Ps. 53. 2 à 4 / Rom. 3. 10 à 18 / Marc 14. 22 à 25

« Il n’y a pas de juste, pas même un seul… »

L

a Bible rend un verdict sans appel sur la nature humaine. Un verdict qui peut choquer, nous déranger dans la mesure où il nous concerne personnellement. Nous appartenons tous à cette humanité, nous en sommes solidaires que nous le voulions ou pas. Une telle parole implique une condamnation universelle, et nous pouvons penser qu’elle est excessive. Nous pouvons vite être tentés de dire : « Tous, mais pas moi ! ». Ou à l’inverse, sombrer dans une sorte de culpabilité envahissante et destructrice. Entre ces deux écueils, quel chemin emprunter ? L’évangile nous invite à porter un regard lucide sur nous-même et sur l’humanité, tout en considérant l’immensité de la grâce et de l’amour de Dieu. Tout en nous encourageant à croire et à comprendre la valeur du sacrifice du Christ ; à ne jamais l’oublier. C’est ce que je vous invite à faire ce matin.

Lire la suite...
 

Message du culte du 27 mai 2018 - « Est-il rien arrivé d’aussi grand ? » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Deut. 4. 32 à 39 / Rom. 8. 14 à 17 / Matth. 28. 16 à 20

« Est-il rien arrivé d’aussi grand ? »

I

l est des choses qui ont marqué et qui marquent l’histoire. Nous sommes souvent fascinés par ce qui est grand, extraordinaire. Cela peut concerner les grands événements de ce monde, comme ceux de nos vies. Ce peut être la conquête de la lune, comme le sourire d’un enfant. En ce jour de fête des mères, nous pouvons nos rappeler qu’une des grandes choses de ce monde, pourrait être comme le chantait Yve Duteil : « Prendre un enfant par la main, pour l'emmener vers demain, pour lui donner la confiance en son pas… ». Certes, la grandeur d’une chose se mesure à l’empreinte qu’elle a ou peut avoir sur le monde. Mais la grandeur d’une chose se mesure aussi à l’attention que nous lui portons. Ce qui fait que telle chose peut réjouir, encourager, donner des perspectives nouvelles aux uns et en laisser d’autres indifférents. Les textes bibliques de ce matin nous invitent à méditer sur ce qu’il y a de plus grand. Sur ce qui a impacté ce monde profondément. Ils nous invitent à nous questionner sur ce qui est réellement grand, et qui devrait nous fasciner, nous réjouir, nous remplir de forces, d’espérance ; qui devrait transformer nos façon de voir, de vivre, de considérer ce monde.  Ouvrons les yeux de nos cœurs à l’Esprit Saint et laissons-nous saisir par sa Parole.
Lire la suite...
  
Message du culte du 20 mai 2018 - « Ils furent tous remplis d’Esprit Saint… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Actes 2. 1 à 11 / Jean 15. 26 à 16. 4

« Ils furent tous remplis d’Esprit Saint… »

A

près l’ascension de Jésus, les disciples sont déconcertés. Ils ne savent plus trop quoi penser. Ils se retrouvent un petit nombre de fidèles, environ 120. On sent bien à la lecture des textes qu’ils ne savent pas trop quoi faire. Ils prient. Puis Pierre se lève et pense étrangement à remplacer Judas. C’est étonnant car nulle part nous lisons que Jésus leur ait donné cette recommandation. Pierre va interpréter de façon assez curieuse des paroles des Psaumes 69. 26 et 109. 8, pour justifier cette démarche. On présente alors deux candidats au poste, mais comment choisir ? On prie, puis on tire au sort un certain Matthias qui restera un illustre inconnu. Les disciples sont déconcertés comme nous pouvons l’être nous aussi parfois dans certaines situations de nos vies personnelles, familiales ou d’église. Il est des temps où nous aussi, nous ne savons que faire, quel chemin choisir, qu’elle action engager, quelle parole donner… Il semble, à la lumière de ce qu’ont vécu les disciples au lendemain de l’ascension de Jésus, que l’impatience n’est pas bonne conseillère. Et qu’il vaut mieux s’attacher aux paroles du Christ, attendre ses promesses, plutôt que de vouloir faire les choses par soi-même et chercher à les justifier par quelques textes bibliques. Ouvrons nos cœurs aux promesses du Seigneur et recevons-les tout à nouveau en ce jour de Pentecôte.

Lire la suite...
  
Message du culte du 06 mai 2018 « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi … » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Jér. 31. 3 / Jean 15. 9 à 17

« Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis… »

C

ette parole de Jésus était certes, une évidence pour les disciples. Ceux-ci avaient été effectivement appelés, choisis, par Jésus lui-même. Ils n’avaient eu aucune initiative dans ce choix, aucun mérite, si ce n’est celui de répondre positivement à son appel. Cette parole nous rappelle qu’il en est de même pour nous aussi aujourd’hui, même si cela peut nous paraître moins évident. Notre tendance est souvent de croire ou de penser que c’est nous qui avons fait le choix de suivre le Christ. Et nous oublions trop souvent que son choix précède le nôtre. Que tout vient de lui, que c’est lui qui nous a aimé le premier. Que l’amour de Dieu est plus grand que nous-même, qu’il ne dépend pas de nous, de nos petits calculs aux mérites, mais d’une volonté puissante de l’amour du Père. Son amour inonde le monde entier. Ne le réduisons pas à notre mesure. Le Seigneur nous rappelle ici que la vie chrétienne est un tout. Un ensemble de vérités liées les unes aux autres, dépendantes les unes des autres. En quelques phrases, il les place devant nous. Médions-les quelques instants.

Lire la suite...
  
Message du culte du 29 avril 2018 - « Sois fidèle jusqu’à la mort… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Héb. 11. 36 à 40 / Apoc. 2. 8 à 11 / Jean 16. 32 et 33

« Sois fidèle jusqu’à la mort… »

L

a lettre du Seigneur à l’ange de l’église de Smyrne, a dû revêtir des reliefs particuliers tout au long de son histoire. Il est possible qu’au siècle dernier, elle ait eu un impact saisissant parmi les chrétiens de cette ville. En septembre 1922, dans la suite du Génocide des arméniens, les turcs envahirent la ville et massacrèrent des milliers de chrétiens, grecs et arméniens. Puis ils y mirent le feu pour couvrir les traces de leur barbarie. A cette époque, des milliers de chrétiens y trouvèrent la mort dans des conditions atroces. Cette lettre de l’Apocalypse concernait-elle ces événements ? On ne sait pas, mais les chrétiens ont dû probablement y penser à cette époque. Peut-être y ont-ils trouvé les encouragements à demeurer fidèles au Christ jusqu’à la mort. Ce matin, nous commémorons à nouveau le Génocide des arméniens perpétré par le gouvernement des jeunes turcs en 1915. C’est pour nous un devoir de mémoire, un hommage que nous voulons rendre à tous ceux qui ont subi ces atrocités. Hommage et prière, prière non pas pour les défunts, mais prière pour que justice soit faite au peuple arménien ; justice qui implique reconnaissance, demande de pardon et réparation. Année après année, cette commémoration questionne aussi notre foi. Pourquoi Dieu a-t-il permis ? Pourquoi ne fait-il pas justice ? Pourquoi nos épreuves ? Peut-on considérer la mort comme une victoire ? Le silence de Dieu peut-il être signe de sa fidélité ? Jusqu’où sommes-nous prêts à aller par fidélité au Christ ?

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 98

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux