Accueil Aller plus loin...
Aller plus loin...
L'Humanité au pluriel - La question des races à la lumière de la Bible PDF Imprimer Envoyer
Aller plus loin...

Alain Nisus - Professeur de théologie
 

Le racisme : une situation ambiguë en France

 

Nous nous trouvons en France, en ce qui concerne la question du racisme, devant une situation paradoxale. D’un côté, le mot « racisme » est mis à toutes les sauces. On parle de racisme anti-jeunes ; racisme antivieux ; anti-gros ; anti-homosexuel, etc.

Cela pourrait donner l’impression qu’il existe un vif sentiment antiraciste.

Le racisme serait le crime des crimes, avec l’exclusion et la discrimination.

On pourrait penser que les associations comme SOS-Racisme ont gagné leur pari.

Le racisme en France n’est pas une opinion tolérable, c’est un délit.

Les actes ou les propos racistes sont passibles de sanctions pénales. 

En France, parler de « races », utiliser l’adjectif « racial » est politiquement incorrect.

Lire la suite...
 
Samedi 5 décembre 2009 - Soif de beauté ? PDF Imprimer Envoyer
Aller plus loin...

Petit déjeuner des dames - Samedi 5 décembre 2009

Intervenante : Celia Evenson

Soif de beauté ?
(1 Pierre 3 v 1-7)

 

T outes les femmes ont envie d'être belles. C'est une étudiante à qui je parlais de ce message qui m'a dit cela. Je ne sais pas ce que vous en pensez. La beauté est une des choses qui définissent la féminité, on appelle bien les femmes le beau sexe. Et pourtant, c'est souvent une source d'angoisses et de souffrances pour les femmes.

On peut souffrir parce qu'on vit la beauté comme une obligation : on peut avoir l'impression que c'est la seule manière d'exister dans le regard des autres, des hommes en particulier. Du coup, on la prend comme une compétition, on devient jalouse des femmes qui semblent plus belles que nous et on méprise celle qu'on trouve moins belles. On fait courir des risques à notre santé et on dépense des sommes folles pour correspondre à un idéal très étroit. Cette angoisse concerne toutes les générations. La chirurgie esthétique n'est plus le tabou qu'elle était il y a quelques années, si on se réfère aux magazines. Il paraît que la majorité des femmes sont insatisfaites de leur corps. Quand j'ai lu ça dans le journal, je me suis demandé si c'était mon cas, et si oui, pourquoi.

Et puis il y ne faut pas oublier que la beauté, c'est notre industrie locale. Paris est la capitale mondiale de la mode et des cosmétiques, alors vivre ici doit forcément avoir un effet sur notre rapport à la beauté. Mais en fait, cette angoisse est universelle. C'est l'histoire de Blanche-Neige : « Miroir ô mon beau miroir, suis-je toujours la plus belle ? » On peut penser que la question de la beauté est frivole, mais la reine était prête à aller jusqu'au meurtre dans son obsession d'être la plus belle. Et nous, à quoi sommes nous prêtes pour être belles ?

Mais à l'inverse, on peut souffrir parce que la beauté est un interdit. Peut-être que dans votre famille, on vous a reproché de vouloir vous faire belle : « fais plutôt tes devoirs au lieu de te pavaner devant le miroir ». Ou on ne vous a jamais fait de compliments sur votre apparence, pour que vous restiez une fille sérieuse. Parfois, ces interdits ont des fondements religieux. Le Christianisme, le judaïsme et l'islam ont tous produit des costumes religieux peu seyants pour les femmes. Officiellement, c'est pour protéger les femmes du désir des hommes, ou les hommes de leurs propres désirs. Mais on a l'impression qu'à force de cacher tout ce qui fait la beauté d'une femme, c'est sa féminité et donc son humanité qui sont niées. Du coup, peut-être que vous trouvez cela comique de parler de beauté dans une réunion chrétienne. La Bible s'intéresse-t-elle à cela ? Dieu a-t-il une réponse à mes angoisses par rapport à mon apparence ?  

Alors pour répondre à ces questions, nous allons lire aujourd'hui un passage qui parle de la beauté féminine, 1 Pierre ch 3 v 1 à 7. Ce passage permet de répondre à trois questions fondamentales : faut-il être belle ? C'est quoi, être belle ? Et comment être belle ? 

Lire la suite...
 
Samedi 7 novembre 2009 - L'Espérance et l'épreuve - Dr Agnès SANDERS PDF Imprimer Envoyer
Aller plus loin...

Petit-déjeuner des dames - Samedi 7 novembre 2009
Intervenante : Dr Agnès SANDERS

 

L’Espérance et l’Epreuve

D eux mots qui ont 5 lettres en commun et qui sont liés dans une relation de co-dépendance. Nous ne connaitrions pas l’espérance si nous ne connaissions l’épreuve. Adam et Eve n’espéraient pas, ils vivaient la sérénité de la communion parfaite avec leur créateur. Et si nous vivions l’épreuve sans aucune espérance, alors nous mourrions dans le désespoir.

Nous allons aborder dans un premier temps cette opposition et cette co-dépendance entre ces deux états de notre vie : Epreuve et Espérance.

Ces deux états reflètent bien la tension qui existe dans notre monde où le mal est présent et semble souvent dominer et où Dieu est souverain et nous assure que ce qui demeurera toujours, ce sont la Foi (confiance en Lui), l’Espérance, qui est l’aspiration à un monde meilleur, et l’Amour, qui nous a libérés de la mort par la souffrance atroce de son fils.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>

Page 7 sur 8

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux