Accueil La Lettre de Nouvelles
La Lettre de Nouvelles
La Lettre de Nouvelles - Novembre 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201411 - La Lettre de Nouvelles - Novembre 2014


« Quand je contemple les cieux, ouvrage de tes mains… Qu'est-ce que l'homme, ô Dieu, pour que tu penses à lui ? Qu'est-ce qu'un être humain pour que tu prennes soin de lui ?...».  (Ps. 8. 4)

L

es paroles de ce psaume expriment l’émerveillement de l’homme face à l’immensité de l’univers et la bienveillance de Dieu envers lui. L’auteur nous invite à méditer à sa suite : « Qu’est-ce-que l’homme… pour que tu penses à lui ?». Que sommes-nous dans cet univers, au milieu des milliards d’étoiles, de galaxies, de systèmes solaires ? Honnêtement pas grand-chose et pourtant si précieux aux yeux de Dieu ! C’est ce qui émerveille l’auteur du psaume.

Certes, depuis son origine, l’homme n’a eu de cesse de se détourner de Dieu. Mais Dieu n’a eu de cesse de penser à lui, il n’a jamais renoncé à le ramener à lui. Il est même venu sur cette terre en Jésus et a donné sa vie en rançon pour le sauver de la mort éternelle. Depuis, il invite chacun à renoncer au mal, à croire en Jésus et à marcher avec lui vers la vie éternelle.

Ce psaume nous invite à l’émerveillement : Dieu pense à toi, il prend soin de toi, même si tu es loin de Lui. A toi de l’accepter et de le laisser diriger ta vie.

Dieu pense aussi à toi, qui es son enfant, il prend soin de toi. Bien qu’il soit infiniment grand, il a le regard sur toi et il est toujours  présent à tes côté. Aie confiance, ta vie est précieuse pour Lui.

Aussi grand que soit l’univers, aussi nombreux et insignifiants que soient les humains, Dieu pense à eux. Il veut tous les sauver, en prendre soin et leur faire du bien.

Quelle grâce la vie ! Quel émerveillement la vie avec Dieu ! Sachons en apprécier chaque seconde, et vivons-là pleinement avec lui et pour lui.
Votre Pasteur, Joël Mikaélian.
Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Septembre 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201409 - La Lettre de Nouvelles - Septembre 2014


« Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au-dedans de moi ? Espère en Dieu, car je le louerai encore, il est mon salut et mon Dieu ».  (Ps. 43. 5)

L

es psaumes 42 et 43 expriment avec force ce que  le croyant ressent face aux dures épreuves de la vie. L’auteur s’interroge, il interroge son âme, son être intérieur. Il s’étonne de se voir si abattu, découragé, sans trop d’espérance. Au psaume 42, il questionne Dieu et n’hésite pas à lui dire : « Pourquoi m’oublies-tu ? ». De plus, il est assailli de gens qui lui disent sans cesse : « Où est ton Dieu ? ».

A ce propos, le théologien allemand Dietrich Bonhoeffer, emprisonné et fusillé à cause de son opposition à Hitler, écrivait ceci : « Où est ton Dieu ? Voilà ce qu’on nous demande sur le ton de l’inquiétude, du doute ou de la moquerie. La mort, le péché, la détresse et la guerre, mais aussi la bravoure, la puissance et l’honneur, cela, on le voit. Mais où est ton Dieu ? Personne n’a besoin d’avoir honte des larmes qui coulent parce qu’on ne voit pas encore Dieu, parce que nous ne pouvons pas encore prouver son existence à nos frères… Où est ton Dieu ? Que pouvons-nous répondre sinon indiquer l’homme qui, dans sa vie, dans sa mort et dans sa résurrection, s’est montré l’authentique Fils de Dieu, Jésus-Christ ? Dans la mort, il est notre vie ; dans le péché, il est notre pardon ; dans la détresse, il est celui qui nous vient en aide ; dans la guerre, il est notre paix ».Luther disait « C’est cet homme que tu dois montrer, en disant de lui : voilà Dieu ».

« Seigneur Jésus, lorsque je suis dans l’épreuve, parce que, dans ce monde, je ne puis voir Dieu … fais-moi regarder fermement à toi, car tu es mon Seigneur et mon Dieu. Amen ».

« Pourquoi t’abats-tu mon âme… ? Espère en Dieu, car je le louerai encore, il est mon salut et mon Dieu »

Que Dieu renouvelle chaque jour en nous cette belle espérance en Jésus-Christ.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian.
Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Juillet Août 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201406 - La Lettre de Nouvelles - Juillet Août 2014

« Seigneur Eternel, que me donneras-tu ?».  (Gen. 15. 2)

C

’est en ces termes qu’Abram interrogea Dieu le jour où il s’approcha de lui dans une vision pour lui dire : « Abram, ne crains point ; je suis ton bouclier, et ta récompense sera grande ». Il semble qu’à ce moment là, Abram n’attend plus grand-chose de Dieu. Il connaît ses promesses, il y a cru un jour mais maintenant il n’y croit plus vraiment ! Le temps de l’Eternel est trop long pour lui. Trop de temps sont passés sans que les promesses de Dieu se réalisent. Et c’est peut être avec une pointe de cynisme qu’il s’adresse ici à Dieu : « Seigneur Eternel, que me donneras-tu ?»

Mais Dieu ne lui en tient pas rigueur. Avec amour, il lui réitère sa promesse, puis il le conduit dehors et lui dit : « Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter… Telle sera ta postérité ». C’est alors qu’Abram est confus et qu’il renouvelle sa confiance en Dieu. Et Dieu en tiendra compte.

Cette histoire ressemble étrangement à certaines de nos situations. A ces moments où le temps de Dieu nous paraît long, trop long ! Lorsque la réalisation de ses promesses tarde et qu’il nous arrive à nous aussi, de ne plus rien attendre de Dieu.

Mais n’oublions pas que Dieu reste toujours fidèle à ses promesses. Il persévère avec patience, il ne se lasse pas. Il nous demande seulement de ne jamais baisser les bras, de ne jamais sombrer dans la résignation. Il attend simplement que nous lui renouvelions notre confiance pour qu’il en tienne compte, comme pour Abram.

« Seigneur Eternel, que me donneras-tu ? » Ne doutons jamais de la bonté, de l’amour et de la générosité de Dieu. De celui qui a donné sa vie pour nous en Jésus Christ

Votre Pasteur, Joël Mikaélian.

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Juin 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201406 - La Lettre de Nouvelles - Juin 2014

« Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ… ».  (Actes 2. 38)

L

e message de la Pentecôte est clair et sans ambiguïté. Il invite chacun à se positionner personnellement devant le message de l’Evangile. C’est à chacun de demander pardon pour tous ce qu’il y a de mauvais en lui et de recevoir, par la foi, le pardon de Dieu grâce au sacrifice du Christ. C’est par grâce que Dieu accorde le pardon des péchés et le don de l’Esprit Saint à tous ceux qui croient.

« Repentez-vous et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés et vous recevrez le don du Saint Esprit » (Actes 2. 38).

Cette exhortation fait suite à la question posée par ceux qui eurent le cœur vivement touché ce jour là, à l’écoute du message de l’apôtre Pierre. Elle s’adresse aujourd’hui encore à tous ceux qui souhaitent entrer dans cette dimension spirituelle de la vie et croire que Jésus est le Christ, le Sauveur et le Seigneur. « Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié » (Actes 2. 36)

La fête de Pentecôte nous invite à cette démarche personnelle de conversion et de vie nouvelle. Elle invite tous ceux qui croient à se réjouir pleinement du don de l’Esprit Saint, et à vivre avec Lui chaque jour. Elle nous invite à rechercher sans cesse Sa présence dans nos vies.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian.

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Mai 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201402 - La Lettre de Nouvelles - Mai 2014

« Mais nous attendons selon sa promesse de nouveaux cieux et une nouvelle terre où la justice habitera ».  (2 Pierre 3. 13)

L

’histoire de notre humanité est malheureusement remplie d’injustices de toutes sortes, d’oppressions, de drames et de tueries. Le Génocide en est la forme la plus atroce, la plus abjecte et inadmissible pour un monde civilisé. Il est difficile pour les chrétiens de concilier l’amour et la justice de Dieu avec de telles horreurs. Difficile pour les Arméniens de comprendre le Génocide de 1915 et le déni de ses auteurs et de leurs descendants depuis 99 ans ! Les récentes paroles de condoléances du premier ministre turc sont loin de celles attendues ; loin d’une reconnaissance, d’une demande de pardon, et d’une proposition de réparation. Malgré tout, notre foi et notre espérance demeurent car elles sont fondées sur la mort et la résurrection du Christ, et sur la certitude qu’un jour il y aura « de nouveaux cieux et une nouvelle terre où la justice habitera ». Nous croyons qu’un jour Dieu rendra justice à tous ceux qui sont victimes d’injustices et que chacun devra rendre des comptes à Dieu.

La résurrection de Jésus nous annonce l’espérance d’un monde meilleur où la justice habitera. Croyons-y fermement et attendons avec foi ce jour qui viendra certainement au temps marqué.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 4 sur 16

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux