Accueil La Lettre de Nouvelles
La Lettre de Nouvelles
La Lettre de Nouvelles - Avril 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201402 - La Lettre de Nouvelles - Avril 2014

« Et ce bruit s’est répandu…jusqu’à ce jour » (Mat. 28. 15)

I

l y a plus de deux mille ans, alors que l’on vient de fêter la Pâque juive, des bruits courent à Jérusalem. Ils concernent un certain Jésus, crucifié la veille et rapidement enseveli. Paraît-il que ses disciples sont venus de nuit voler son corps. La tombe était pourtant bien gardée, mais on dit que les gardes dormaient. C’est la version officielle, les autorités sont satisfaites, on ne parlera plus de Jésus. Il suffit de faire courir le bruit !

Mais le même jour, un autre bruit court dans la ville : « Le Seigneur est ressuscité ! ». Plusieurs l’ont vu, Jésus est bien vivant. Les disciples quelque peu étonnés au départ, n’en croient pas leurs yeux ! Jésus est bien ressuscité des morts comme il l’avait dit. Le bruit devient pour eux une évidence, une vérité. Il devient source de joie, de force et d’espérance. Il se répand telle une trainée de poudre, de Jérusalem aux extrémités de la terre, remplissant de joie et d’espérance des millions de croyants.

Les bruits courent toujours depuis, les faux comme les vrais. Il en sera ainsi jusqu’à la fin, jusqu’au jour où le ressuscité apparaîtra dans sa gloire. Alors, « Tout œil le verra, même ceux qui l’ont percé… » (Apoc. 1. 7) Et l’on n’entendra plus qu’un seul bruit, le vrai : « C’est le Seigneur ! ».

En attendant ce jour, ayons foi et continuons à faire courir le bruit, le vrai : « Il est vivant ! ».

Votre Pasteur, Joël Mikaélian.

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Mars 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201402 - La Lettre de Nouvelles - Mars 2014

« Le royaume des cieux est semblable … à un trésor caché … » (Mat. 13. 44)

L

a parabole du « trésor caché » nous dit que le royaume des cieux, ce nouveau monde que le Christ est venu nous révéler, est semblable à un trésor. C’est quelque chose de précieux, de beau. Ailleurs il est décrit comme un monde parfait, où le mal n’aura plus sa place, ni la mort, ni la souffrance. Il n’y aura plus de maladie, plus de larmes, plus d’injustice ; plus de violence et de guerre, « car les premières choses ont disparu » (Apoc. 21. 4).
Ce monde nouveau et éternel, c’est comme un grand trésor !

Mais la parabole nous dit que : « Le royaume des cieux est semblable… à un trésor caché… ». Ce trésor n’est pas visible au regard humain, il faut le chercher. Et c’est en Jésus qu’on le trouve. Seul celui qui croit en Lui et en sa Parole le découvre et le voit avec le regard de la foi : « Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une évidence de celles qu’on ne voit pas » (Heb. 11. 1).

Le trésor est caché, mais par la foi en Christ chacun peut le trouver et se l’approprier. Chacun est invité à croire, à se convertir et à s’engager dans une vie nouvelle avec Dieu pour faire partie de ce nouveau monde. Comme l’homme de la parabole, n’hésitons pas à nous approprier ce trésor qui nous est offert par grâce. Que sa joie et sa consécration nous animent aussi. Et ne gardons pas ce trésor pour nous-mêmes, mais n’hésitons pas à le faire connaître à tous.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian.

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Février 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201402 - La Lettre de Nouvelles - Février 2014

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et moi je vous soulagerai…» (Mat. 11. 28)

C

’est avec beaucoup de compassion que le Seigneur appelle tous ceux qui sont fatigués et chargés à venir à lui.

Il s’adresse ici à tous ceux qui sont débordés par leur travail, fatigués par leurs difficultés, leurs épreuves, leurs craintes. Il invite tous ceux qui peinent, qui sont au bout de leurs forces physique ou psychique. Il appelle tous ceux qui sont dépassés par les événements de la vie, découragés par les injustices et les scandales de ce monde.

Le Seigneur invite aussi tous ceux qui sont chargés, qui ont accumulé ou qui accumulent au fil du temps toutes sortes de soucis, de tracas personnels ou familiaux. Il appelle toutes celles et tous ceux qui vivent avec des fardeaux, des situations non réglées qui pèsent sur leurs épaules. Il s’adresse à ceux qui sont envahis par leurs responsabilités et qui n’arrivent plus à faire face.

Le Christ nous invite tous à venir à lui et à nous décharger sur lui de tout ce qui nous fatigue et nous pèse. « Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous » (1 Pier. 5. 7)  C’est auprès de Lui que nous trouvons et retrouvons sans cesse la paix intérieure, sa paix. N’hésitons pas !

Votre Pasteur, Joël Mikaélian

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Janvier 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201401 - La Lettre de Nouvelles - Janvier 2014

« Emmanuel… Dieu avec nous » (Mat. 1. 23)

A

nnée après année la fête de Noël nous rappelle l’événement surnaturel de la naissance de Jésus. Elle nous redit sans cesse le plan de salut fabuleux que Dieu a élaboré de toute éternité pour sauver l’humanité. Face à la misère du monde, au mal, à la souffrance et à la perdition de la race humaine, Dieu a mis en œuvre un moyen de salut radical et définitif. Il est venu lui-même vers nous en son Fils Jésus, le Christ. Il est venu naître comme nous et parmi nous. Le Fils a accepté de quitter son état glorieux et éternel pour revêtir la nature humaine avec ses limites. Il est venu naître sachant tout ce qui l’attendait sur cette terre : une naissance des plus modestes ; une vie pleine de risques, de tentations, d’oppositions ; et pour finir de terribles souffrances, une mort violente et injuste. Il a fait tout ceci pour nous sauver. Il l’a fait par amour, rien ni personne ne l’y obligeait. Il aurait pu y renoncer, connaissant l’incrédulité et l’ingratitude des contemporains de sa naissance, comme des nôtres ! Mais rien ne l’a arrêté. Son amour a été parfait, il s’est donné sans compter.

« Emmanuel... Dieu avec nous » C’est avec ce même amour que le Christ est présent parmi nous aujourd’hui encore. Il est là en Esprit, par le Saint Esprit. Noël, c’est le beau message de l’amour et de la grâce de Dieu pour l’humanité entière. C’est l’assurance du salut éternel pour tous ceux qui croient, grâce au pardon des péchés en Jésus.

« Emmanuel... Dieu avec nous » C’est sa présence en nous et parmi nous. C’est être sûr de sa force, de son soutien chaque jour, de sa compassion, de sa sagesse avec nous au quotidien.

« Emmanuel... Dieu avec nous » Si nous le voulons bien. Car il ne forcera jamais la porte. Accueillons-le chaque jour avec foi, vivons chaque jour dans sa présence par la foi. Que sa présence par l’Esprit Saint illumine nos vies et le monde qui nous entoure.

Joyeux Noël à tous

Votre Pasteur, Joël Mikaélian

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Décembre 2013 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201312 - La Lettre de Nouvelles - Décembre 2013

« Maintenant le salut est arrivé… » (Apoc. 12. 10)

C

ombien d’hommes et de femmes dans le monde aujourd’hui aspirent au salut ? Combien de situations douloureuses en attente de dénouement heureux ? L’apôtre Paul dira même que « La création tout entière soupire et souffre… » (Rom. 8. 22), à cause du mal et de la condamnation du péché. C’est cette réalité qui chaque jour assaille notre monde, vient gâcher nos vies, nos joies et la paix ! Il devient de plus en plus difficile aujourd’hui de s’en préserver, de vivre sereinement le présent comme d’envisager l’avenir avec espérance. C’est pourtant l’invitation permanente de la Parole de Dieu. Car en Christ, « le salut est arrivé », il a pris un visage, un nom, un accomplissement absolu et définitif : la croix.

En Christ, « Il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau… » (Apoc. 12. 10 et 11). Le sacrifice du Christ signe d’une manière totale et définitive la victoire de Dieu sur le mal et le péché. « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ » (Rom.8. 1).  « L'Éternel a détourné tes châtiments, Il a éloigné ton ennemi…, l'Éternel, est au milieu de toi ; Tu n'as plus de malheur à éprouver » (Soph. 3. 15).

Que ce salut qui nous assure notre éternité avec Dieu, nous permette de toujours espérer ; qu’il nous donne sans cesse paix, joie et confiance. Que nul ne se prive de cette grâce en Jésus. Et qu’elle ne soit jamais prétexte au mal, au relâchement ou à la tiédeur spirituelle, mais bien au contraire, encouragement à croire et à vivre pleinement notre vie chrétienne et notre vie d’église.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 5 sur 16

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux