Accueil La Lettre de Nouvelles
La Lettre de Nouvelles
La Lettre de Nouvelles - Novembre 2013 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201311 - La Lettre de Nouvelles - Novembre 2013

«Quelques instants je t’avais abandonnée, mais avec une grande affection je t’accueillerai… » (Esaïe 54. 7)

«Quelques instants je t’avais abandonnée… »

C

es paroles s’adressaient jadis au peuple d’Israël en captivité à Babylone, aux environs du VIIème siècle avant Jésus Christ. De tels propos de la part de Dieu peuvent nous étonner. Est-il possible que Dieu abandonne ses créatures qu’il aime, ses enfants ? Est-il possible qu’il les délaisse ? Le texte d’Esaïe semble le suggérer. Le contexte (idolâtrie extrême, désobéissance persistante) pourrait le justifier. Sans oublier que cet abandon reste limité dans le temps et que la phrase ne s’arrête pas là.

« Mais avec une grande affection je t’accueillerai… »

D

ieu se plait à pardonner, à accueillir celui qui vient ou revient vers lui. « Sa colère dure un instant, mais sa grâce toute la vie » (Ps. 30. 6) Certes, il est des temps où Dieu peut être indigné de nous, de nos tiédeurs, de nos relâchements. Il se peut que nous vivions aussi des temps d’épreuves inexplicables où il semble que Dieu nous ait abandonnés. Il se peut que ces instants nous semblent interminables. Mais le Seigneur nous rappelle qu’il est aussi des temps de renouveau, de libération, de restauration pour tous ceux qui placent leur espérance en Christ et en son amour. Il est des temps où Dieu nous dit et nous redit : « Avec un amour éternel j’aurai compassion de toi… » (Es. 54. 8)

Que Dieu nous fasse sans cesse cette grâce et que nous en soyons toujours les témoins fidèles.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian.

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Octobre 2013 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201310 - La Lettre de Nouvelles - Octobre 2013

EDITO

«Espérant contre toute espérance...» (Rom. 4. 18)

P

eut-on encore espérer dans un monde en crise, envahi de guerres, d'injustices et de corruptions ? Peut-on espérer dans une société en mal de vivre, qui remet en cause les fondements même de la vie, qui confond égalité des genres et altérité?

Peut-on encore espérer lorsque l'épreuve est là, les difficultés économiques, les conflits, la maladie, la souffrance, la mort ? Que peut-on espérer lorsque qu'il semble qu'il n'y ait plus rien à espérer, lorsque Dieu même semble se taire ?

La Bible nous dit qu'Abraham, « Espérant contre toute espérance, crut... », et que « sans faillir dans la foi... il ne douta point... que ce que Dieu promet il peut l'accomplir... » (Rom. 4.18 et ss). Et Dieu honora sa foi.

La foi en la fidélité de Dieu, en ses promesses, en la résurrection du Christ et des croyants reste à jamais le fondement de l'espérance chrétienne. Il ne s'agit pas d'optimisme illusoire ni de pensée positive creuse. Il s'agit de foi en l'Amour de Dieu, de confiance active contre toutes les formes de désespoir qui nous entourent. Il s'agit de ne jamais baisser les bras !

En Christ, il est toujours possible d'espérer, même lorsque tout semble dire le contraire.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian

 

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Septembre 2013 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201309 - La Lettre de Nouvelles - Septembre 2013

EDITO

«N’ai pas peur…» (Actes 27. 23)

C’est dans la nuit, au beau milieu d’une tempête et en plein naufrage qu’un ange de Dieu adresse ces paroles à l’apôtre Paul dans une vision : « N’ai pas peur… Dieu t’a donné tous ceux qui naviguent avec toi ». Ils étaient en tout 276 personnes sur ce bateau qui se rendait à Rome où Paul devait comparaître devant César à cause de sa foi. Malheureusement, le bateau fit naufrage, mais tous furent recueillis sains et saufs sur l’île de Malte. Et c’est là que suite à l’annonce de l’évangile, naîtra une communauté chrétienne qui existe encore aujourd’hui.

L’œuvre de Dieu est étonnante. Elle peut s’accomplir dans les tempêtes et même suite à  un naufrage. Dieu change le mal en bien. Il reste toujours le Maître à bord même en cas de naufrage !

Quelle espérance pour nous qui croyons en Lui ! Dans ce monde en pleine dérive morale, aux bruits de guerres qui s’intensifient, aux difficultés économiques et à l’insécurité croissante, souvenons-nous que Dieu reste toujours le maître à bord et qu’il œuvre sans cesse pour le salut de l’humanité.

Au-delà de nos questionnements, restons confiants et à l’écoute de Dieu. Soyons fidèles dans nos engagements envers Lui. Attendons-nous toujours à Lui.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian

 

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Juillet/Août 2013 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

EDITO -

«Le Seigneur lui ouvrit le cœur… » (Actes 16. 14)

C

’est suite à une vision que l’apôtre Paul se rend dans la ville de Philippes en Macédoine. Là, il participe à une réunion de prières, près d’une rivière, où quelques femmes craignant Dieu avaient coutume de se rassembler. Alors qu’il annonce simplement la bonne nouvelle de la grâce du salut en Jésus, l’une d’elles, nommée Lydie, écoute attentivement et sera touchée par ce beau message. Le texte nous dit que : « Le Seigneur lui ouvrit le cœur… ». Quel miracle extraordinaire que la conversion de cette femme ! L’œuvre de Dieu ne peut que nous remplir d’émerveillement, d’adoration et d’espérance.

Aujourd’hui encore, le Saint Esprit est à l’œuvre à travers la Parole de Dieu et le témoignage des chrétiens. Il est prêt à atteindre le cœur, la vie intérieure de chacun. A nous de savoir écouter la voix de Dieu et de laisser l’Esprit Saint ouvrir notre cœur. Que ce soit pour nous convertir au Christ, ou nous reprendre dans nos égarements, que ce soit pour nous édifier, ou nous encourager dans notre engagement.

Que ce temps de vacances, soit temps de repos, temps de loisirs, mais aussi, temps d’écoute de Dieu et de renouvellement spirituel. Prions également pour que le Seigneur ouvre les cœurs de tous ceux qui écouteront la parole de Dieu dans nos camps et colonies de l’été.

Bon été à chacun !

Votre Pasteur, Joël Mikaélian

 

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Juin 2013 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201306 - La Lettre de Nouvelles - Juin 2013

« Je ne vous laisserai pas orphelins… » (Jean 14. 18)

Q

uelle force et quel encouragement dans ces paroles de Jésus ! Quelle consolation, quelle espérance dans ces quelques mots ! Car celui qui les a prononcées, n’est pas un homme seulement, c’est le Christ, le Fils du seul vrai Dieu, il est lui-même Dieu. Ses paroles, ses promesses ne sont jamais paroles en l’air, promesses sans lendemain. Elles sont toutes « Vérité » et s’accomplissent au temps marqué.

C’est à la Pentecôte que Jésus a accompli cette promesse : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous ». C’est ce jour là, à Jérusalem, que l’Esprit Saint est venu habiter le cœur des apôtres et des disciples de façon toute particulière. C’est ce jour là qu’ils ont été fortifiés dans leur foi et encouragés à annoncer la bonne nouvelle de l’évangile. Beaucoup ont été touchés par leur témoignage. Ils se sont repentis et fait baptiser pour que leurs péchés soient pardonnés, puis ils ont reçu l’Esprit Saint.

Depuis, le Christ accomplit cette promesse pour tous ceux qui croient en lui et lui obéissent. Ils ne sont plus seuls dans ce monde. Quelle grâce, quelle force, quelle consolation, quelle espérance !

Qu’en ce temps de Pentecôte, nous puissions ouvrir nos cœurs et faire place à l’Esprit Saint, toujours plus.

Votre Pasteur; Joël Mikaélian

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 6 sur 16

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux