La Lettre de Nouvelles - Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux
Accueil La Lettre de Nouvelles
 
La Lettre de Nouvelles

La Lettre de Nouvelles - Janvier 2013 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201301 - La Lettre de Nouvelles - Janvier 2013

« Je vous annonce une bonne nouvelle qui sera… le sujet d’une très grande joie…»

P


lus de deux mille ans se sont écoulés depuis que cette parole fut adressée à de simples bergers aux environs de Bethléhem. Depuis, le miracle de la naissance de Jésus continu d’alimenter la chronique. Il y a toujours les sceptiques, ceux qui doutent, les opposants et les indifférents. Et il y a toujours aussi les croyants dont le nombre ne cesse d’augmenter.

Noël nous rappelle cet événement extraordinaire et surnaturel. Le Dieu créateur de toutes choses, à l’origine même de la vie, se fait semblable à nous pour nous sauver. Ce jour-là, c’est le plan de salut, conçu de toute éternité, qui a pris naissance dans l’histoire des hommes. Par amour, Dieu vient sur terre pour nous donner accès à l’éternité. C’est une bonne nouvelle !

Noël, c’est le sujet d’une très grande joie pour ceux qui croient ; joie d’être sauvé pour l’éternité, mais aussi, joie de la présence de Dieu. Noël nous rappelle qu’il y a quelqu’un là-haut qui pense toujours à nous. Et même si l’épreuve est là parfois, Lui aussi est là, près de nous chaque jour par le Saint Esprit.

N’hésitons pas à croire, à lui faire confiance. Et que cette joie, cette espérance ne nous quitte jamais !

Votre Pasteur, Joël Mikaélian

Lire la suite...
 

La Lettre de Nouvelles - Décembre 2012 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201212 - La Lettre de Nouvelles - Décembre 2012

« Eternel, délivre ton peuple… »

N

 

ous vivons dans un monde en crise et en pleine mutation. Nul ne peut l’ignorer. La crise que nous traversons est terrible. Elle est à la fois économique, morale, spirituelle et mondiale. Elle fait des ravages partout. Face à la crise, face à nos crises, quel chemin emprunter ?

Dans une situation analogue, le prophète Jérémie criait : « Eternel, délivre ton peuple… ». Et nous, quelle est notre cri, notre prière pour le monde en crise ? Seigneur, délivre ton église, ceux qui sont persécutés comme ceux qui sont éprouvés ! Seigneur délivre le monde de cette crise ! Seigneur délivre le monde de la folie meurtrière (en Syrie et dans tant d’autres pays…) ! Délivre-nous de ces projets de lois qui remettent en cause les fondements même de la vie (Loi sur le début et la fin de vie, loi sur le « mariage pour tous », ...) ! Seigneur, délivre-nous de la violence, soutiens ceux qui sont touchés par la précarité, par le chômage, la maladie…

Face à la crise, face à nos crises, n’hésitons pas à emprunter le chemin de la prière. Et pourquoi ne pas lancer aussi des appels à la prière pour toutes ces questions, sans polémique, sans autres pensées que le bien de l’humanité ?

« Eternel, délivre ton peuple… », le monde et tous ceux qui passent par des moments de crises.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian
Lire la suite...
  
La Lettre de Nouvelles - Novembre 2012 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201211 - La Lettre de Nouvelles - Novembre 2012

« L’Eternel règne… C’est pourquoi la terre est ferme, elle ne peut vaciller »
(Ps. 93. 1)

I

l est fréquent d’entendre aujourd’hui la remarque suivante : Si Dieu règne, pourquoi le monde va si mal ? Pourquoi tant de violences, d’injustices, d’atrocités ? Si Dieu règne, pourquoi tant d’épreuves douloureuses dans la vie ? Ces questions sont légitimes. Nous sommes en droit de nous les poser et de les poser à Dieu. Le livre des psaumes comme le livre de Job n’hésitent pas à  le faire, tout en soulignant la souveraineté totale et éternelle de Dieu : « L’Eternel règne… C’est pourquoi la terre est ferme… ».

Cela nous invite à poser la question autrement : Si Dieu ne régnait pas, qu’en serait-il du monde ? Si le monde était livré à lui-même ou à la « sagesse » des hommes, que se passerait-il ? Il y a bien longtemps qu’il n’existerait plus ! Heureusement que Dieu règne et qu’il limite la folie humaine, l’orgueil, la jalousie, la convoitise… !

Il en va de même de nos vies. Que serions-nous sans la grâce du salut en Jésus Christ ? Perdus pour l’éternité ! Que serions-nous dans ce monde sans sa présence, son soutien, son amour, sa force, son Esprit ? Pas grand-chose !

« L’Eternel règne… » Il est à l’œuvre dans le monde. Heureusement !

Votre Pasteur
Joël Mikaélian
Lire la suite...
  
La Lettre de Nouvelles - Octobre 2012 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201210 - La Lettre de Nouvelles - Octobre 2012 (710.64 kB)

« Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis, pour la gloire de Dieu »
(Rom. 15. 7)

C’est ainsi que l’apôtre Paul encourageait les chrétiens d’origines juive et païenne à être unis les uns aux autres en Christ. De tout temps l’Eglise a été traversée par des courants de divisions, d’exclusions, de rejets internes.Aujourd’hui encore, elle n’est pas à l’abri de ces tendances sectaires. Le repli sur soi, l’individualisme, ou l’indifférence, caractérisent la vie de bien de chrétiens. Les regroupements par affinités ou par génération n’ont-ils pas trop de place aujourd’hui dans notre vie communautaire ? N’avons-nous pas besoin de revisiter cet aspect important de la vie de l’église ?

Accueillons-nous les uns les autres avec amour, avec grâce, par-delà nos différences d’âge, d’origines ou de pensées. Découvrons les richesses que Dieu a mises en chacun de nos frères et sœurs. Soyons attentifs à chacun et tout particulièrement aux plus faibles, à ceux dont la foi est fragile ou mise à l’épreuve !

« Accueillez-vous donc les uns les autres, comme Christ vous a accueillis…». Que notre accueil fraternel soit toujours fondé sur la grâce de Dieu, sur cet amour du Christ qui doit nous unir toujours plus les uns aux autres.

En ce mois d’octobre, le Conseil de l’église encourage chacun à mettre tout particulièrement cette parole en pratique. Comme Christ nous a accueillis, accueillons-nous les uns les autres.

Votre Pasteur
Joël Mikaélian
Lire la suite...
  
La Lettre de Nouvelles - Septembre 2012 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

« Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant » (Ps. 42.3)

Avoir soif de Dieu, tel était le désir profond de l’auteur du psaume 42. Il exprime ici avec force ce besoin de Dieu qui l’habite. Il soupire après Dieu, « comme une biche après des courants d’eau ». Il a soif d’une communion vivante avec Dieu. Il fait face à une situation difficile. De plus, il a le sentiment que Dieu n’est plus là. Il le questionne même : « Pourquoi m’oublies-tu ? ». Autour de lui, il entend des voix qui lui disent : « Où est ton Dieu ? ». Mais au lieu de se laisser impressionner ou décourager par ce qu’il est en train de vivre, il se tourne vers Dieu. Il désire seulement sa présence. Il prie avec foi et il espère. Il sait qu’il ne sera pas déçu !

En cette rentrée 2012, le monde qui nous entoure n’est guère rassurant. Que ce soit la crise économique qui n’en finit pas, les conflits en Afrique et au Moyen Orient, la situation en Syrie… Autant de sujets inquiétants et préoccupants que nous devons porter dans la prière.

Mais, qu’en cette rentrée 2012, quelles que soient les circonstances de nos vies, nous ayons nous aussi ce désir profond : « Avoir soif de Dieu, du Dieu vivant ». Que nous ayons soif de la présence vivante de Dieu en nous. Que nous ayons soif de voir son action bienfaisante en nous et autour de nous.

Prions-le avec foi et nous ne serons certainement pas déçus !

Bonne rentrée à tous

Votre Pasteur
Joël Mikaélian

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 8 sur 16

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux