Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 7 juin 2009 - "Vous avez reçu un esprit d'adoption.."
Culte du dimanche 7 juin 2009 - "Vous avez reçu un esprit d'adoption.." PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Deutéronome 4 : 35 à 40
Romains 8 : 14 à 17
Matthieu 28 : 16 à 20

« Vous avez reçu un esprit d’adoption… »

L a famille est une grâce de Dieu. Elle est un lieu, un cadre propice à l’épanouissement de l’individu, utile et nécessaire à sa croissance, à son chemin vers la maturité. C‘est le lieu où l’enfant devient à son tour un membre responsable. C’est un lieu d’amour, de sécurité, d’échanges, un espace de paix, de soutien, de prière. C‘est une bénédiction. Mais la famille est aussi génératrice de soucis multiples, de conflits, au point qu’elle est parfois un poids que l’on porte, plus qu’une grâce que l‘on apprécie. Malgré tout, elle demeure une bénédiction, qui a droit à toute notre attention, notre appréciation, notre vigilance et notre respect.

Il arrive malheureusement de plus en plus souvent que des circonstances brisent les familles : séparation, mais aussi, accident, guerres, conflits qu’on n’arrive pas à résoudre,… ce qui nécessite notre compassion et nos prières.

La Bible compare souvent l’Eglise à une famille spirituelle. Dieu, se présente à nous comme un Père. Ce qui suggère une similitude quant à notre relation avec lui et les uns avec les autres. Méditons quelques instants sur ce sujet à partir des textes lus.


I. «Vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions ‘Abba Père’»

1. En d’autres termes, cette parole nous dit que nous avons un Père au-delà de notre père. En Jésus-Christ, si nous sommes passés par la repentance, la nouvelle naissance, la conversion, si nous croyons en Jésus et en son œuvre rédemptrice, Dieu n’est plus seulement notre créateur, mais aussi notre Père. Nous avons été adoptés.

2. Le Saint Esprit que Dieu donne à tous ceux qui croient, est présenté ici comme un esprit d’adoption. C’est lui qui nous permet de crier à Dieu de façon tout à fait familière « Papa ». C’est toujours lui qui nous dit intérieurement que nous sommes ses enfants.

Par cette image, le Saint Esprit nous dit

Nous avons un Père parfait et éternel, au-delà du nôtre, de ses imperfections, ou de son absence. Un Père qui nous aime comme aucun père ne peut aimer, qui nous pardonne, qui a sacrifié ce qu’il avait de plus cher pour nous adopter, son propre Fils unique, Jésus. C’est le prix de notre adoption.

Nous avons un Père Eternel, toujours là, toujours présent quelles que soient les circonstances de la vie. Son regard est sur nous jour et nuit. Il veille sur ses enfants.

C’est un Père qui instruit, qui donne généreusement. Un Père qui éduque ses enfants. Ce n’est pas un « papa gâteau » qui accepte tout et n’importe quoi, qui infantilise ses enfants. C’est un Père qui responsabilise, à travers la loi (Ancien Testament) les principes de l’Evangile (Nouveau Testament). C’est un Père qui dit et qui recommande, «Observe…» ce que je te dis, tu seras «heureux, toi, tes enfants..»

Sachons apprécier ce Père, le Saint Esprit par lequel nous avons été adoptés et Le Seigneur, le Christ qui, par son sacrifice a rendu possible tout ceci.

Et si nous ne sommes pas encore ses enfants, acceptons-le, allons vers lui, tournons-nous réellement vers lui et obéissons-lui.

 

II. Tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont Fils de Dieu :

L’Esprit témoigne à notre esprit que nous sommes des enfants de Dieu, qu’il est un Père merveilleux pour nous. Du coup, l’Esprit témoigne en même temps que nous sommes alors enfants d’un même Père, frères et sœurs d’adoptions.

1. Ce qui veut dire que nous avons une famille spirituelle, au-delà de la nôtre. Une famille qui dépasse le cadre de la nôtre. Une famille imparfaite aussi, mais une famille éternelle. Qui demeure pour l’Eternité. Rien ne peut la détruire car elle est la famille du Dieu tout puissant.

2. En Jésus, le Saint Esprit en nous, fait de nous des frères et des sœurs. C’est lui qui met en nous l’Amour de Dieu, la paix, la joie, la bonté (Galates 5 : 22). C’est lui qui nous permet de vivre ensemble avec nos différences. Qui nous permet de résoudre nos conflits par le pardon. Qui nous conduit, nous instruit, et nous aide à grandir.

3. L’Eglise est cette famille qui nous permet de nous épanouir et de grandir. Elle est ce lieu d’Amour, de sécurité, de partage, de soutien, de prière. C‘est un lieu d’éducation spirituelle où Dieu m’apprend, à passer du statut de l’enfant à celui d’adulte. Ce lieu où, d’enfant assisté, entouré, soutenu, aimé, je deviens l’adulte qui aime, entoure, soutien, assiste, pardonne… encourage…

4. Mais l’Eglise est aussi ce lieu de soucis, de conflits, d’incompréhension, de maladresse, de blessure (Comme dans toute famille). C’est là que la grâce de Dieu y est toujours présente pour rassurer, apaiser ceux qui sont en soucis ; consoler ceux qui souffrent ; guérir ceux qui sont blessés, brisés ; éclairer ceux qui s’égarent, les reprendre ; mettre la paix, restaurer la paix et l’Amour fraternel par le pardon chaque fois que cela est nécessaire.

5. L’Eglise est aussi une famille qui a un bel héritage commun : Le royaume de Dieu, l’Eternité avec Dieu. Cet héritage, nul ne peut le ravir, rien ne peut le corrompre. Il est Eternel. Il est pour nous. C’est la gloire céleste. Même si le chemin est et sera toujours parsemé de difficultés, cet héritage demeure.

III. « Allez… faites des disciples… »

En Jésus, par l’Esprit Saint, Dieu est notre Père, nous sommes sa famille, une belle famille parce que c‘est « la famille de Dieu », et comme toute bonne famille, nous sommes et devons être aussi, un lieu d’accueil pour d’autres. Une famille qui témoigne de toutes les grâces reçues en Jésus. Ensemble, en Eglise, nous devons manifester la gloire de Dieu, son Amour, sa grâce, sa volonté de sauver. Nous devons le dire aux grands comme aux petits, aux pauvres, comme aux riches, aux biens portants comme aux malades. N’oublions pas que c’est dans ce cadre là que Jésus a fait cette merveilleuse promesse de sa présence « Je suis avec vous… »

Conclusion :

« Vous avez reçu un Esprit d’adoption… »

C’est ce que l’Ecriture affirme à tous ceux qui ont reçu le pardon de leur péché en Christ qui ont cru et qui croient à la puissance de son œuvre.

Que cet Esprit en nous soit une réalité quotidienne

1. Par qui nous crions à Dieu « Papa ».

2. Par qui nous sommes frères et sœurs, enfants d’un même Père, attachés et solidaires comme les membres d’une même famille.

3. Par qui nous sommes témoins.

En marche vers la gloire céleste.

Soyons de véritables membres de cette famille, ne restons pas en marge, ou en observateur, ou pire encore en juge.

Pasteur Joël Mikaélian
Dimanche 7 juin 2009

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux