Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 28 juin 2009 - "Courrez de manière à le remporter..."
Culte du dimanche 28 juin 2009 - "Courrez de manière à le remporter..." PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Esaïe 40 : 27 à 31
1 Corinthiens 9 : 24 à 27

« Courrez de manière à le remporter… »

« Pourquoi dis-tu… ? Ne le sais-tu pas ?... Ne savez-vous pas… ? »


C es textes que nous venons de lire nous questionnent. C’est Dieu, en quelque sorte qui nous interpelle à travers le prophète Esaïe, comme l’apôtre Paul, la Parole de Dieu est là pour nous éclairer, éclairer nos idées, nos raisonnements humains, nos conceptions arrêtées. Telle une lumière, elle éclaire notre esprit, notre pensée. Elle nous aide à mettre ou à remettre les choses à leur bonne place. Ce qui caractérise l’être humain, c’est cette faculté de réfléchir, de penser, d’explorer, de se questionner sur bien des choses, sur le sens de la vie, comme sur le sens des circonstances que nous vivons. C’est là un don de Dieu extraordinaire.

Mais il arrive souvent que cette réflexion s’égare, car elle n’est pas parfaite, « elle se fait des idées » pas toujours justes, ou bien parfois, elle oublie des vérités fondamentales pour diverses raisons. Bien des choses viennent troubler, fausser nos idées.

Méditer sur ce que Dieu veut nous dire ce matin.


I. « Pourquoi dis-tu… Ne le sais-tu pas… ? »

Pourquoi dis-tu « Dieu ne s’intéresse pas à moi ? » Pourquoi dis-tu « Dieu n’est pas juste avec moi ? » Pourquoi penses-tu que tu n’es pas d’avenir, ou bien, que cet avenir est plutôt sombre, pas très heureux, pas très enthousiasmant. Il est courant d’entendre aujourd’hui, que les temps sont difficiles, que les jeunes ont un avenir difficile qui les attend. Il y a peu de perspectives pour eux. Les nouvelles sont plutôt mauvaises, le monde va mal, et nous aussi.

Sans vouloir minimiser les difficultés de tous, sans vouloir minimiser nos problèmes personnels, familiaux, professionnels… Dieu s’adresse à tous ceux qui croient en lui. Qui ont placés leur confiance en lui. Pourquoi penses-tu cela ? Ne le sais-tu pas ? Quoi ?

- C’est le Dieu d’éternité qui a tout crée. C’est lui qui est au-dessus de tout. C’est lui qui est aux commandes. Il agit pour toi. Il ne se fatigue pas. Certes, tu ne comprends pas tout. C’est normal « On ne peut sonder son intelligence ». Par contre, on peut connaître son Amour, sa bonté, qui se sont manifestées par le Christ, sa vie, sa mort, sa résurrection. On peut comprendre son amour, sa compassion, sa bonté… En regardant à la croix. Ne sais-tu pas à quel point Dieu t’aime, veut te sauver, veut te bénir, veut ton bien et ton bonheur… C’est lui qui donne abondamment, la force. La force de vivre, d’affronter les difficultés de la vie, la force de les vaincre, la force c’est lui qui la donne. C’est en lui qu’il faut se confier ! Ne le sais-tu pas ? Où peut-être l’as-tu oublié ?

- C’est Dieu qui donne tout, qui te donnes la vie, les dons, les capacités, les moyens, l’intelligence. C’est lui qui te donne la vie éternelle en Jésus. C’est lui qui te donne le Saint Esprit. C’est lui qui est avec toi. C’est lui qui te donne la joie, la paix. C’est lui qui te console et te soutien. C’est lui qui a donné sa vie pour toi. Ne le sais-tu pas ? L’as-tu oublié ? Que le meilleur de la vie est à venir ? Que le meilleur est la gloire céleste ! Ceux qui se confient en l’Eternel…courent, ne se laissent point, ils avancent, ils courent, ils vont de l’avant.

II. « Ne savez-vous pas… ? » dit l’apôtre Paul aux chrétiens de Corinthe. L’épître de Paul n’hésite pas à dire une banalité, une évidence pour nous interpeller sur notre vie :

1. Ceux qui courent, courent tous… C’est évident. Dans un stade, comme dans la vie, tout le monde court. Que l’on courre derrière un ballon, ou après une promotion, ou après telle ou telle réussite, objectif… C’est tout à fait normal. C’est le propre de l’homme. Mais il est vrai aussi, que dans le cas d’une compétition, il n’y en a qu’un qui remporte le premier prix.

2. Et l’apôtre, d’évoquer les efforts nécessaires et indispensables pour gagner, remporter le prix, être le premier. Il faut d’énormes efforts. De l’exercice.

3. Et tout cela, dit-il pour pas grand-chose. Un prix, une situation, une position, un objectif auquel on tient, on aspire de tout notre cœur. Tout ceci est bien normal. Dieu n’est pas contre cela. Mais dit l’apôtre Paul, n’oublions pas que tout ceci est corruptible, passager, ça ne dure qu’un temps. Ce n’est pas éternel. Tous ces objectifs que l’on peut se fixer pour soi, notre famille… Ces choses auxquelles tient, pour lesquelles on est prêt à tout… Elles passeront !

4. C’est alors que l’apôtre Paul nous interpelle en donnant son exemple. L’exemple d’un chrétien qui se fixe d’abord et avant tout des objectifs éternels. Qui les pose en priorité. Ces objectifs sont ceux qui l’ont toujours animé, à savoir, l’annonce de l’Evangile. Partager cette Bonne Nouvelle avec le plus grand nombre. Participer à l’œuvre de Dieu, avec les dons et les moyens que Dieu lui a donnés. Faire des efforts, se donner de la peine, faire tout, pour plaire à Dieu. « J’ai été saisi… alors je fais tout… » C’était là sa priorité. Consacrer sa vie à Dieu. Obéir à sa voix. Accomplir sa vocation. « Oubliant ce qui est en arrière, je cours vers le but… La vocation céleste. »

III. Courrez de manière à le remporter… le prix.

1. Paul nous encourage tous à ne pas nous contenter d’à peu près, de tiédeur chrétienne ou spirituelle. Il nous encourage à ne pas nous contenter d’être sauvés, mais à œuvrer pour que d’autres aussi soient sauvés. A œuvrer avec les dons, les capacités, les moyens que Dieu nous a donnés. C’est cela qu’il faut faire valoir, utiliser non pour nous, mais pour le bien des autres.

2. Et ce, sans oublier l’image de celui qui court. Que pour gagner ce qui est éternel, (pas le salut qui est gratuit), mais la couronne, le prix, l’approbation du Seigneur, il faut de l’effort, de la volonté, de l’exercice. Que Dieu nous donne cette volonté de l’excellence de la vie chrétienne.

Conclusion :

Trois choses importantes pour nous ce matin.

1. Pourquoi dis-tu… penses-tu… des choses fausses ?

2. Pourquoi cours-tu… te donnes-tu beaucoup de peine ?

3. Christ nous a sauvés pour que d’autres soient sauvés.

Dieu est souverain, il sait ce qu’il fait, et il fait tout pour ton bien éternel. Il y a une couronne pour ceux qui courent pour lui. Il y a un renouvellement des forces pour tous ceux qui se confient en lui.

Pasteur Joël Mikaélian
Dimanche 28/06/2009

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux