Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 15 novembre 2009 - "En ce temps là ... en ces jours là ..."
Culte du dimanche 15 novembre 2009 - "En ce temps là ... en ces jours là ..." PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Daniel 12. 1 à 3 / Marc 13. 24 à 27

« En ce temps là… en ces jours là… »

 

L ’histoire du monde est entre les mains de Dieu, comme notre propre histoire à chacun, comme l’histoire des peuples, de notre peuple. Dieu nous étonne par ses œuvres. L’histoire nous montre que des événements surprenants peuvent à tout moment bouleverser ce qui paraît immuable. La Bible nous rappelle que Dieu n’est jamais étranger à cela. L’actualité internationale de cette semaine est là pour en témoigner une fois encore. Même si les médias n’ont pas trop souligné cet aspect de la réalité, ils n’ont pas pu occulter totalement le rôle de la prière des chrétiens et plus particulièrement de l’Eglise protestante de la RDA dans la chute du mur de Berlin. C’est en effet suite au mouvement de prière mondial que l’Union Soviétique de Gorbatchev a mis fin à la guerre froide et a lancé un vaste processus de démocratisation des pays de l’Est, dont l’Arménie. C’est aussi suite à un mouvement initié par un groupe de jeunes chrétiens de l’Eglise Saint Nicolas de Leipzig, que se mettrons en place à partir de 1982 les « prières du lundi ». D’une poignée de jeunes au départ, ils seront 7000 en septembre 1989, puis 70000 en octobre et puis 120000 et 1 million le 4 novembre. 5 jours plus tard, le 9 novembre le mur de Berlin tombait. Plusieurs journaux n’ont pas hésité à parler des « prières qui ont fait tomber le mur de Berlin ».

Dieu reste le souverain du monde et de l’Univers. C’est ce que souligne aussi le prophète Daniel comme Jésus dans son propos concernant son retour et la fin du monde. Quelle est notre place dans cette histoire ? Quel message à travers les textes que nous avons lu ce matin ?


1°) « En ce temps là seront sauvés… »

L’ange qui parle avec Daniel et qui lui révèle des événements futurs annonce que Dieu a un plan de salut pour le monde. Il fait référence à de grandes luttes, des bouleversements internationaux, universels auquel participeront des êtres célestes. Il y aura vers la fin de grands événements, certainement plus grands que la chute du mur de Berlin. Il y aura des temps tel qu’il n’y en a jamais eu auparavant. Dieu révèle au prophète Daniel qu’en ce temps là, son peuple sera aidé, soutenu par les anges au service de Dieu. La mention « ton peuple » peut aussi bien concerner le peuple d’Israël que l’Eglise, peuple de Dieu de la nouvelle alliance, peuple des croyants auquel Daniel appartient. Ce peuple sera épargné des grandes souffrances qui vont s’abattre sur le monde. Quelle grâce de savoir cela. « En ce temps là se lèvera Michel, le grand chef… » Dieu n’oublie pas son peuple, son Eglise, ses enfants au sein de la tourmente, aujourd’hui comme demain. C’est déjà là un merveilleux message qui nous est adressé à nous qui avons cru et qui faisons parti de son peuple.

Dans les Evangiles, Jésus complète cette grande vision de la fin des temps par l’annonce de sa venue. Il viendra avec beaucoup de puissance et une grande gloire. Tout œil le verra. Sa venue est aussi certaine que celle de l’aurore. Elle sera grandiose. Ce sont là des événements dont on ne sait le jour et l’heure, mais dont on sait qu’ils auront lieu certainement et pour lesquels chacun doit se préparer. Car le texte de Daniel nous dit que c’est là qu’il y aura différentes destinés pour les hommes. La véritable sagesse et intelligence se révèlera au grand jour, à savoir : Croire en Jésus Christ comme Messie, Sauveur, Victime expiatoire de mes péchés ; obéir à sa Parole. Ce jour là, tout ce qui apparaît aujourd’hui comme important pour beaucoup de nos contemporains, se révèlera n’être que de la vapeur. Car ce monde disparaîtra. Toute la sagesse et la science de ce monde, toute l’intelligence de l’homme, toutes ses capacités… Tout ceci n’aura plus aucune valeur. Seul demeurera la dimension spirituelle de la vie des hommes, de notre vie. C’est en fonction de cela qu’il nous faut vivre et nous préparer. A chacun de se poser la question : Notre nom est-il inscrit dans le livre ? Ce même livre dont fait mention l’Apocalypse de Jean. C’est là que Dieu inscrit notre décision d’appartenir au Seigneur. Il l’inscrit lorsque je fais acte de foi, profession de foi, lorsque je me converti et prend l‘engagement de le suivre. Ai-je fais ce pas, ai-je pris cette décision ? Je peux le faire maintenant par une simple prière. Et rendre grâce à Dieu.

 

2°) « Ceux qui auront amené un grand nombre à être juste, brilleront… à toujours et à jamais ».

Le texte de Daniel poursuit. Il nous invite à aller plus loin. En ce temps là, viendra aussi le temps des récompenses, le temps où l’œuvre de chacun sera réellement révélé. La Bible en parle souvent. Jésus en a parlé. Ici la parole s’adresse à ceux qui auront eu ce souci du salut d’autrui tout au long de leur vie. Que ce soit par leur témoignage, leur service dans l’Eglise, leurs dons et soutien financier, leur consécration. Ceux qui auront été participants de l’œuvre divine, ceux qui n’auront pas vécu leur vie chrétienne comme de simples consommateurs expérimenteront quelque chose de particulier. Cette parole nous pose à chacun la question de ce que nous faisons de notre vie. Plus précisément dans quel état d’esprit est-ce-que je vis ma vie ? Qu’est-ce-que je fais de ma vie ? Des dons que Dieu m’a donné, du temps, des moyens ? Quelles sont mes priorités ? Mon travail, ma carrière professionnelle, mes loisirs ?

Le Seigneur nous invite à aller toujours plus loin avec lui, à être utiles pour son royaume. A faire preuve de sagesse et d’intelligence. A dire « Seigneur que veux-tu que je fasse…? » Quelle est ma place dans l’histoire de ce monde ? Quelle est ma place dans l’Eglise ? Non pas « Je veux telle ou telle place » Mais, qu’est-ce-que je peux faire ? Il ne s’agit pas de quantité, d’aller au-delà de nos forces. Le Seigneur est un bon Maître. Il sait ce que nous sommes capable de faire, il connait nos limites. Sa technique de management n’est pas celle du monde, là où les hommes vivent dans le stress permanent et peuvent aller même jusqu’au suicide tant la pression est forte. La technique du Seigneur est le management par l’Amour, le respect, l’aide et le soutien, avec à la clé, une rémunération dont on ne peut aujourd’hui mesurer la valeur.

Conclusion : « En ce temps là… en ces jours là… »

Dieu est bien le maître du monde et de l’Univers entier. Sa sagesse, sa puissance, sa science est étonnante. Il veut être aussi le maître de nos vies, de ta vie. Sur la croix il a tout accompli pour que tu deviennes son enfant, pour que ton nom soit inscrit dans le livre. Si tu crois tu peux avoir cette certitude. Il veut faire de chacun de nous des acteurs dans l’histoire de ce monde. L’apôtre Paul va même jusqu’à nous exhorter à « Hâter le jour du Seigneur », de prendre une part active dans le déroulement de l’histoire par nos prières. Dieu est capable de faire tomber les murs des cœurs les plus endurcis, comme il a fait tomber le mur de Berlin 20 ans auparavant. Il veut notre service dans l’Eglise, notre fidélité à l’Eglise, à ses œuvres, ses activités, ses rencontres. Il veut notre engagement dans le baptême, comme membre d’Eglise. Il veut notre soutien aux actions de bienfaisance et d’évangélisation, de mission. Ne passons pas à côté de ce que Dieu attend de nous. Il nous fait la grâce, l’honneur d’être ouvrier avec lui, d’être ses ouvriers dans l’histoire du monde.

Pasteur Joël Mikaélian – 15/11/09

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux