Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 6 décembre 2009 - "Lève-toi, sois éclairée ...
Culte du dimanche 6 décembre 2009 - "Lève-toi, sois éclairée ... PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Esaïe 60 : 1 à 4 - Luc 3 : 1 à 6 - Philippiens 4 : 4 à 7

« Lève-toi, sois éclairée… resplendis, car voici ta lumière… »

C ’est ainsi que la Parole de Dieu fut adressée au peuple du temps du prophète Esaïe, comme plus tard à Jean, fils de Zacharie. « Lève-toi… la gloire de l’Eternel se lève sur toi… Préparez le chemin du Seigneur... » Ces paroles résonnent à nouveau à nos oreilles, en ce deuxième dimanche de l’Avent, qui coïncide, comme chaque année, avec la journée de « La Règle d’Or » au profit de la mission « Action Chrétienne en Orient ». Mission créée en 1926 par le Pasteur Paul Berron, pour venir en aide au peuple arménien qui venait de subir le premier Génocide du vingtième siècle. Aujourd’hui, par nos prières et nos dons, nous voulons continuer à marquer notre reconnaissance à Dieu, à participer au soutien des chrétiens d’Orient et à la propagation de l’Evangile dans cette partie du monde.

« Lève-toi… » Méditons sur ce que Dieu veut nous dire ce matin par ces paroles qui nous invitent à être éclairé, à resplendir, à nous réjouir et à préparer le chemin du Seigneur.

I. « Lève-toi, resplendit, car voici ta lumière »

. « Voici, les ténèbres couvrent la terre » dit le Seigneur par la bouche du prophète Esaïe. Le monde a souvent connu des périodes sombres, des périodes de profondes souffrances, des périodes sans trop de lumière, d’espérance, de perspectives heureuses. Et du temps d’Esaïe, ou de Jean-Baptiste, il semble que les hommes préféraient davantage les ténèbres à la lumière. Que cela ne les gênaient pas de trop, car leurs œuvres étaient mauvaises. Notre temps n’échappe pas à cette tentation. Il me semble que de nos jours, des ténèbres viennent sans cesse assombrir l’horizon et tendent à maintenir les hommes dans le péché. Que beaucoup se laissent envahir volontairement ou involontairement par cette réalité. Les ténèbres représentent bien sûr le mal et le péché toujours présent et parfois si proche de nous. Mais les ténèbres représentent aussi la peur, peur du lendemain, peur de l’autre que l’on réactive régulièrement ; peur du chômage, ou bien, peur d’être envahi par cet autre qu’on appelle étranger mais qui n’en demeure pas moins un être humain comme nous. Les ténèbres, c’est aussi cette autre peur de la maladie, actuellement celle de la grippe A, dont on ne sait si elle est une réalité ou une fiction et qui sème le trouble partout. A vrai dire, tout ceci paraît bien sombre, au point d’en oublier la lumière qui est venu éclairer nos cœurs et notre monde, Jésus, le Christ. Oublier sa Parole qui nous dit : « Lève-toi,…sois éclairée (ou éclaire)… » (On peut traduire en effet ainsi le verset d’Esaïe : « Sois éclairée ou éclaire », deux possibilités qui se complètent ici). Le Seigneur nous dit : « Lève-toi… » Il y a réponse aux ténèbres, il y a de la lumière pour tous. Lumière de l’Amour de Dieu qui nous aime. Lumière de sa grâce qui nous pardonne et nous libère du péché par la foi. Lumière de sa présence, de son aide, de son secours, lumière du Saint Esprit. Lumière qui nous conduit à la repentance de nos fautes. Lumière qui nous conduit à la confiance devant les peurs réelles ou pas. Oui dit le Seigneur, « les ténèbres couvrent la terre… les peuples… mais sur toi, l’Eternel se lèvera lui-même comme un soleil» Oui, tu n’es pas obligé de rester dans les ténèbres, de te laisser envahir… tu peux te repentir et en sortir, tu peux me faire davantage confiance, recevoir le pardon, recevoir la paix, l’amour, la force, la sagesse. Tu peux être éclairé par la lumière du Christ. « Sois éclairée… » Et ensuite, « éclaire… » Tu peux refléter cette lumière et resplendir au sein de ces ténèbres.

II. « Réjouissez-vous en tout temps de tout ce que le Seigneur est pour vous. »

. S’adressant aux chrétiens de la ville de Philippe, l’apôtre Paul les invite aussi à ne pas se laisser envahir par les soucis, la morosité et les peurs ambiantes. Réjouissez-vous de ce que le Seigneur est pour vous. Réjouissez-vous, célébrez-le sans cesse, en tout temps, en toutes circonstances de ce que le Seigneur est. Il est ce Dieu de gloire, rempli d’Amour à notre égard, venu naître sur terre en la personne de Jésus. Il est venu par Amour pour toi, pour moi, pour accomplir une œuvre de salut. Il est venu pour prendre notre condamnation sur lui et l’annuler. Il est venu nous libérer de la mort. Réjouissez-vous, célébrez cet Amour et cette grâce. Soyez sans cesse émerveillés par le Seigneur. « Oui, je le répète, soyez dans la joie. » dit l'apôtre Paul, dans la joie du véritable Noël. Tournons sans cesse nos regards vers le Seigneur, vers son Amour, son pardon, sa patience, son secours, sa force et sa puissance.

III. Préparez le chemin du Seigneur :

En recevant la Parole de Dieu, Jean le Baptiste ira prêcher le baptême de repentance dans tout le pays. « Il appelait les gens à se faire baptiser pour indiquer qu’ils changeaient de vie afin de recevoir le pardon de leurs péchés ». Jésus dira de lui, qu’il était plus qu’un prophète. Jean était son messager, « la lampe qui brûle et qui luit ». Il a préparé humblement et fidèlement le chemin du Seigneur. Et il s’est effacé progressivement devant le Christ, pour ne laisser luire que sa lumière. C’est lui qui a dit à propos de Jésus : « Il faut qu’il croisse et que je diminue ».

« Préparer le chemin du Seigneur », c’est aussi notre vocation de chrétien. C’est resplendir de la lumière que le Christ nous a donnée, refléter de son Amour, de son pardon, de sa paix, de sa patience, de sa sainteté. C’est nous laisser purifier de tout mal, pour briller plus fort, afin que ceux qui cherchent voient et viennent à lui. C’est en priant pour les autres, pour ceux qui s’égarent, ceux qui souffrent, ceux qui peinent dans la vie, que nous participons à l'oeuvre de Dieu. C’est en leur témoignant de l’Amour du Christ, de sa compassion, que l’on prépare le chemin du Seigneur, son retour sur terre. C’est en mettant nos vies en règle régulièrement, en lui demandant la force d’aimer et de surmonter toutes nos blessures… Le chantier du Seigneur est immense, il y a du travail pour tous. Allons-y, humblement, mais fidèlement comme Jean Baptiste en recherchant toujours que « le Christ croisse » et que notre « moi » diminue. Soyons à notre tour des témoins, missionnaires (comme ceux de l’ACO) porteurs de Bonne Nouvelle, porteurs de lumière et d'espoir.

Conclusion : « Lève-toi… resplendit car voici ta lumière... »

Lève-toi, c’est le christ, la lumière du monde, le Seigneur, le Sauveur, le secours qui est venu et qui vient sans cesse vers toi. Réjouis-toi en lui, toujours. Sers-le humblement et fidèlement. Resplendis et brille de sa lumière chaque jour.

Pasteur Joël Mikaélian
Dimanche 6 décembre 2009

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux