Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 5 juin 2011 - Père Saint, garde-les
Culte du dimanche 5 juin 2011 - Père Saint, garde-les PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte
Jean 17. 1 à 11 - Lire le passage
Actes 1. 9 à 14 - Lire le passage

« Père Saint, garde-les… »


Peu avant sa mort, sa résurrection, et son ascension dans la gloire, Jésus, le Fils bien aimé de Dieu, ouvre son cœur devant ses disciples. Levant les yeux au ciel, il nous livre cette belle prière. Prière extraordinaire, magnifique, où chaque mot est pesé, chaque mot est lourd de sens, chaque mot nous révèle à la fois son désir pour les croyants, et des vérités profondes et ô combien précieuses pour nous. Ce matin, en ce lendemain de la fête de l’ascension, je vous invite à méditer sur quelques paroles de cette prière de Jésus.

1. Mon Père…Fais éclater la gloire de ton Fils… ta gloire…

Qu’est-ce que la gloire de Dieu, celle du Fils ?

Nous avons tant de conceptions erronées de la gloire ! Pour nous, bien souvent elle est synonyme de succès, de réussite, liée à nos capacités, notre intelligence. C’est la gloire du vainqueur d’une compétition, la gloire de la réussite professionnelle, c’est la récompense de nos efforts. La gloire, c’est ce que beaucoup recherchent, l’admiration, la reconnaissance, apparaître comme le meilleur parmi tous les autres. La Parole de Dieu appelle cette gloire là, la gloire des hommes, une gloire qui n’apporte pas grand-chose, une gloire qui reste passagère, elle ne dure qu’un temps. Elle est liée souvent à l’orgueil et n’a pas grande signification, si ce n’est qu’elle apporte un instant de joie et de satisfaction à celui qui en est l’objet. Cette gloire là, peut être dangereuse même en ce qu’elle alimente notre égo, notre orgueil.
La gloire de Dieu est tout autre parce que Dieu est tout autre. La gloire de Dieu, c’est l’autorité qu’il a donnée à son Fils, Jésus, pour qu’il donne la vie éternelle à tous ceux qui croient. C’est dans ce don que se manifeste, éclate la gloire de Dieu. Une gloire extraordinaire qui communique la vie. Elle est à l’inverse de la gloire des hommes, qui ne communique qu’une satisfaction passagère à ceux qui en sont les bénéficiaires. Dieu a fait éclater sa gloire en donnant cette autorité à Jésus, de donner la vie éternelle à tous ceux qui croient. La gloire de Dieu, ce n’est pas de recevoir, mais de donner.

La gloire du Fils, c’est aussi le don de sa vie. C’est d’avoir accompli cette œuvre de salut. Sa gloire, c’est l’amour qu’il donne, la bonté, la compassion, la patience dont il a fait preuve au cours de sa vie terrestre. Il fait éclater sa gloire en nous aimant au-delà de tout ce qu’on peut penser. Et Dieu glorifie son Fils dans ce qu’il a accompli pour nous. C’est ainsi que Jésus sera enlevé et élevé dans la gloire sous les yeux de ses disciples. Il est maintenant auprès du Père dans la gloire céleste. Il est là et attend le jour où le Père décidera de l’envoyer à nouveau sur terre pour juger le monde et prendre tous les siens avec lui. Il attend ce jour où le Père décidera de mettre un terme à toute expérience humaine, un terme à toute gloire humaine, un terme à ce monde qui est le nôtre pour nous transporter nous aussi dans cette gloire céleste, dans cette vie merveilleuse qu’il a préparée pour nous.

2. Je te prie pour eux… pour tous ceux qui croiront…

Jésus prie pour ses disciples, il en a le souci. Il pense fortement à eux alors qu’il va les quitter. Il ne pense pas à lui, à ce qu’il va affronter, à tout ce qui l’attend. Il pense à ce que ses disciples vont devenir, aux difficultés qu’ils vont devoir affronter. Il pense probablement aux persécutions qu’ils vont devoir subir, aux souffrances, aux craintes, aux inquiétudes à tout ce qui va être leur quotidien. Le Seigneur pense à tout cela et il prie « Père Saint, garde-les en ton nom… ».

Jésus se soucie aussi des problèmes de désaccords qu’ils vont rencontrer. Des conflits qu’ils vont avoir, de leurs disputes peut être, de leur difficultés à vivre ensemble, à s’entendre, à s’aimer, à se respecter, à se soucier les uns des autres. C’est pourquoi il prie pour l’unité, pour qu’ils soient « Un ». C’est un point qui lui paraît assez important pour qu’il en fasse le premier sujet de prière ici. Il ne prie pas seulement pour que Dieu garde ses disciples du mal, des dangers, du malin et de ses attaques. Mais il prie d’abord pour qu’ils soient unis.

Jésus a prié et prie pour toi, pour chacun de nous qui croyons en lui. Pour nous qui vivons dans ce monde. Il se soucie de notre quotidien. Il prie afin que Dieu nous garde en ce monde, qu’il veille sur nous, qu’il nous garde des dangers, du mal et du malin. Il prie pour que Dieu nous garde dans nos difficultés quotidiennes, nos soucis, nos inquiétudes, nos peurs… Le Seigneur a fait cette belle prière pour nous aussi.

Mais il se souci également de nos relations humaines, de nos disputes, nos désaccords, de nos conflits. Il prie pour que nous soyons unis, c’est ce qu’il veut, ce qui est important pour lui au point de prier le Père pour cela. « Garde-les pour qu’ils soient « Un ». Un comme nous, un avec leurs différences, un dans le respect de leurs différences, le respect de ce qu’ils sont chacun. Il fait passer cela avant même notre protection. C’est ensuite qu’il prie pour notre protection.

3. « Ils t’appartiennent… »

Dans cette belle prière, Jésus souligne ce qu’est le fruit, les conséquences de son œuvre et de notre foi : notre appartenance. Nous lui appartenons, nous appartenons au Père, nous sommes à lui. Nous sommes la propriété de Dieu le Père et le Fils, nous sommes à lui. Et rien ne pourra nous ravir de sa main ! Rien. Ni les difficultés de la vie, ni nos épreuves, ni les anges, ni le malin, ni la maladie, ni la mort… « Rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur ! »

Quelle grâce, quelle gloire !

Acceptons-là ! Apprécions-là !

Rendons grâce à Dieu et adorons-le !

Demeurons fidèle et unis afin que le monde croie !

« Père unis nous tous… »     

Pasteur Joël Mikaélian
5/06/11

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux