Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 25 novembre 2012 - «Mon royaume n’est pas de ce monde »
Culte du dimanche 25 novembre 2012 - «Mon royaume n’est pas de ce monde » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

 

« Mon royaume n’est pas de ce monde »

Textes bibliques : Dan. 7. 13 et 14 / Apoc. 1. 5 à 8 / Jean 18. 33 à 37

 

E

s-tu le roi des juifs ? … Qu’as-tu fait ? ». Avant de se laver les mains concernant le cas de Jésus, Pilate se pose des tas de questions. Il en pose à ceux qui l’on livré « Quelle accusation portez-vous sur lui ? », ils n’ont pas de réponse. Il en pose à Jésus qui lui répond. Puis, à plusieurs reprises il dira aux juifs « je ne trouve aucun crime en lui ». Lorsqu’il entend que jésus se dit être le fils de Dieu, il commence à avoir peur. Et lorsqu’il fait état de son pouvoir, et que Jésus lui rappelle que le pouvoir lui a été donné d’en haut, Pilate ne saura plus que faire pour relâcher Jésus.

Qui est vraiment Jésus ? D’où vient-il ? Pourquoi est-il venu ? Que de question que le monde se pose aujourd’hui encore. En ce 1er dimanche de l’Avent où nous nous préparons à nouveau à fêter Noël, méditons sur ces textes qui répondent si bien à ces questions. Quel message nous adressent-ils ?

1°) « Je regardais… et voici quelqu’un de semblable à un fils de l’homme… »

Dans sa vision, VI siècles avant la naissance de Jésus, Daniel reçoit une révélation extraordinaire. Il voit déjà le Christ glorifié et son Royaume Eternel. Une telle vision nous rappelle que Jésus existe de toute éternité. Il n’a pas commencé à exister à sa naissance sur terre. Bien avant, dans l’éternité, Jésus était dans la gloire. C’est cette gloire qu’il a quitté pour venir vers nous, pour nous sauver. Daniel nous révèle que le Christ glorifié a reçu tout pouvoir et toute domination sur tous les peuples, sur tout l’univers. Viendra un jour où tous les genoux plieront devant lui. Les nôtres, mais aussi ceux de toute l’humanité. Les plus grands de ce monde, les princes, les rois, les empereurs, les présidents… les tyrans, les dominateurs… Tous viendront un jour à genoux devant le Christ.

De plus, nous dit Daniel, le Christ établira alors un règne qui ne sera jamais détruit. Rien ne pourra plus jamais détruire ce règne, le Royaume de Dieu. Le mal n’existera plus, il n’y aura plus de place pour le péché, la méchanceté, l’orgueil, l’égoïsme, l’hypocrisie… Toutes ces choses qui font tant de mal aujourd’hui… Rien ne pourra plus détruire ce royaume ! Rien ne pourra plus jamais nous séparer de l’amour de Dieu.

Aux versets précédents, 9 à 12, Dieu révèle à Daniel comment ce jour là, Dieu jugera le mal et le malin, comment il détruira toutes les forces du mal.

2°) « A celui qui nous aime… »

Plusieurs siècles après, c’est l’apôtre Jean qui a une vision de la gloire de Dieu. Dans cette vision, il décrit des choses extraordinaires. Il nous rappelle aussi pourquoi Jésus est venu sur terre. Il est venu sur terre tout d’abord parce qu’il nous aime. Il nous aime. C’est par amour qu’il est venu. Il est venu pour nous délivrer de nos péchés par son sang. Ce sang qui a coulé, c’est sa vie qu’il a donné volontairement pour nous délivrer de nos péchés. C’est pour cela qu’il est venu dans le monde.

« Je suis le premier et le dernier et le vivant. J’étais mort ; et voici je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clés de la mort et du séjour des morts » Apoc. 1. 18

Jésus n’est pas seulement l’enfant de la crèche, pas seulement l’homme bon qui a vécu sur terre, il est Dieu de toute éternité, il est glorieux. Pilate devant lui n’est rien. Les grands de ce monde ne sont rien que de la poussière.

Il est venu nous délivrer. Es-tu délivré de tes péchés ? Il est venu pour ça. Beaucoup l’on rejeté, ils n’ont pas cru qui il était et se sont privés de la vie éternelle pour toujours. Que nul d’entres-nous ne se prive de cette grâce. Si tu n’as pas la certitude de ton salut, viens à lui maintenant.

3°) « Voici, il vient sur des nuées… »

C’est ce que l’apôtre Jean, comme Daniel, voit dans sa vision. Jésus reviendra un jour en gloire. Nul ne sait pas quand (Certainement pas le 21 décembre). Mais cela a toujours passionnés les hommes. La fin du monde fascine l’homme car cela le dépasse. Parce qu’à la fois il la redoute, à la fois il aimerait savoir. La Bible nous dit que nul ne sait et ne saura sauf Dieu le Père.

Ce jour là, il se passera des choses extraordinaires dans le ciel et sur la terre. Des événements cosmiques que l’on n’a jamais vus. Et puis, Jésus viendra en Gloire, « tout œil le verra, même ceux qui l’ont percé ». Et toutes les tribus de la terre se lamenteront. Tous ceux qui l’auront rejeté se lamenteront car ils réaliseront alors qui est Jésus. Qui était ce Jésus qu’ils ont méprisé, maltraité, jugé et condamné. Ceux qui auront refusé de croire en Lui se lamenteront aussi car ils réaliseront qu’ils auront raté l’essentiel de leur vie. Ils verront à cet instant qu’ils seront perdus pour l’éternité. Tout sera finit pour eux. Et là, ils auront une honte éternelle.

Pour d’autres, qui auront cru, ce sera un jour de joie, un jour d’émerveillement. Nous verrons Jésus dans sa gloire, avec toute sa sainteté et son amour. « Il essuiera toutes larmes de nos yeux ». Alors nous verrons la justice. Justice sera faite de tout. Ce jour là nous comprendrons beaucoup de choses que nous n’arrivons pas à comprendre aujourd’hui. Nous aurons des réponses à toutes nos questions. Nous réaliserons que nous avons fait le bon choix de suivre Jésus.

Ce jour là, nous l’adorerons comme l’apôtre Jean le fait dans ce texte. « A celui qui nous aime… à lui soit la gloire aux siècles des siècles ». Nous aussi, nous nous inclinerons en signe d’adoration.

En ce jour, une vie nouvelle commencera, une vie qui n’aura plus de fin. Plus de mal, plus de maladie, plus de fatigue, plus de stress, plus de frustrations, plus de déceptions, plus d’épreuves, de souffrances… Tout cela aura disparu pour toujours !

Conclusion :

« Mon royaume n’est pas de ce monde… » disait Jésus à Pilate. Son royaume est éternel, il est au-delà de ce monde. Il n’a rien à voir avec ce monde. Et nous ? Faisons-nous partie de ce royaume ? Quel royaume cherchons-nous ? Auquel donnons-nous la priorité ? A qui sommes-nous attachés ? Pour qui et pourquoi nous donnons-nous tant de mal ? Quelle est notre attente ? Attendons-nous la venue de ce royaume ? Est-ce que nous nous préparons pour ce royaume ? Ou bien somme-nous tellement absorbés par les choses de ce monde !

Ne nous trompons pas. Ne nous laissons pas séduire par le malin. Mais vivons dans ce monde tout en sachant que ce n’est pas le royaume dans lequel nous sommes appelés à vivre.

Entrons dans ce Royaume qui ne sera jamais détruit. Préparons-nous pour ce Royaume et œuvrons par notre témoignage pour que beaucoup encore entrent dans ce Royaume.

 

Pasteur Joël Mikaélian

25/11/12

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux