Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 26 mai 2013 : - « Il vous annoncera les choses à venir »
Culte du dimanche 26 mai 2013 : - « Il vous annoncera les choses à venir » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Prov. 8. 22 à 31 / Rom. 5. 1 à 5 / Jean 16. 12 à 15

« Il vous annoncera les choses à venir »

L

’être humain s’est toujours interrogé sur son passé et sur son avenir. Il s’est toujours trouvé face à ce mystère de l’existence et de tout temps, il a échafaudé tout un tas de théories, de suppositions, d’imaginations pour percer ce mystère. L’homme moderne n’échappe pas à la règle, même s’il a tendance à évacuer ce genre de réflexion. Il s’interroge tout de même sur son avenir. Ce qui explique aujourd’hui tout l’engouement pour les horoscopes, l’astrologie, ou dans d’autres domaines, pour les statistiques, les prévisions, les projections, les études sur l’avenir de la planète. On essaie de savoir ce qui se passera à l’horizon de 2030, 2050. Qu’en sera-t-il des ressources naturelles, comment évoluera la démographie, le monde, la science, les technologies… ? Sur un plan plus personnel, beaucoup s’interrogent aujourd’hui sur l’évolution du taux de chômage, la fin de la crise, le modèle de société qui s’annonce, avec la théorie des genres… On s’interroge sur l’avenir de nos enfants, de nos parents… Et Jésus nous parle de l’Esprit Saint, il nous dit : « Il vous conduira dans toute la vérité… Il vous annoncera les choses à venir ». En ce jour de fête des mères, je vous invite à méditer quelques instants sur ce que l’Esprit Saint nous dit de notre passé et de notre avenir. Et comment vivre avec plus de sérénité et d’espérance le présent ?

 

 

 

1°) « Ecoutez : la Sagesse appelle, la raison élève la voix ».

Le poème de la sagesse, au chapitre 8 du livre des Proverbes, nous révèle des vérités admirables. L’Esprit Saint a révélé des choses extraordinaires au roi Salomon, aux environs du 10ème siècle avant Jésus Christ, soit il y a plus de 30 siècles. Ce poème nous parle de nos origines, des origines de notre planète, avec des précisions étonnantes. Il nous parle de temps éternels, de choses existant bien avant que la terre ne fût créée. Il nous situe bien avant la Genèse. Il nous parle d’atomes, d’univers, du globe de la terre, de la condensation des nuages. Il nous parle de la façon dont le Dieu trinitaire a créé ce monde. C’est un texte qui surprend lorsqu’on le place dans son contexte. Il a été écrit 30 siècles auparavant, dans ces temps où il n’y avait ni satellites, ni ordinateurs ou autres moyens d’investigations sophistiqués tels que nous les connaissons aujourd’hui. C’est extraordinaire ce que l’Esprit Saint peut révéler à l’homme ! Il nous dit d’où nous venons, que nous existons de par une volonté divine. Que nous ne sommes pas le fruit d’un hasard, d’un accident ou de je ne sais quelles combinaisons de facteurs cosmiques imaginaires. Tout lecteur honnête reconnaît que la Bible parle vrai sur nos origines et sur notre existence. L’Esprit Saint ne raconte pas des histoires, mais il nous dit l’Histoire, la Vérité. A nous d’écouter, de croire et de nous laisser émerveiller.

2°) « Il vous conduira dans toute la vérité… »

Au moment de quitter ce monde et ses disciples, Jésus pense au futur, à la suite. Il sait bien qu’il sera impossible, humainement, aux disciples de comprendre et de retenir tout ce qu’il leur a dit, tout ce qu’il a fait durant ses trois années de ministère. Il sait combien il leur sera difficile de transmettre tout ce qu’il leur a dit. C’est pour cela aussi qu’il enverra l’Esprit Saint. L’Esprit Saint est celui qui convainc de péché, qui fait du croyant un enfant de Dieu. C’est celui qui soutien, qui console, qui aide celui qui croit. Mais l’Esprit Saint est aussi celui qui enseigne et qui enseigne la vérité. C’est lui qui inspirera les disciples pour qu’ils puissent écrire les évangiles. C’est lui qui les aidera à se rappeler tout ce que Jésus a dit. Les disciples ne se promenaient pas avec un bloc note, une caméra et un micro, encore moins avec un I-phone ou un I-pad ! C’est l’Esprit Saint qui les a conduits. Nous pouvons êtres sûrs que ce que nous lisons aujourd’hui dans les évangiles est la vérité. C’est l’œuvre de l’Esprit Saint et non celle des disciples. La concordance et l’harmonie des évangiles attestent de cette inspiration, même s’il existe quelques apparentes différences.

C’est l’Esprit qui a inspiré l’application pratique des évangiles que nous trouvons dans les épîtres. C’est lui qui a fait comprendre à l’apôtre Paul, par exemple, toute la théologie de la grâce. « Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu ». En Christ, nous avons la paix avec Dieu. Dieu nous considère comme justes, comme si nous n’avions jamais fait de mal. Le pardon est une grâce, il suffit de le demander, et jamais, celui à qui nous le demandons ne le refusera. Jésus Christ, en donnant sa vie sur la croix, a payé le prix pour les péchés du monde entier. Il a payé pour ceux qui croient, comme pour ceux qui ne croient pas encore en lui. C’est payé pour tous. Jésus a souvent comparé le Royaume de Dieu à un grand festin de noces auquel il invite tout le monde. Tout est prêt, tout est payé, il ne reste plus qu’à croire et à répondre à l’invitation. Tu peux y répondre aujourd’hui si tu ne l’as pas encore fait.

C’est le Saint Esprit qui a inspiré tous les enseignements sur l’amour, la sainteté, la persévérance. C’est de lui que viennent toutes les exhortations à la vigilance, à la consécration, à l’engagement, au service. A mener une vie honnête, à être fidèle au sein des épreuves. C’est lui qui nous enseigne à mettre du temps à part pour Dieu, à venir avec joie l’adorer chaque dimanche ; le rencontrer et rencontrer nos sœurs et nos frères. C’est de lui que viennent tous ses enseignements. Ils ne viennent pas des idées ou des souhaits des uns ou des autres. C’est le Saint Esprit qui nous dit cela, c’est de Dieu. Il me semble que nous l’oublions trop souvent. L’obéissance aux enseignements de l’Esprit Saint n’est pas une option, elle est vitale pour tous les chrétiens.

3°) « Il vous annoncera les choses à venir »

Nous sommes souvent perplexes, soucieux face à l’avenir. Car nul ne peut savoir ce qu’il adviendra dans la seconde qui suit. Le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui avec la connaissance qu’il nous donne de tout ce qui se passe sur la terre en temps réel, nous montre que tout peut arriver à tout le monde. Nul n’est à l’abri de quoi que ce soit, le chrétien pas plus ni moins que d’autres. D’où ces peurs qui nous agitent régulièrement et ce désir de connaître l’avenir, de pouvoir anticiper ou se préparer. Mais lorsque la Bible nous parle de l’avenir, elle ne nous révèle pas ce qu’il adviendra demain à la manière des « diseuses de bonne aventure », de ceux qui nous promettent des bonheurs illusoires et mensonger (Prospérité, guérisons, retour de l’être aimé, rencontre, réussite, fortune…). Non, l’Esprit Saint est l’Esprit de Vérité. Plutôt que nous raconter des histoires sur notre avenir, Il nous invite à la confiance face à l’avenir. L’Esprit Saint nous dit souvent : « confiance ». Confiance dans l’amour de Dieu, sa fidélité, sa bonté, sa force. Confiance dit Jésus, « Je suis avec vous tous les jours… » Confiance, dit Jésus, « Vous aurez des tribulations dans le monde, mais prenez courage, j’ai vaincu le monde… ». Et puis, « Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ? … Pourquoi vous inquiéter… Votre Père céleste sait… ». Soyons toujours à l’écoute de l’Esprit Saint. Gardons-nous de nos pensées humaines, de nos projections, de nos imaginations, de nos scénarios à l’eau de rose comme de nos scénarios catastrophe ! Qui sait si ce qui t’inquiète tant aujourd’hui ou qui te fais mal, ne sera pas source de joie et de bonheur demain ?

L’Esprit Saint nous parle aussi de notre avenir Eternel. Par delà les contingences qui caractérisent notre existence, les joies et les peines de cette vie, l’Esprit Saint nous révèle la Vérité sur notre avenir, sur l’avenir de ce monde. Un jour, il n’en restera plus rien. Il ne restera plus que les âmes auprès de Dieu ou loin de lui. Dans la paix et la joie éternelle, ou dans la honte, la déception, la désolation éternelle. L’Esprit Saint a rappelé aux apôtres toutes les paroles de Jésus concernant la fin du monde et la vie à venir. Il a enseigné les apôtres qui nous ont transmis cette réalité. Il a inspiré l’apôtre Jean en particulier pour qu’il nous transmette la réalité du monde à venir, le livre de l’Apocalypse. L’avenir du croyant est là dans la présence du Christ. Un jour nous serons avec lui pour toujours, les uns avec les autres. Il faut s’y préparer !

L’Esprit Saint nous dit que « Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu… ». Par contre « Heureux ceux qui lavent leur robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville ! ». Heureux tous ceux qui ont cru et qui ont obéi à l’enseignement de l’Esprit Saint, au Christ. Ils seront heureux pour l’éternité.

En ce jour de fête des mères, fête de la famille, souvenons-nous aussi de cette parole que l’Esprit Saint a inspiré à l’apôtre Pierre le jour de la Pentecôte : « La promesse (du salut) est pour vous, pour vos enfants… ». Ayons confiance en Dieu pour nos familles. Et que notre confiance soit active, dans la prière, dans l’amour que l’Esprit Saint met dans nos cœurs, dans la persévérance.

« Il vous annoncera les choses à venir »

Rendons grâce à Dieu pour l’enseignement de l’Esprit Saint, pour tout ce qu’il a rappelé et inspiré aux disciples et qu’il nous ont transmis. Pour la façon dont il fait résonner ces paroles aujourd’hui encore.

Laissons-nous aussi enseigner, conduire, éclairer tout en restant confiant. L’avenir appartient à Dieu, lui seul le connait parfaitement. Il n’attend de nous qu’obéissance, amour, patience, persévérance, fidélité, consécration.

Pasteur Joël Mikaélian

26/05/13  

 

 

 

 

 

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux