Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 08 septembre 2013 - «Quel est son nom… ? »
Culte du dimanche 08 septembre 2013 - «Quel est son nom… ? » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Ex. 3. 13 et 14 / Jean 1. 1 à 5 et 9 à 14

« Quel est son nom… ? »

Q

ui est Dieu ? Comment est-il ? Dans quel univers réside-t-il ? Peut-on le connaître ? Est-il important de le savoir, il y a tant d’autres choses qui paraissent plus utiles ! Alors que le monde entier se pose des questions sur la situation internationale, que plusieurs vivent des situations personnelles inquiétantes, est-il important de chercher à connaître Dieu ? En ces jours troublés, qui nous invitent à la prière, il est bon de nous rappeler qui est Dieu, de chercher à mieux le connaître et de vivre avec lui une relation toujours plus vivante et vrai. Afin de mieux comprendre ce qui se passe dans nos vies comme dans le monde. En ce début d’année ecclésiale, méditons sur la personne de Dieu, sur ce qu’il nous révèle de Lui à travers sa parole, afin d’entendre ce qu’il veut nous dire.

 

 

1°) « Je suis celui qui « suis »

C’est ainsi que Dieu s’est révélé à Moïse, par ce fameux nom, le « Tétragramme » constitué de quatre lettres qui évoquent la racine du verbe « être ». Le peuple d’Israël n’a jamais osé prononcer ce mot. Il l’a souvent remplacé par « Adonaï », parfois « Seigneur ». Ce nom de Dieu quelque peu énigmatique, nous rappelle que Dieu reste mystérieux et le sera toujours dans cette vie. Nous devons accepter avec humilité que nous ne connaîtrons jamais toute l’immensité de Dieu, toute la sagesse de Dieu et par conséquent toutes les voies de Dieu. C’est ce qu’il nous dit par la bouche du prophète Esaïe « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et mes voies ne sont pas vos voies, dit le Seigneur… » (Es. 55. 8) Ce qui veut dire que nous devrons sans cesse, toute notre vie, méditer, prier, chercher la face de Dieu, sa volonté. Nous devrons toujours vivre dans cette relation avec lui. C’est ce à quoi Jésus nous invite aussi : « Demandez et l’on vous donnera, Cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira… ». Dieu est Dieu, il n’est pas comme nous, il ne vit pas dans la même dimension que nous. Ce qui veut dire que nous vivrons toujours des situations incompréhensibles que nous devrons vivre avec confiance.

2°) Dieu est unique, il est « Un »

C’est ce qu’il dit à son peuple et c’est ce qui devait toujours distinguer le des autres peuples. « Ecoute Israël, l’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel » (Deut. 6. 4) Les juifs devaient dire cette confession de foi pour affirmer leur monothéisme, deux fois par jour. Dieu est « Un », même s’il s’est révélé à nous comme Père, Fils et Saint Esprit. Dieu est unique, il ne peut y en avoir d’autres, il ne tolère pas que nous en ayons d’autres. Jésus a dit : Nul ne peut servir deux maîtres… vous ne pouvez servir Dieu et Mamon » (Mat. 6. 24) « Si quelqu’un vient à moi, sans me préférer à son père, à sa mère, à ses enfants… et même à sa propre vie, il ne peut être mon disciple » (Luc. 14. 26) Dieu ne tolère aucune forme d’idolâtrie. Il ne veut pas être une simple option de notre vie. Il veut être notre seul Dieu.

3°) Dieu est le tout puissant, créateur, à l’origine même de la vie

Dieu peut tout, rien ne lui est impossible, mais il fait ce qu’il veut. Nul ne peut contester ce qu’il fait car il est Dieu. « En lui, nous avons la vie, le mouvement et l’être… », disait Paul aux philosophes d’Athènes. (Act. 17. 28) Tout vient de Lui. Tout est possible pour lui. C’est pourquoi Jésus nous a encouragés « Tout est possible à celui qui croit » (Marc 9. 23) Tout ce qui se conçoit bien sûr dans le cadre de ce qu’il veut, de ce qui lui plait, de ce qui est dans ses plans.

4°) Dieu connaît toutes choses

Il connaît les secrets les plus cachés du cœur de l’homme. Il voit tout, il est au courant de tout. On ne peut rien lui cacher. Dieu connaît même nos pensées, il n’a pas besoin qu’on les exprime. « Nulle créature n’est cachée devant lui, mais tout est clair et découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte ». (Heb. 4. 13) Il est facile de tromper nos semblables, ils ne peuvent pas lire dans nos pensées, mais il est impossible de cacher quoi que ce soit à Dieu. Ce qui nous invite à la sincérité en toutes choses, mais aussi à la confiance en Dieu car il connait tout de moi, mon passé, mon présent et mon devenir. Confiance car il connaît le devenir de toute chose, même de nos épreuves, et qu’il est bon.

5°) Dieu est amour

C’est en Jésus que Dieu a révélé au monde l’immensité de son amour. Le prologue de l’évangile de Jean est extraordinaire. Il nous montre tout à la fois l’immensité, la grandeur, l’éternité de Dieu et son incarnation, son humanité, son humilité, son amour. Il nous montre cette volonté de Dieu de sauver l’humanité entière en Jésus. « A tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu… ». C’est en Jésus que ce Dieu éternel, unique, tout puissant, qui connaît tout, veut devenir notre Père. C’est en Jésus que nous pouvons avoir, par la foi, cette relation nouvelle, vivante et pleine d’amour. Quelle grâce que ce « pouvoir » de devenir enfant de Dieu.

6°) Dieu est juste

Lui seul peut juger avec une justice parfaite, car lui seul connaît tout les secrets des cœurs. Lui seul est parfait et peut juger sans parti pris, avec une pleine objectivité, sans faire de différences entres les hommes. Un jour nous aurons tous à rendre des  comptes à Dieu, de ce que nous aurons fait de notre vie. Chacun devra rendre compte pour lui-même. Dieu ne jugera pas comme nous, selon l’apparence des choses, selon ce qui est visible. Mais il prendra en considération des choses que nous ne voyons pas et ne connaissons pas. « C’est pourquoi, ne jugez en rien avant le temps, jusqu’à ce que vienne le Seigneur qui mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres… alors chacun recevra de Dieu la louange qui lui sera due » (1 Cor. 4. 5)

7°) Dieu est Saint

Dieu habite une lumière inaccessible. Lorsqu’il s’est révélé à Moïse, dans un buisson ardent, il lui a demandé d’ôter ses chaussures de ses pieds, car le lieu était Saint. (Ex. 3. 5). Lorsque Jésus a appelé ses disciples, il leur a aussi montré sa sainteté à travers le miracle de la pèche. Face à Jésus, Pierre tombera à genoux et dira avec crainte : « Seigneur, retire-toi de moi, car je suis un homme pécheur… » (Luc 5. 8). Nul ne peut tenir dans la Sainte présence de Dieu. Mais dans son amour, Dieu nous aide, il nous purifie, nous sanctifie par le sacrifice de Jésus afin que nous puissions nous présenter devant lui et goûter de sa Sainte présence. C’est ainsi qu’il parlera à Moïse et lui confiera une grande mission. C’est ainsi qu’il tendra la main à Pierre et lui dira : « Ne crains point… désormais, tu seras pécheur d’homme… ». Dieu ne nous « écrase » pas de sa Sainteté, il nous sanctifie en Jésus et nous invite à le servir.

« Quel est son nom… ? »

Certes, nul ne peut connaître Dieu dans sa totalité, mais il s’est révélé dans sa Parole et en Jésus. « Le Fils est l’image parfaite du Dieu invisible… » (Col. 1. 15)

Rendons grâce pour l’amour de Dieu manifesté en Jésus. Acceptons cette grâce par la conversion et développons une relation vivante avec ce Dieu d’amour.

Renouvelons notre confiance en la sagesse de Dieu, en sa force et en sa bonté. Prions-le avec foi.

Engageons-nous à vivre avec lui dans la vérité et la sainteté.

Pasteur Joël Mikaélian
08/09/13

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux