Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 03 novembre 2013 : «Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison »
Culte du dimanche 03 novembre 2013 : «Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Jer. 29. 11 à 14 / Luc 19. 1 à 10

« Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison »

Beaucoup d’entre nous connaissent l’histoire de Zachée, ce chef de collecteurs d’impôts à la solde de l’occupant romain. On a souvent épilogué sur sa petite taille comme sur le fait qu’il soit monté sur un arbre pour voir Jésus passer. Mais l’essentiel de son histoire, le message que Dieu nous adresse est ailleurs. Son expérience avec Jésus, ce face à face qu’il aura avec lui souligne beaucoup de vérités spirituelles importantes qui devraient nous interpeler ce matin. Ouvrons nos cœurs à l’Esprit Saint afin qu’au-delà de l’histoire de Zachée nous puissions nous interroger sur notre propre histoire et entendre ce que le Seigneur désire nous dire aujourd’hui. Quel est son désir pour nous aussi ?

 

 

1°) « Il cherchait à voir Jésus… »

Le texte précise que Zachée était un chef, un homme qui avait des responsabilités importantes. Il était riche, il n’avait pas de besoins particuliers. Ses affaires marchaient bien. Mais comme beaucoup de publicains à cette époque, il ne devait pas être d’une intégrité hors de tout soupçon ! Mais quoi qu’il en soit, Zachée devait être un homme respecté, que l’on craignait, un notable de la ville de Jéricho. Mais voilà que tout à coup sa vie entière va basculer suite à sa rencontre avec un homme nommé Jésus. Le texte ne nous dit pas pour quelle raison Zachée voulait voir Jésus. Simple curiosité, ou fascination pour cet homme hors du commun qui défrayait la chronique ! Désir de voir, d’observer ce que ce Jésus venait faire dans sa ville ! On ne sait pas. Toujours est-il qu’il va enfreindre plusieurs règles de bienséance pour le voir. Imaginez la scène, un chef de collecteurs d’impôt qui court et monte sur un arbre pour regarder Jésus passer ! Rien de plus choquant pour un homme de son rang ! Mais Zachée n’y pense même pas, il voulait voir Jésus. Et ce sera le point de départ de ce chemin qui le mènera au salut, à un changement profond et radical de sa vie.

« Vous me chercherez et vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur. Je me laisserai trouver par vous, dit l’Eternel… » C’est ainsi que Dieu nous invite à le chercher, à venir à lui ou à revenir à lui. C’est le point de départ de toute expérience spirituelle authentique. C’est ce que Zachée a expérimenté et qui sera déterminant dans ce qu’il va vivre avec Jésus. Le Seigneur lui-même n’a-t-il pas dit : « cherchez et vous trouverez… » Interrogeons-nous : Avons-nous ce désir de chercher Dieu, de nous approcher de lui pour mieux le connaître ? Sommes-nous prêts à prendre des risques pour cela, sans nous laisser arrêter par les obstacles de notre raison, de nos idées préconçues ou du mépris de notre entourage ? Avons-nous ce désir profond de connaître Dieu, de voir Jésus ? Est-ce là aussi notre attitude chaque fois que nous ouvrons la Parole de Dieu, ou que nous assistons à une réunion ou à un culte à l’église ? 

2°) « Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison »

Zachée est sur son arbre, il attend que Jésus passe, il ne sait pas encore qu’il va vivre un tournant dans sa vie. Il est loin de se douter qu’il va devenir tout à coup le centre de la manifestation. Lorsque Jésus arrive à l’endroit où il se trouve, voici qu’il lève les yeux vers lui et l’appelle par son nom « Zachée », qui veut dire en Hébreux « Pur » ! Et là Jésus prononce une parole qui va le bouleverser et qui va susciter un grand étonnement dans la foule : « Hâte-toi de descendre ; car aujourd’hui il faut que je demeure dans ta maison ». Comment ? Jésus chez Zachée, mais où va-t-on ! Jésus s’invite sans prendre de rendez-vous. C’est aujourd’hui et non demain ou un autre jour, c’est tout de suite ! Il voir bien que Zachée a soif, que sa recherche spirituelle est profonde ! Car s’il a eu le courage de monter sur un arbre pour le voir, il doit certainement vouloir aller plus loin ! Jésus ne laisse pas passer l’occasion. Il est venu dans ce monde pour « chercher et sauver ceux qui étaient perdus ». Par son sacrifice, le don de sa vie il a payé la rançon pour tous, pour que tous les hommes puissent être libérés de l’esclavage du péché, de la condamnation et de la mort éternelle ! Pas question pour lui de laisser Zachée là où il est ! C’est pourquoi il s’invite chez lui sur-le-champ : « aujourd’hui il faut que je demeure dans ta maison ». Quel honneur et quelle grâce ! Jésus est aussi venu pour nous sauver et nous libérer. Il veut aussi habiter en nous par son Esprit. Comme il le dit dans sa lettre à l’église de Laodicée (Apoc. 3. 20) : « Voici je me tiens à la porte et je frappe, si quelqu’un entend ma voix et qu’il ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je souperai avec lui et lui avec moi ». Aujourd’hui encore, c’est le désir du Seigneur pour nous tous : « Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison ». Le Seigneur veut nous sauver, si nous n’avons pas encore accepté la grâce de son salut et par la suite, il veut demeurer en nous, il veut être présent dans nos vies. C’est un honneur, une source de joie et de paix, un soutien au moment de l’épreuve.

3°) « Zachée se hâta de descendre et le reçut avec joie »

Suite aux paroles de Jésus, Zachée n’hésite pas un seul instant, il se hâte même de descendre pour l’accueillir avec joie. Il n’entend même pas les murmures de la foule. Il ne se laisse pas arrêter par ceux qui se questionnent ou qui sont choqués. Il accueille Jésus avec joie et là quelque chose d’extraordinaire va se passer, un grand miracle. L’évangile ne nous dit rien du dialogue entre Jésus et Zachée. Mais on peut aisément supposer que Jésus, comme à son habitude, ait invité Zachée à la repentance. Il l’a certainement invité à demander pardon pour ses fautes et à changer de vie. Et c’est ce que Zachée fera sans attendre, sans remettre au lendemain. Et voilà que le chef des collecteurs d’impôts, ce riche corrompu et égoïste devient d’une générosité et d’une intégrité extraordinaires ! Sa rencontre avec Jésus a totalement changé sa façon de voir la vie. Il ne pense plus désormais à s’enrichir par tous les moyens, mais à partager ce que Dieu lui donne. Il ne pense plus à frauder, mais à réparer ses fautes et à travailler honnêtement. Et c’est tout heureux qu’il dit à Jésus : « Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j’ai fait tort de quelque chose à quelqu’un, je lui rends le quadruple ». Quelle révolution dans la vie de cet homme !

« Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison » C’est aussi le désir du Seigneur pour nous ce matin. Quelle sera notre réponse ? Suis-je prêt à l’accueillir aujourd’hui pour la première fois peut être ? Suis-je prêt à ouvrir mon cœur à son Esprit, en lui demandant pardon pour mes fautes et en croyant à la valeur de son sacrifice pour moi ? Il a payé la rançon pour que je sois libéré de la mort et que je sois sauvé pour l‘éternité. N’hésite pas à l’accueillir, invite-le par la prière.

« Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison » C’est aussi le désir du Seigneur pour nous qui l’avons déjà accueilli dans nos vies. Le Seigneur désire demeurer en nous et non pas être seulement un hôte de passage. Il désire régner dans nos vies et non pas être relégué dans un coin et ignoré. C’est pourquoi nous devons nous poser la question de ce que l’Esprit Saint veut faire dans nos vies ? Quels changements veut-il opérer dans ma vie ? Quels ajustements dans mes choix de vies, dans mes pensées intérieures, dans ma communion avec Lui et avec les autres ? Quels changements dans mes habitudes, ma participation à la vie de l’église, participation spirituelle, diaconale et financière ? Nous croyons trop souvent que ce que le Seigneur veut pour nous, c’est que nous acceptions la grâce du salut et c’est tout. Qu’il suffit de se « convertir » en répondant à un appel ou en lui demandant pardon dans le silence de son cœur. Mais on oublie trop souvent que ceci n’est qu’un début, ce n’est qu’une nouvelle naissance. Et que celle-ci doit s’accompagner de changements, de transformations intérieures qui soient visibles dans notre vie quotidienne. Comme le dit l’apôtre Paul : « Nous tous dont le visage découvert reflète la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, par l’Esprit du Seigneur » (2 Cor. 3. 18). Le Seigneur veut demeurer en nous et œuvrer en nous par le Saint Esprit afin de nous rendre toujours plus conforme au Christ. Et il a promis que c’est lui qui le fera, c’est par son Esprit et non par nos forces. Certes, sa présence en nous est source de joie, de paix, de réconfort, mais aussi de transformation qui se fera à la mesure de notre obéissance. Accueillons-le avec joie. Que son œuvre en nous soit une bénédiction pour nous, nos proches, l’église et pour tous ceux qui nous entourent.

Conclusion :

« Il me faut aujourd’hui demeurer dans ta maison »

C’est ce que le Seigneur souhaite pour chacun d’entre nous ce matin. N’hésitons pas à aller vers lui et à le prier :

Seigneur, je viens à toi et t’accepte comme mon Sauveur.

Merci parce que tu lèves les yeux, vers ceux qui te cherchent de tout leur cœur, tu les sauves grâce à ton sacrifice, et tu veux demeurer en eux par ton Esprit.

Viens Seigneur Jésus, viens Esprit du Dieu vivant, sois le maître en moi et transforme-moi pour ta gloire et le bien de ceux qui m’entourent. Fait ton œuvre en moi.

Merci pour la grâce de ton salut et pour la grâce de ta présence, et de ton Esprit. Amen.

Pasteur Joël Mikaélian
3/11/13

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux