Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 26 janvier 2014 - « Tu rends le peuple nombreux, tu lui accordes de grandes joies… »
Culte du dimanche 26 janvier 2014 - « Tu rends le peuple nombreux, tu lui accordes de grandes joies… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Es. 8. 23 à 9. 4 / Mat. 4. 12 à 17 / 1 Cor. 1. 10 à 13

« Tu rends le peuple nombreux, tu lui accordes de grandes joies… »

L’évangile est une bonne nouvelle qui place devant nous une belle perspective, un bel avenir. L’Evangile est cette Parole qui fait luire la lumière du Christ au sein des ténèbres de notre monde. Certes, l’actualité est de jour en jour plus affligeante. Des guerres qui n’en finissent plus, des révoltes de peuples opprimés, de tristes histoires de nos gouvernants… Notre environnement aussi est parfois assez sombre avec la misère à nos portes, la violence, la crise qui résiste, sans parler de nos épreuves et de ces maladies qui s’invitent sans prévenir. Mais l’évangile reste bonne nouvelle, lumière du Seigneur qui vient nous tirer du marasme et nous donner une espérance extraordinaire au sein des ténèbres.

Laissons-nous éclairer, laissons-nous remplir de joie, d’espérance, de bonté et d’amour par la lumière de l’Evangile. Comment vivre dans cette lumière du Christ ? Comment la faire briller dans ces ténèbres qui nous entourent ?

1°) « Tu rends le peuple nombreux, tu lui accordes de grandes joies… »

C’est en pleine situation de crise que le prophète Esaïe adressait ces paroles à son peuple. Des paroles et des promesses qui devaient paraître invraisemblable pour beaucoup en ce temps-là. Comment oser dire de telle chose en pareille circonstance ! Tout est malheur, tout est sombre, tout est souffrance, déception, désespérance ! C’est l’exil et Dieu parle de prospérité, de bonheur, de grandes joies ! C’est à la limite de la provocation, une gageure, de l’inconscience ? Non, ceci est une parole de Dieu, une promesse de celui qui les tient toujours. Certes, il faudra attendre quelques années pour les voir se réaliser, mais elles s’accompliront. Pour le peuple d’Israël, elles s’accompliront avec le retour de l’exil de Babylone. Puis elles s’accompliront parfaitement pour toute l’humanité quelques siècles après par le sacrifice du Christ. Mais ces paroles ont permis à ceux qui ont bien voulu y croire, de ne pas sombrer dans le marasme ambiant et d’espérer en de bons lendemains malgré la réalité décourageante de la situation.

Aujourd’hui, notre monde aussi crie son mal-être de toutes parts. Que de crises et de malheurs autour de nous ? Où trouver une parole de réconfort, d'encouragement, d'espérance ? Jésus est venu dans ce monde pour être la lumière, pour éclairer nos chemins. Il est venu donner de la vie, de la joie, de la libération, de l’amour, de l’espérance, de la paix, dans les ténèbres de nos vies et de ce monde. Quelles que soient les circonstances, il nous faut croire que les promesses de Dieu demeurent. Il ne fera pas toujours nuit dans nos vies ! Le Seigneur est là, lumière d’espérance pour celui qui croit ! Vivons toujours dans l’espérance et soyons porteur de cette belle espérance en Christ.

2°) « Repentez-vous, car le royaume de Dieu est proche… »

C’était le message central de Jésus, un appel pressant à la repentance à cause de la proximité du royaume de Dieu. La lumière du Christ, sa Parole la Bible, son Esprit nous éclaire. Sa Parole met en lumière notre état réel, nos imperfections, nos erreurs, nos fautes, nos défaillances. Tant de choses qui assombrissent nos vies, nos relations, nos familles, notre entourage ! L’évangile annonce et dénonce, mais reste une bonne nouvelle. Car si la lumière du Christ révèle nos péchés, son sacrifice, la croix, annule et supprime la punition et la condamnation. La repentance et la foi sont notre part dans cette libération, dans cette purification. La repentance et la foi en Christ sont les seuls moyens qui peuvent nous permettre d’accéder au royaume de Dieu qui est proche. Il ne s’agit pas seulement de faire l’aveu de nos fautes, mais surtout de les délaisser. Se reconnaître pécheur n’a jamais changé quoi que ce soit, si cet aveu n’est pas suivi de la foi en la valeur du sacrifice du Christ, et de l’abandon de ces parties sombres de nos vies. Il s’agit de mener une lutte sans merci contre le mal qui nous colle à la peau et de nous ouvrir à une vie de sainteté. Il s’agit de vivre dans la lumière avec Dieu et de refuser les zones d’ombre, les faux-semblants, les hypocrisies, les mensonges… Le chemin de la lumière est étroit, pas toujours facile, mais il est chemin de lumière et de vie qui nous mène vers le royaume éternel de Dieu. Que cette lumière intérieure brille toujours plus en nous malgré les ténèbres de ce monde !

3°) « Je vous exhorte… à être parfaitement unis… »

L’unité en Christ, la communion fraternelle entre tous ceux qui lui appartiennent est une grâce de Dieu. Lors de son séjour sur terre, le Seigneur a longuement prié pour que tous ceux qui croiraient en lui soient « UN ». Qu’ils soient unis les uns aux autres sans renier ni gommer leurs différences de dons, de caractères, de façon de voir et de penser. A ce sujet, l’image du corps et des membres développée par l’apôtre Paul est extraordinairement claire : L’église est un corps avec des membres différents de par leur place, leur aspect, leur fonction et leur importance. L’ensemble étant appelé à respecter chacun et même à donner plus d’honneur aux membres qui sont considérés comme les moindres ! L’ensemble des chrétiens constitue l’église universelle du Christ qui se décline en une quantité d’églises locales, différentes par leur emplacement géographique, leur histoire, leur langue, leur culture et leur particularité théologique sur des points secondaires. Ce qui importe, c’est que la bonne nouvelle de l’évangile soit vécue et annoncée partout dans le monde. Ce qui importe, c’est que nous nous encouragions mutuellement à recentrer sans cesse nos vies sur le Christ et sur sa Parole.

Ce qui importe surtout à notre niveau, c’est que nous soyons des membres actifs de notre église locale qui assurent et assument leur fonction avec fidélité, amour et respect des autres. Que nous ne soyons pas des membres inertes ou des électrons libres. Que nous ne restions pas extérieurs, que nous ne privions pas l’église de notre personne ! Ce qui importe, c’est que nous soyons là, bien présents dans la vie de l’église, dans les rencontres de l’église (Prières, études bibliques, soirées missionnaires, conférences, cultes…). Ce qui importe, c’est que nous soyons engagés dans les différents services de l’église, les diaconats. Pour une vie d’église plus belle, plus riche, plus rayonnante dans la cité et au-delà !

L’unité en Christ est une grâce de Dieu, mais dès les premiers siècles elle a été mise à mal. Les divisions de toutes sortes sont venues assombrir la lumière du Christ que l’église devait refléter. L’apôtre Paul en est scandalisé. Pas assez des hérésies, des faux docteurs et des faux prophètes, voilà que ceux qui partagent la même foi, au sein d’une même église locale se mettent à se disputer : « Moi, je suis de Paul ! et moi d’Apollos ! et moi, de Céphas ! et moi, de Christ !... Christ est-il divisé ? Paul a-t-il été crucifié ?... ». Quel scandale ! Il est des situations dans les églises qui assombrissent la lumière du Christ. L’apôtre Paul les dénonce vigoureusement. Dans l’église, il nous faut sans cesse rechercher l’unité en Christ dans le respect des différences sur des questions secondaires. Il nous faut exprimer nos idées, nos avis dans le respect mutuel et chercher ensemble la gloire et la volonté de Dieu. L’église ne sera jamais comme je veux, elle ne sera jamais comme tu veux, elle sera comme Dieu veut et comme nous aurons discerné ensemble cette volonté de Dieu.

Vivre dans la lumière du Christ, c’est vivre dans la lumière les uns avec les autres dans l’église. Faisons briller cette lumière dans les ténèbres des disputes, des rivalités, des égoïsmes. Que l’amour de Christ nous anime sans cesse !

Conclusion :

« Tu rends le peuple nombreux, tu lui accordes de grandes joies… »

L’Evangile est une bonne nouvelle. Dieu veut de bonnes et belles choses pour ses enfants, pour son église. Christ est venu accomplir les promesses de Dieu. En lui nous avons tout !

Le royaume de Dieu est proche, vivons pleinement dans la grâce de Dieu. Repentons-nous sincèrement et accueillons son pardon en Jésus. Vivons à sa lumière et ne laissons pas des zones d’ombre persister ou s’étendre dans nos vies personnelles et d’église.

Vivons cette unité en Christ, aimons-nous de son amour et soyons des membres actifs de son église jusqu’à ce qu’il vienne.

Vivons chaque jour dans la lumière de ce règne de Dieu qui vient. Avec espérance, dans la sainteté de notre vie intérieure, dans la lumière avec nos frères, dans l’unité du Christ pour sa gloire. Faisons toujours plus briller cette lumière par la qualité de notre vie intérieure et de notre vie communautaire.

Pasteur Joël Mikaélian
26/01/14

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux