Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 23 novembre 2014 - «Rappelle-toi»
Culte du dimanche 23 novembre 2014 - «Rappelle-toi» PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

« RAPPELLE-TOI »

Deutéronomes 8.11 : « Garde-toi d'oublier l'Éternel, ton Dieu, au point de ne pas observer ses commandements, ses ordonnances et ses lois, que je te prescris aujourd'hui. »
Psaumes 44.2 : « O Dieu, nous avons entendu de nos oreilles, nos pères nous ont raconté tout ce que tu as accompli à leur époque, par le passé. »
Mc 5. 19 : « Jésus ne le lui permit pas mais lui dit: «Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi, comment il a eu pitié de toi.»
2 Timothée 2.8 : « Souviens-toi de Jésus-Christ, ressuscité d'entre les morts, descendant de David, conformément à l'Evangile que j’annonce. »

L

e thème qui ressort le plus dans ces passages c’est le souvenir. C’est ce « Rappelle-toi ! ». Voyons pourquoi nous devons nous souvenir, de quoi nous devons nous rappeler et comment y arriver.

La mémoire humaine

La mémoire humaine est extraordinaire ! Aujourd’hui il existe des championnats de mémoire, où les participants sont soumis à des épreuves, où ils doivent retenir le maximum d’éléments en un minimum de temps et les recracher dans un délai donné. En voici quelques exemples :

La discipline où il faut retenir le plus de chiffres binaire (0 ou 1) pendant 30 minutes et avoir 1h pour tout restituer dans l’ordre.

Ou encore avoir 15 minutes pour retenir le plus de noms et de prénoms associés à son visage et le reconstituer en 30 minutes : le record  établi est de 195 noms.

Le chinois Chao Lu a mémorisé 67.890 décimales de Pi en 2005.

Toutes ces personnes sont impressionnantes ! Et elles ne se sont surement pas allées à ce genre de rencontre les mains dans les poches ! Comme tout athlète qui se respecte, elles ont dû passer un temps considérable pour apprendre les techniques de mémorisation et des exercices de mémoire et mémoriser des termes « mnémotechniques »  (je vous  conseille vraiment d’aller jeter un coup d’œil à ces astuces, il y a vraiment des conseils pratiques très utiles pour la vie de tous les jours.) Mais voilà, autant l’homme a cette capacité de mémoriser des choses incroyables, autant il a cette défaillance d’oublier des choses, bien trop souvent, essentielles ! Mais heureusement, Dieu en a conscience et il agit en conséquence.

« Rappelle-toi » : Oui mais pourquoi ?

Nous pouvons nous demander pourquoi Dieu nous ordonne si souvent de nous rappeler, ne vaut-il pas mieux penser au futur plutôt que de ressasser le passé ? Bien sur qu’il est important de penser à l’avenir mais nous avons également besoin de revenir dans les chapitres précédents de notre vie pour mieux prendre conscience de notre situation actuelle.

Contre l’installation de la routine spirituelle

Tout comme le voyageur fatigué, qui s’arrête pour jeter un œil derrière lui, et regarder tout le chemin qu’il a parcouru, nous devons aussi prendre le temps de nous poser et repenser aux jours, aux mois et aux années passés pour retrouver des forces nouvelles pour continuer notre route. Cela nous permet de lutter contre ces moments que j’appelle la routine spirituelle, vous savez ces moments où nous ne vivons pas pleinement l’évangile mais qui n’est pas pour autant une situation difficile. Ce temps où il ne se passe rien d’exceptionnel dans notre vie mais qui n’est pas vraiment considéré comme un temps d’épreuve. Dans ces situations-là le retour dans les souvenirs est un moyen très pratique pour se renouveler, et Dieu sait bien que ces souvenirs peuvent servir pour booster notre foi.

Mais pour quelles raisons encore ?

Le mode d’éducation de Dieu

Parce que c’est le mode d’éducation qu’a choisi notre seigneur pour nous conduire. A plusieurs reprises il demande à ses enfants de se rappeler pour qu’ils changent de comportement. Je pense que ceux qui ont des enfants ne vont pas me contredire si je dis que les enfants ont parfois du mal à comprendre les choses même en ayant expliqué une multitude de fois. J’ai pas mal d’expérience avec les enfants quand je me retrouve dans la peau de l’animateur, et il m’arrive de m’arracher les cheveux devant la lenteur de certains enfants qui oublient les règles qu’on leur a dites quelques minutes avant ! Dans ces moment-là on a besoin de beaucoup de patience, donc imaginez à quel point Dieu use d’une très grande patience envers ses enfants, envers nous.

« Rappelle-toi » oui mais de quoi ?

De Dieu

Dieu nous demande de nous souvenir de Lui ( Ecc 12.1) : « Souviens-toi de ton créateur durant ta jeunesse, avant l’arrivée des jours mauvais, avant d’atteindre les années où tu diras: «Je n'y prends aucun plaisir.» que l’on soit jeune ou vieux, ce versets nous concerne. C’est ce retour vers l’essentiel : Dieu nous demande de sans cesse nous rappeler de Lui. Nous, en tant qu’êtres humains, sommes des êtres qui évoluons, qui changeons, mais tel n’est pas le cas pour Dieu. Lui, ne change pas, il nous ait dit qu’« Il est toujours le même et que ces années ne finiront pas ». (Ps 102.28). Et en nous souvenant de Dieu, nous devons nous souvenir de tout ce que Dieu a fait auparavant, dans l’Ancien Testament comme dans le Nouveau Testament et ensuite dans l’histoire de l’Église, et de cette manière nous pouvons être certains qu’il agira de même aujourd’hui car nous avons un Dieu fidèle rempli de miséricorde qui ne peut changer sa nature.

De tes chutes

Dans ce changement que doit opérer l’homme dans son comportement, je pense à cette histoire de l’âne : Quand un âne tombe dans un trou, la fois suivante il contourne ce trou !

Dans beaucoup de passages ce « rappelle-toi » est un reproche que Dieu fait à ses serviteurs ou à son peuple, dans le but de provoquer un changement. Dans l’Apocalypse 2 et 3 parmi les lettres que Jean adresse aux églises de la part du Seigneur, par deux fois le Seigneur demande de changer :

Apocalypse 2.4-5 : « J'ai cependant un reproche à te faire : tu as abandonné l'amour que tu avais au début. Allons ! Rappelle-toi d'où tu es tombé ! Change d'attitude et reviens à ta conduite première ! Sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place si tu ne changes pas d'attitude. »

Et Apocalypse 3.3 : « Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu la Parole. Mets-la en pratique et change d'attitude ! Car, si tu n'es pas vigilant, je viendrai comme un voleur et tu n'auras aucun moyen de savoir à quelle heure je viendrai te surprendre. »

Mais il y a cependant un danger qui nous guette ! Le danger c’est de se souvenir mais de ne pas agir en conséquence ! Si l’enfant se remémore ce que ses parents lui ont ordonné mais ne les écoutes pas alors il désobéit. Le rappel permet de se corriger, de redresser un comportement qu’on a, de bifurquer d’une mauvaise voie qu’on aurait empruntée pour se diriger vers le chemin qu’on devait emprunter.

De la grâce qui t’as été faite

De quoi d’autre ? En nous souvenant de nos chutes nous devons nous rappeler que nous étions sous la colère de Dieu et que c’est sa GRÂCE qui nous a sauvés ! Cela n’a été possible que par la miséricorde de Dieu par son Fils Jésus ! En tant qu’humains remplis de défaillance, lorsque nous péchons nous avons cette tendance à culpabiliser sur nos fautes, même après avoir demandé pardon ! Parfois il nous arrive d’oublier que la GRACE de Dieu a fait un pas vers nous et que nous avons juste à accepter cette grâce et changer. Dieu nous dit qu’« En effet, je pardonnerai leur faute et je ne me souviendrai plus de leur péché. » (Jér 31.34)

« Rappelle-toi » oui mais comment ?

Lire Sa Parole

La lecture fréquente de la Parole, la méditer jour et nuit. Nous avons la grâce d’avoir ce Livre qui nous révèle et nous témoigne qui est Dieu. Dieu a demandé à tous ces auteur de garder la trace de ce qui leur a dit afin que le témoignage reste, alors ne passons pas à côté de ce cadeau.

Témoigner

Je pense que l’une des façons les plus pratiques pour se rappeler de tous ce que nous avons pu vivre avec le Seigneur c’est de raconter, témoigner à notre entourage ce qu’on a vécu dans notre foi. À plusieurs reprises le psalmiste déclare « Je raconterai toutes tes merveilles » (Ps 26.7) et même « Je me rappellerai ce qu’a fait l’Eternel, oui, je veux évoquer tes miracles passés » (Ps 77.12). Et lorsque nous avons autour de nous des frères et sœurs en Christ qui vivent des temps difficiles, leur demander de témoigner est aussi un très bon remède pour eux. Surtout si ces personnes vivent une routine spirituelle.

La Cène

Ce pain et ce vin que nous prenons une fois par mois ensemble est un signe, un devoir de mémoire où nous nous souvenons du sacrifice de Jésus en participant à sa sainte cène. C’est un moyen de se remémorer et de s’approprier la mort et la résurrection du Fils pour notre vie.

L’écrire

Les solutions pour se souvenirs sont illimitées, on pourrait, à l’exemple des écritures et notamment des évangiles, prendre du temps pour mettre par écrit les exploits qu’on a vécus avec Dieu et de le glorifier pour la puissance qu’il a mise à notre disposition.

Conclusion :

Nous avons vu pourquoi le souvenir est important pour nous et qu’est-ce qu’il est important à garder en mémoire pour maintenir notre bonne santé spirituelle. Je prie pour que nous prenions conscience de nos faiblesses surtout par rapport à notre mémoire et qu’en nous souvenant de ce qui plait à Dieu, agir en conséquence pour lui rendre gloire.

Application : Prends un temps dans le silence et soit reconnaissant pour l’amour que Dieu t’as démontré sur la croix et pour tout ce qu’il t’a donné.

Paul Siwajian
Le 23/11/2014

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux