Accueil Messages du Culte Culte du dimanche 18 janvier 2015 - «Que cherchez-vous ? »
Culte du dimanche 18 janvier 2015 - «Que cherchez-vous ? » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

1 Sam. 3. 1 à 10 / Jean 1. 35 à 42

« Que cherchez-vous ? »

Si le Seigneur se tournait vers nous ce matin pour nous dire : « Que cherchez-vous ?... Pourquoi êtes-vous là ce matin, que cherchez-vous, qu’attendez-vous… ? ». Nous vivons ces jours-ci des temps de grandes confusions en France et dans le monde. On parle de liberté mais aussi de sécurité ; de religion et de laïcité ; de tolérance et de radicalisme. Comment analyser les événements des jours passés, ces attentats qui ont bouleversé le monde ? Sans oublier que de telles barbaries sont le quotidien dans bien des pays. Comment s’y retrouver au milieu de l’abondance d’informations et déclarations parfois contradictoires ? On ne sait plus qui est victime, qui est coupable, il ne faut heurter personne. Sans parler de la fameuse « théorie du complot » que l’on ressort sans cesse pour brouiller les pistes ! Nos dirigeants sont dépassés, et il y a de quoi. Hier encore on brûlait une vingtaine d’églises au Niger, pour la plupart évangéliques, en signe de représailles ! Que penser de tout ceci, et Dieu dans tout ça, que dit-il ? Et nous, que cherchons-nous ? Vers qui se tourner pour comprendre ?

1°) « Parle Seigneur, ton serviteur écoute… Où demeures-tu ?»

L’histoire de Samuel nous rappelle que Dieu parle. Même s’il est des périodes où sa parole se fait rare, elle parvient toujours à nous atteindre. Dieu nous parle toujours, de différentes manières. Il nous parle au travers de sa parole, du monde qui nous entoure, des événements qui se produisent. Il nous parle aussi par les circonstances de nos vies, nos réussites comme nos échecs, nos joies comme nos épreuves. Dieu nous parle et l’épître aux Hébreux nous affirme que « Dieu, dans ces deniers temps nous a parlé par le Fils… ». Jésus s’est adressé à nous en prenant la même humanité que nous. Ses enseignements, ses promesses sont tout à fait compréhensibles. Dieu n’a-t-il pas dit : « Celui-ci est mon Fils bien aimé, écoutez-le… » ? C’est ce que ces deux disciples de Jean Baptiste cherchaient : « Rabbi, où demeures-tu ? ». Ils voulaient en savoir davantage, ils voulaient l’écouter. Ecouter, c’est plus qu’entendre, c’est vouloir obéir. C’est ce que fera Samuel dans la suite de sa vie. C’est ce que ferons aussi les disciples et tant de chrétiens qui nous ont précédés. C’est à l’écoute de Dieu que leur vie a changé, qu’ils ont compris les situations et ont pu apporter une parole de la part de Dieu.

« Parle Seigneur, ton serviteur écoute… ». N’est-ce pas l’heure de nous réveiller et de nous mettre sérieusement à l’écoute de Dieu ? Non pas entendre seulement, mais écouter, c'est-à-dire lire ou recevoir la Parole avec un cœur ouvert, prêt à obéir, à se remettre en question. Ce n’est pas la Parole de Dieu qui est rare de nos jours, mais ce qui est plutôt rare, c’est de l’écouter. Et si ces événements tragiques étaient là pour nous réveiller de notre sommeil spirituel ?

2°) « Venez… et voyez… »

André et probablement Jean ont entendu Jean Baptiste déclarer à propos de Jésus : « Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde… ». Le lendemain, Jean répète à nouveau ces paroles devant Jésus. C’est alors qu’ils vont le suivre. Ils ont compris que c’était la vérité et n’ont pas hésité à se remettre en question et à suivre Jésus pour mieux le connaître. Ils répondent simplement à son invitation « Venez… ». Et c’est toute leur vie qui va être bouleversée. Suite à cette première rencontre, ils ne seront plus les mêmes. Ils abandonneront tout pour suivre Jésus. C’est à l’écoute de Dieu que leur vie sera profondément impactée. Avec le Christ, ils vivront et apprendront ce qu’est l’amour, la compassion, l’humilité, la prière, la foi, la confiance en Dieu. Ils vivront et apprendront ce qu’est le pardon. Ils apprendront aussi la sagesse, le discernement face aux différentes situations de la vie et du monde. Ils apprendront de lui le zèle pour le service, pour la maison de Dieu, le respect de Dieu, de sa sainteté. C’est toutes leurs valeurs qui vont être changées ainsi que leur vision de la vie au contact de Jésus, Parole vivante de Dieu. Et par la suite, lorsque Jésus leur sera enlevé, c’est l’Esprit Saint qui poursuivra cette œuvre dans leur cœur.

« Venez… et voyez… ». C’est chaque jour que le Seigneur nous invite à venir à lui et à apprendre de lui. C’est une grâce que Dieu nous fait. « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos… recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur… ». C’est chaque jour que le Seigneur nous invite à prendre du temps avec lui. A écouter sa Parole et ne pas nous contenter de l’entendre ou de la lire. C’est de lui que nous pouvons apprendre à aimer notre prochain, à avoir de la compassion pour ceux qui souffrent. C’est en lui que nous pouvons vivre le pardon et apprendre à le donner à ceux qui nous ont blessés. C’est de lui par son Esprit que nous pouvons discerner, comprendre ce qui se passe dans le monde comme dans nos vies. Allons vers lui et apprenons ce qu’est la prière, le zèle pour la maison de Dieu, le respect de sa présence même si nous n’avons pas à sacraliser les lieux. Apprenons de lui ce qu’est la confiance en ce Père qui nous aime et qui seul peut répondre à tous nos besoins. Allons vers lui et mettons-nous à l’écoute de sa Parole et de son Esprit chaque jour.

3°) »Nous avons trouvé le Messie… »

André est complètement bouleversé de sa rencontre avec Jésus. C’est au point qu’il ira sans plus attendre le dire à son frère Simon. Il est convaincu que Jésus est le Christ. Nous sommes au tout début de l’église, de la mission chrétienne, du témoignage. André ne garde pas pour lui cette découverte extraordinaire qu’il vient de faire. Il a trouvé ce qu’il cherchait. Il cherchait le Messie, la vérité, la vie. Il l’a trouvé et va chercher son frère afin de le mener à Jésus. Il va le conduire à Jésus.

Quelle belle image du témoignage, du souci pour le salut de ceux qui nous sont proches. N’hésitons pas nous aussi à partager avec d’autres ce que nous avons trouvés en Jésus. Allons vers nos frères et sœurs, nos familles, nos amis, prions pour eux. Présentons-les au Seigneur dans nos prières.

Conclusion :

« Que cherchez-vous ? » Vers qui se tourner en ces temps troublés ? Qui pourra nous aider à comprendre ce qui se passe dans le monde comme dans nos vies ?

André et Jean cherchaient Jésus. Et nous ? Est-ce là ce que nous cherchons d’abord ? Lui, le Christ, Parole vivante de Dieu ? « L’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde » ? Est-ce lui que nous cherchons lorsque nous ouvrons notre Bible ?  Lorsque nous venons à l’église aux réunions ?

Mettons-nous à son écoute. Allons vers lui avec un cœur ouvert chaque jour, pour apprendre, nous remettre en question, vivre, recevoir, comprendre. Approchons-nous ce matin aussi, décidons de le prendre au sérieux. Ecoutons-le plutôt que d’écouter les voix discordantes des hommes qui n’amènent que confusion. Ecoutons-le plutôt que de lui demander sans cesse de nous écouter. Qu’en ces temps particuliers nous puissions en tant que chrétien, en tant qu’église comprendre et apporter un message d’espérance à ceux qui nous entourent. Et prions pour ceux qui sont victimes de toutes les injustices et de ces atrocités dans le monde. Prions aussi pour ceux qui commettent de tels actes de barbarie par aveuglement. Que Dieu les éclaire aussi.

Allons vers les autres pour témoigner de ce que nous avons trouvé en Jésus.

Pasteur Joël Mikaélian
18/01/15

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux