Accueil Messages du Culte Message du culte du 31 mai 2015 - «Honore ton père et ta mère »
Message du culte du 31 mai 2015 - «Honore ton père et ta mère » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Ex 20.12 / Mat 15 : 1 - 9

« Honore ton père et ta mère »

A

ujourd'hui c'est la fête des mères. Être mère, ce n'est pas facile, beaucoup disent que c'est le métier le plus difficile au monde et cela est justifié par la charge de travail qu'elles ont a assumer au sein de leur famille. Cela ne veut pas dire qu'être père c'est forcément plus facile, ni même dire qu'être un enfant, c'est plus simple. Chaque personne est appelée à contribuer à la stabilité de sa famille car la famille fait partie des projets merveilleux de Dieu.

Dans la Bible, Dieu donne les dix commandements à Moïse pour le peuple.

Ces commandements vont permettre à ceux qui les mettent en pratique de structurer leur vie spirituelle, leur vie sociale et leur vie morale. Dieu veut aider chacun à organiser sa vie dans un juste équilibre. C'est le but fondamental des lois de Dieu : Construire une vie.

En regardant les dix commandements de plus près nous voyons que les 4 premiers forment un groupe qui concerne le rapport entre les Hommes et Dieu. Et nous voyons que les 6 autres forment quant à eux, un autre groupe qui concerne les relations humaines et le premier commandement de ce deuxième groupe c'est : « Honore ton père et ta mère ».

Le premier commandement de Dieu qui concerne la vie sociale est marqué par l’honneur qui doit être rendu aux parents. Car Dieu veut mettre l'accent sur l'importance de la famille. Chaque personne doit prendre soin des membres de sa famille car la famille fait partie des projets de Dieu. La famille est importante et elle doit être protégée car elle est le premier cadre dans lequel grandit l'enfant. Et les premiers vis-à-vis de l'enfant sont ses parents.

Dieu veut que la famille et plus particulièrement les parents soient respectés et honorés parce que les pères et les mères ont le souci d'élever leurs enfants dans de bonnes conditions. Remarquer que c'est également le seul commandement de qui découle une bénédiction directe : « Honore ton père et ta mère afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne. ». Il y a une bénédictions à recevoir en honorant son père et sa mère.

La recherche du spirituel

Quelques siècles plus tard, nous nous retrouvons au temps de Jésus. Des pharisiens (qui étaient les religieux les plus répandus du pays) ont détournés certains commandements notamment leur responsabilités familiales en faveur de traditions qu'ils estimaient meilleures. Les pharisiens avaient le souci d'être toujours plus proche de Dieu. Ils étaient en quête du spirituel. Leur souci quotidien c'était de paraitre toujours plus spirituel ! Pour eux, les commandements de Dieu sont très bien, ils sont très bons mais ce n'était pas assez ! Il faut être plus exigeant que Dieu... il faut être plus spirituel que Dieu (que ce que Dieu demande !) Les religieux devaient se réunir pour modifier des pratiques religieuses, d'instaurer de nouvelles règles, revoir les priorités afin d'être toujours plus proche de Dieu. Mais là, Jésus y voit un manque d'équilibre et même de l'hypocrisie...

C'est ce que Jésus dénonce ! La pratique spirituelle des pharisiens qui inventent des traditions pour dépasser les exigences de Dieu. Les pharisiens se sont permis d'ajouter des règles qui font concurrence à la Parole de Dieu et de les imposer au peuple ! Ce sont des règles qui paraissent bien. Il est vrai qu'honorer ses parents c'est bien et subvenir à leur besoins quand ils sont âgés c'est très honorable. Mais ne serait-ce pas plus spirituel de donner à Dieu plutôt qu’aux parents ? Aux yeux des pharisiens c'était le cas. Jésus dénonce cette pratique qui détourne la Parole de Dieu, Ils ont annulés la loi au profit de leurs règles.

Il peut nous aussi nous arriver de penser à des pratique qui peuvent paraître, plus sage, plus saines et plus spirituelles : Être végétarien, manger bio, ne boire que de l'eau, ne pas regarder la télé, ne pas aller au cinéma, se couper du monde, vivre loin de la ville, loin de la civilisation humaine... Cela peut paraître spirituel, mais si ce n'est pas pratiqué en accord avec la Parole de Dieu, et dans un juste équilibre, il y a danger ! (Je ne dis pas que c'est mal de faire tout cela ! Nous lisons d'ailleurs que Jésus se met de temps en temps en retrait tout seul ou avec ses disciples pour se ressourcer). Il y a toujours un équilibre à rechercher.

Pour être agréable à Dieu il ne suffit pas d’exagérer dans un domaine en mettant le reste de côté mais il faut tenir compte de tout ce que Dieu nous demande, de rechercher à être en harmonie avec sa Parole et trouver le juste équilibre de toute chose. La vie du croyant doit se conformer à la Parole car la Parole de Dieu est bonne, elle est équilibrée, elle est cohérente et surtout elle est immuable, elle ne peut pas être remplacée. Personne ne peut se permettre de modifier la Parole de Dieu. Jésus lui-même l'a dit, n’a jamais modifié la loi !

Il dit en Mat 5,17 : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. »

Jésus est toujours resté fidèle à la Parole. Dans son lien avec son Père il a dénoncé les mauvaises pratiques mais en même temps il a aussi donné l'occasion à celui qu'il reprenait de se repentir, de demander pardon et de reprendre sa vie sur une base orientée avec son aide.

Jésus nous a donné l'exemple de ce que veut dire « Honorer sa mère », même sur la croix. Alors qu'il vivait les pires instants de sa vie pour sauver l'humanité du péché. Après avoir été giflé, fouetté, torturé et crucifié... Jésus vivait une extrême agonie... Alors qu'il est méprisé et traité comme le pire des criminels, Jésus se préoccupa de sa mère... Jn 19,26 : « Jésus vit sa mère et, près d'elle, le disciple qu'il aimait. Il dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. » Dès ce moment-là, le disciple la prit chez lui. » Jésus ne s'est pas caché derrière les douleurs de la croix pour éviter de s'occuper de sa mère.

Jésus a pris soin des siens lorsqu'il était sur terre et il continue à prendre soin de tous ceux qui mettent leur foi en Lui. Car il est mort pour nous libérer du péché et il est ressuscité pour nous réconcilier avec notre Père céleste et nous donner l'occasion de l'honorer en vivant une vie de reconnaissance.

Que Dieu renouvelle notre intelligence et notre pratique, dans notre vie spirituelle mais également dans notre vie familiale.

Paul Siwajian
31/05/2015

 

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux