Accueil Messages du Culte Message du culte du 20 décembre 2015 - « Elle fut remplie du Saint Esprit… »
Message du culte du 20 décembre 2015 - « Elle fut remplie du Saint Esprit… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Mi 5. 1 à 4a / He 10. 5 à 10 / Luc 1. 39 à 45

« Elle fut remplie du Saint Esprit… »

C

’est au sein des périodes les plus troubles de l’histoire que Dieu se fait proche et vient éclairer nos jours sombres. Le Seigneur vient toujours nous rejoindre dans nos vies, nos questions, nos craintes. Il en a été ainsi depuis la chute. C’est toujours Lui qui nous cherche et qui nous dit comme à Adam : « Où es-tu ? ». Il en a été de même à l’époque du prophète Michée, comme à l’époque de la naissance de Jésus. Il en est de même aujourd’hui encore, en ces temps de crises et de tumultes. Noël est là pour nous rappeler que quelle que soit notre situation, Dieu vient toujours vers nous avec amour. Il vient nous rejoindre ce matin aussi par l’Esprit Saint et sa Parole. Ouvrons nos cœurs à sa présence ce matin. Méditons sur ce qu’il veut nous dire en ce quatrième dimanche de l’Avent.

1°) « Et toi, Bethlehem… »

Triste Noël pour Bethlehem cette année ! Les touristes et les pèlerins semblent avoir déserté la ville par crainte des attentats. Mais il en était déjà ainsi du temps du prophète Michée. Huit siècles avant la naissance de Jésus, le monde tremblait devant l’empire Assyrien que rien ne semblait pouvoir arrêter. Et c’est à ce moment que Dieu est venu éclairer les ténèbres de sa lumière pleine d’espérance. Par la bouche du prophète Michée, il annonce la naissance d’un Messie qui apportera la paix. Cette prophétie est l’une des plus précises de l’Ancien Testament sur la naissance de Jésus. Huit siècles avant même le lieu de la naissance est annoncé. Cette prophétie nous rappelle l’amour et la fidélité de Dieu. Elle nous dit que Dieu a prévu un plan de salut de l’humanité de toute éternité. Dieu déroule son plan dans le temps, selon sa volonté, avec un calendrier bien précis. Et il veille à ce que ce plan s’accomplisse dans les moindres détails, jusqu’au lieu de la naissance du Christ : « Bethlehem, … petite entre les milliers… » Dieu se plait à choisir les choses insignifiantes de ce monde pour réaliser ses plans. Il donne de la valeur à ce qui en manque. Son échelle de valeurs n’est pas faussée par le péché comme la nôtre. Quelle sagesse, quelle maîtrise des événements !

Bien plus que le lieu, la prophétie nous dit que ce plan a été conçu dans l’éternité. Aujourd’hui, nous savons qu’il s’est accompli en Jésus, lorsqu’il est entré dans notre monde selon ces paroles de l’épître aux hébreux. Jésus a dit au Père : « Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande, mais tu m’as formé un corps… Alors j’ai dit : Voici, je viens… pour faire ô Dieu ta volonté… ». C’est l’offrande de son corps, de sa vie qui sauve tous ceux qui croient, qui pardonne, qui donne la paix. Qui aurait pu imaginer pareille chose !

Dieu nous aime et il est fidèle à ses promesses, à sa Parole. Le monde, comme nos vies, ne sont pas livrés au hasard, pas plus qu’aux grands de ce monde. Dieu a également son plan pour nos vies, au-delà de nos égarements, nos échecs, nos épreuves, nos craintes. Laissons-le nous rejoindre, soyons sensibles à son appel. Il accomplira ses plans de paix, de bonheur dans nos vies, dans la mesure de notre foi en son amour. Disons-lui aussi « Me voici… ». Car, plus que nos pratiques religieuses, c’est nos cœurs, nos vies qui sont importants pour lui ; notre service, notre consécration au service de notre prochain, notre amour pour tous, l’attention et l’intérêt porté à chacun. C’est tout ce qu’il attend de nous.

2°) « Dans ce même temps… »

Alors que l’ange vient de lui annoncer qu’elle sera miraculeusement enceinte du Fils de Dieu, Marie se précipite chez Elisabeth. Simple visite de courtoisie, ou besoin de confirmation de ce qui lui a été dit ? Ou bien besoin de dialogue auprès d’une ainée ? Besoin de raconter, de témoigner ? Toujours est-il que cette visite sera une bénédiction pour l’une comme pour l’autre. Elisabeth sera remplie du Saint Esprit. Quant à Marie elle prendra pleinement conscience de la grâce que Dieu lui a faite. L’une et l’autre seront remplies de joie, alors que dehors, leur monde était loin d’être paisible. Ce texte de « la visitation » et le « cantique de Marie » qui suit sont riches d’enseignements pour nous aujourd’hui.

Il nous invite à aller à la rencontre de l’autre. A ne pas rester fermés, repliés sur nous-même ou sur notre cercle restreint. Il nous invite à ne pas nous isoler. Il nous invite à témoigner, à partager nos expériences spirituelles, à ne pas les garder pour nous. Il nous invite à être témoins de ce que Dieu fait pour nous. Cela peut nous permettre de mieux vivre et apprécier la grâce de Dieu. C’est dans cette rencontre que Marie prend pleinement conscience de ce qui lui est arrivé et qu’elle fait cette belle prière : « Mon âme exalte le Seigneur… mon esprit se réjouit… parce que le Tout Puissant a fait pour moi de grandes choses… » En ce temps de Noël, dans nos visites et nos rencontres familiales ou amicales, n’hésitons pas à partager ce que Dieu a fait pour nous. Le salut qu’il a accompli en Jésus. Réjouissons-nous de cette joie, de ce magnifique cadeau, de cette extraordinaire grâce. Que nos cœurs soient remplis de cette joie de Noël. Dieu est venu vers nous, il vient vers nous à chaque instant et surtout en ces temps troublés.

Réjouissons-nous et partageons cette joie confiants que le Saint Esprit agit lorsque nous le faisons.

3°) « Elle fut remplie du Saint Esprit… »

C’est la Pentecôte avant l’heure ! Dans le témoignage il se passe toujours quelque chose. Dans la rencontre entre enfants de Dieu, il se passe toujours quelque chose. Ce texte de la visitation nous le rappelle. La communion fraternelle est un élément essentiel de la vie chrétienne et de la vie de l’église. C’est dans cette rencontre qu’Elisabeth est remplie du Saint Esprit. Luc n’hésite pas à employer ici le même mot qu’il utilisera pour décrire plus tard l’expérience de la Pentecôte. Le même terme sera employé aussi dans les épîtres pour décrire cette expérience spirituelle et pour nous encourager à la rechercher et à la vivre chaque jour. La rencontre entre enfants de Dieu est une bénédiction. L’église est ce lieu comme nos maisons aussi peuvent être lieu de rencontre où le Saint Esprit agit. Et nous pousse à bénir ceux qui nous entourent, c'est-à-dire à souhaiter leur bien, à leur dire du bien, à les encourager. Le fruit de l’Esprit Saint est « L’amour, la paix, la joie… »

Qu’en ce temps de Noël, nos cœurs soient ouverts à l’action bénéfique du Saint Esprit en nous. Qu’il remplisse nos cœurs et nous pousse à bénir tous ceux qui nous entourent.

Conclusion : « Elle fut remplie du Saint Esprit… »

En ce quatrième dimanche de l’Avent, recevons ces paroles dans nos cœurs et accordons-leurs toute la place dans nos vies.

Dieu a son plan de salut pour le monde, il a un plan pour nos vies, il maîtrise parfaitement tous les événements dans les moindres détails. Et il les accomplit en leur temps. Confiance !

N’hésitons pas à aller vers les autres, à partager ce que Dieu a fait pour nous. Ouvrons nos cœurs à l’Esprit Saint afin de dire et de faire du bien autour de nous en ces jours de Noël.

Pasteur Joël Mikaélian
20/12/15

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux