Accueil Messages du Culte Message du culte du 24 janvier 2016 - «Aujourd’hui, cette écriture est accomplie pour vous qui l’entendez… »
Message du culte du 24 janvier 2016 - «Aujourd’hui, cette écriture est accomplie pour vous qui l’entendez… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Ne 8. 1 à 3 / 1 Co 12. 12 à 14 / Luc 4. 16 à 20

« Aujourd’hui, cette écriture est accomplie pour vous qui l’entendez… »

J

ésus n’était apparemment pas un excité. Nul besoin pour lui de chercher à séduire par des mises en scène élaborées et de beaux discours. Il parlait simplement et faisait référence aux écritures avec calme. Ce qui faisait la force de sa Parole, c’est qu’elle était la vérité tout simplement. Vérité à croire, Vérité à sonder, Vérité à entendre avec foi et obéissance. Les écritures étaient au cœur de l’enseignement de Jésus. La Bible a pratiquement toujours été au cœur des grands réveils spirituels de l’histoire. Elle a même inspiré les lois humaines ainsi que beaucoup de religions et de philosophies. Elle donne vie, donne sens à l’existence. C’est une Parole qui relève, console, encourage, donne espérance. Ecoutons-la avec attention. Que nous dit-elle aujourd’hui ?

1°) « Tout le peuple écoutait la lecture de la Loi… »

Du temps de Néhémie et d’Esdras, le peuple d’Israël revenait peu à peu de la captivité à Babylone. Durant 70 ans, il avait été exilé en terre païenne, privé de son culte. Beaucoup s’étaient mêlés aux coutumes païennes. Le livre de Néhémie nous raconte comment, après avoir reconstruit la ville de Jérusalem, le peuple entier se rassembla pour écouter la loi de Moïse. La Parole de Dieu eut alors un effet bénéfique pour lui. C’est à l’écoute et à l’obéissance de cette parole que le peuple retrouva sa communion avec Dieu.

Aujourd’hui encore, cette Parole peut avoir le même effet sur tous ceux qui la prennent au sérieux et qui croient qu’elle est la Vérité. Aujourd’hui encore cette Parole peut changer des vies, et même la vie de tout un peuple, de tous les peuples. A nous de l’écouter chaque jour et de prier pour que beaucoup puissent encore l’écouter.

2°) « Aujourd’hui, cette écriture est accomplie pour vous qui l’entendez… »

Jésus accordait beaucoup de place aux Ecritures. Il y faisait souvent référence pour montrer qu’il était le Messie promis. Alors qu’il revient dans sa ville natale, il n’hésite pas à se rendre à la synagogue. Et là, il fait cette belle lecture du livre du prophète Esaïe. « L’Esprit du Seigneur est sur moi… ». Jésus est bien ce Messie venu d’en haut, d’une autre dimension, pour inaugurer un temps nouveau de la grâce, de la faveur de Dieu. Nous sommes aujourd’hui au bénéfice de cette grâce où il est encore temps de croire et de recevoir l’assurance de la vie éternelle. Jésus a tout accompli sur la croix pour que nous soyons libérés de la condamnation de nos fautes. Il est venu éclairer nos yeux spirituels sur la réalité du monde à venir et sur la temporalité de celui que nous habitons aujourd’hui. Il est venu pour consoler, soutenir, aimer, donner l’espérance pour la vie et au-delà de la mort. C’est tout cela que Jésus évoque par cette lecture. Puis il s’assoit calmement et conclue par une seule phrase : « Aujourd’hui, cette écriture est accomplie pour vous qui l’entendez… ». Quelle force dans cette simple parole ! Que l’on soit croyant ou pas, elle nous concerne. Soit elle nous invite à croire, soir elle nous invite à vivre réellement ce que l’on croit. Jésus est bien là au milieu de nous par son Esprit, réjouissons-nous de sa présence et louons-le pour ce qu’il est, le Messie de Dieu.

3°) « Vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps… »

Par ces paroles, l’apôtre Paul indique aux chrétiens comment ils doivent vivre ce qu’ils croient. Il compare l’église à un corps, au corps du Christ. Il précise en quelques mots de quoi elle est constituée, comment elle est appelée à fonctionner. L’église est comme un corps, le corps du Christ. Tous ceux qui se convertissent et se font baptiser sont appelés à être des membres de cette église universelle et locale aussi. « Nous tous qui avons été baptisés… ». C’est sur cette base que notre église aussi encourage chacun à la conversion, au baptême et à devenir membre d’église. Ceux qui ne le sont pas encore sont invités à prier et à réfléchir à ce sujet. Ceux qui le sont, sont invités à examiner la façon dont ils le vive.

Comment vivre en église ? Quelles sont les orientations de la parole de Dieu à ce sujet ?

Tout d’abord, nous devons vivre cela avec beaucoup d’humilité. Car tout est grâce de la part de Dieu. Le salut est une grâce, être membre de son corps est une grâce, un honneur, un privilège. Humilité, c’est ce que souligne Paul en 4. 7 « Qu’as-tu que tu n’aies reçu ? Et si tu l’as reçu, pourquoi en tirer fierté comme si tu ne l’avais pas reçu ? ».

Ensuite, l’image du corps nous rappelle que l’église est constituée de plusieurs membres, très différents les uns des autres. Que cette différence est même nécessaire et indispensable à son bon fonctionnement. Chacun de nous a reçu des dons, une singularité de la part de Dieu, qu’elle doit mettre en pratique dans l’église.

Cette image nous rappelle aussi combien nous devons tous être solidaires les uns des autres. Nul ne peut dire à un autre membre : « je n’ai pas besoin de toi, ou je ne veux pas de toi ! ». Nous devons non seulement nous aimer, mais apprendre à nous apprécier les uns les autres, selon les dons que Dieu a donnés à chacun.

Etre membre de l’église est certes une grâce, mais aussi une responsabilité. Responsabilité vis-à-vis de Dieu et de l’église. Responsabilité de la bonne santé de l’église, de son bon fonctionnement. Nous sommes tous responsables de cela. Responsable d’être fidèles aux réunions de l’église, aux cultes, aux efforts d’évangélisation, aux conférences, aux diverses activités, aux divers diaconats de l’église. Responsable aussi d’apporter notre contribution aux besoins financiers de l’église aussi.

« Aujourd’hui, cette écriture est accomplie pour vous qui l’entendez… »

La Parole de Dieu est Vérité : Vérité à entendre, à croire, à comprendre et à vivre dans l’obéissance. Que nous y soyons chaque jour attentifs. Que nous vivions avec sagesse ce temps de grâce inauguré par Jésus. Vivons avec humilité, joie et reconnaissance notre vie de membre d’église, corps de Christ. Afin qu’au dernier jour nous entendions la voix du Seigneur nous dire : « C’est bien bon et fidèle serviteur… entre dans la joie de ton Maître »

Pasteur Joël Mikaélian / 24/01/16

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux