Accueil Messages du Culte Message du culte du 16 avril 2017- « La paix soit avec vous… »
Message du culte du 16 avril 2017- « La paix soit avec vous… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Ex. 12. 26 / Col. 3. 1 à 4 / Jean 20. 1 à 23

« La paix soit avec vous… »

A

lors que la guerre fait rage et fait des ravages dans biens de pays ; alors que les bruits de guerres s’intensifient dans le monde ; alors que le monde découvre que tout peut basculer d’un instant à l’autre en fonction des « égos » de quelques dirigeants, le Christ ressuscité, les fêtes de Pâques, nous parlent de paix. Au sein de nos guerres, de nos conflits intérieurs ou relationnels, en ce jour de Pâques, le Christ ressuscité vient nous parler de paix. C’est dire que la fête de Pâques, une des fêtes les plus importantes de la chrétienté, nous invite à une profonde conversion, profonde transformation. La résurrection du Christ constitue la plus grande révolution de l’humanité. Elle propose un changement, le passage d’une vie à une autre. Si la Pâque juive rappelle que Dieu a épargné de la mort les premiers-nés du peuple d’Israël et les a libérés de l’esclavage d’Egypte. La Pâques chrétienne nous rappelle qu’en Jésus, en sa mort et sa résurrection, Dieu nous libère de la condamnation et nous donne accès à la vie éternelle. Méditons sur cette transformation que Dieu veut nous faire vivre par la foi.

1°) « Pourquoi pleures-tu, qui cherches-tu… ? »

C’est la première question que le Christ ressuscité pose à Marie. Alors qu’elle et les disciples sont troublés ; alors qu’elle se désole de voir un tombeau vide et qu’elle pense que tout est fini. Marie pleure. Toute l’espérance qu’elle avait mise en Jésus est morte avec lui. Le tombeau vide, la disparition du corps de Jésus la plonge dans un profond désespoir. Peut-être aurait-elle préféré trouver son corps mort plutôt qu’un tombeau vide ! Mais quelques instants plus tard, la rencontre avec le ressuscité suffira à la faire passer du désespoir à l’espérance, de la tristesse à la joie. Certes, la vie continuera avec ses joies et ses peines. Mais plus rien ne sera comme avant. Désormais, elle sera habitée par une espérance à toute épreuve.

Du désespoir à l’espérance, telle est la transformation que la résurrection du Christ apporte à tous ceux qui croient en lui aujourd’hui encore. Que de tombeaux vides trouvons-nous tout au long de notre existence ! Que de situations désespérées ! Parfois, ce sont nos cœurs qui sont vides, notre vie qui est sans grande espérance ! Notre avenir nous paraît vide, sans grand intérêt ! L’avenir de ce monde aussi nous paraît désolant ! Mais ce matin encore, le ressuscité vient vers nous : « Pourquoi pleures-tu, qui cherches-tu… ? » Réalisons tout à nouveau qu’il est vivant. Qu’en lui nous avons le salut, la vie éternelle, mais aussi l’aide et le secours quotidien de l’Esprit Saint. En lui pas de désespoir, mais l’espérance toujours. Certes, il se peut que dans nos vies, des situations douloureuses perdurent. Que d’autres encore pourront se présenter à nous. Mais il est vivant et toute espérance demeure possible en lui.

2°) « La paix soit avec vous… »

Le jour de la résurrection de Jésus les disciples sont troublés. Ils ont vu le tombeau vide, entendu le témoignage de Marie. Mais ils restent sceptiques. Ils ne savent pas trop quoi penser. Par réflexe, ils se rassemblent comme on cherche à se rassembler face à quelque chose qui nous trouble et nous dépasse. Ils ont peur des autorités juives. Que va-t-il leur arriver maintenant ? Comment ces autorités juives vont-elles réagir ? Vont-elles s’attaquer à eux maintenant ? Vont-elles les accuser d’avoir dérobé le corps de Jésus ? Vont-elles mener une enquête ? Les questions ne devaient pas manquer ce soir-là. Et Jésus vient les rassurer : « La paix soit avec vous… »

De la crainte à la paix, c’est la transformation que le Christ ressuscité apporte aujourd’hui encore à tous ceux qui croient en Lui. Que de craintes nous envahissent tout au long de notre existence ! Peur du monde qui nous entoure, de plus en plus hostile et violent ; peur des attentats, peur de la guerre, peur de la maladie, peur de l’échec, de la perte d’un emploi, de l’avenir, de la mort… Que de peurs qui nous assaillent tous les jours ! Ce matin, le Christ ressuscité vient nous redire : « La paix soit avec vous… » Il est vivant et tout-puissant. Tout pouvoir lui a été donné, même sur la mort. Ayons confiance en celui qui nous aime au point d’avoir donné sa vie pour nous sur la croix. L’apôtre Paul écrira : « Si, lorsque nous étions ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, étant réconciliés serons-nous sauvés par sa vie » (Rom. 5. 10). Que la paix du Christ ressuscité chasse toutes nos craintes et nos peurs. Il est vivant et tout-puissant pour prendre soin de nous et de ceux qui nous sont chers, comme de ce monde qui souffre. Recevons cette paix du Christ et soyons porteurs de cette paix.

3°) « J’ai vu le Seigneur… »

C’est le cri de Marie le jour de la résurrection. Elle est passée des larmes de désespoir aux cris d’espérances. Elle est passée de la mort à la vie. De la vision d’un tombeau vide, d’un Seigneur mort, absent à celle d’un Seigneur vivant. Ce jour-là, Marie réalise que la mort a été vaincue ; que la mort n’a pas eu le dernier mot. Elle retrouve le Seigneur vivant et elle découvre que la mort n’est plus la fin de la vie, mais elle est « passage » vers une autre vie.

De la mort à la vie, c’est la transformation que le Christ ressuscité apporte aujourd’hui encore à tous ceux qui croient. En Jésus, la mort a perdu son pouvoir sur l’humanité, sur nous. Désormais, il est possible de lui échapper par la foi en Jésus. Certes, la mort demeure et atteint toujours le croyant. Mais elle a perdu son pouvoir sur lui. Elle n’est plus la fin de la vie, mais le passage vers une autre vie. Pour le croyant, la mort est une ouverture vers un monde nouveau où la mort ne sera plus, où les larmes ne seront plus, où le désespoir ne sera plus, où la crainte ne sera plus, où le mal ne sera plus. Elle est passage vers la gloire et l’éternité avec Dieu.

Conclusion :

« Si vous êtes ressuscité avec le Christ, recherchez ce qui est en haut… »

C’est l’exhortation que l’apôtre Paul adresse à tous ceux qui croient. Si vous êtes réellement en Christ, ressuscité, vivez comme il se doit. Vivez avec espérance, dans la paix, la foi et l’obéissance. Vivez selon les principes du royaume auquel vous êtes destinés. Vivez dans la pureté, la sainteté. Eloignez-vous du mal, de toutes sortes de méchanceté, d’orgueil, de jalousie, de convoitise, de mensonge… Et recherchez ce qui plait à Dieu, une vie de communion avec lui, dans l’adoration et la prière. Une vie débordante de son Esprit, de son amour pour ceux qui nous entourent. Amassez-vous des trésors pour là-haut puisque c’est là-haut qu’est votre but, la finalité de toute chose. « Quand le Christ, votre vie, paraîtra, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui en pleine gloire » !

Jésus Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité ! Joyeuses Pâques à tous !

Pasteur Joël Mikaélian,
16/04/17

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux