Accueil Messages du Culte
Messages du Culte
Message du culte du 12 juin 2016 - «Espérant contre toute espérance… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Gen. 15. 1 à 6 / Rom. 4. 16 à 21 / Marc 8. 34 à 37

« Espérant contre toute espérance… »

O

n dit souvent que « l’espoir fait vivre » ! L’expression est utilisée de façon positive parfois, mais aussi de façon négative. Comme pour parler de quelque chose qui n’arrivera jamais ! Quoi qu’il en soit, force est de constater que l’espérance est un puissant moteur de vie. Elle donne sens. Sans espérance, la vie se résume à une succession de jours ou d’événements que l’on subit. Une vie où l’on n’attend plus rien de la vie. Mais il existe deux sortes d’espérances, à savoir : celles qui espèrent sans certitude ; et celles qui espèrent avec certitude, car fondées sur la Parole de Dieu. C’est ce qui fait la différence. Mais : « Espérer contre toute espérance », qu’est-ce-que cela veut dire ? Peut-on tout espérer ? Faut-il croire fortement les choses pour qu’elles se réalisent ? Est-ce une sorte de méthode Coué ? Ou de l’obstination quant à nos attentes de Dieu ? Les textes de ce matin nous invitent à méditer sur la nature de notre foi à la lumière de la foi véritable d’Abram.

Lire la suite...
 
Message du culte du 22 mai 2016 - « Il vous est avantageux que je m’en aille…» PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Joël 2. 28 et 29 / Jn 16. 5 à 15

« Il vous est avantageux que je m’en aille… »

A

u cours de sa dernière soirée avec ses disciples, Jésus parle longuement avec eux de l’Esprit Saint. Il leur annonce son départ mais il leur dit aussi que tout ne s’arrêtera pas là. Il y aura une suite, et même qu’elle sera meilleure. L’histoire humaine comme notre histoire est faite de ruptures et de continuité. Il est des ruptures qui nous angoissent à l’image de celle de Jésus et ses disciples. Des ruptures qui nous laissent à penser que tout est fini. Il est aussi des continuités qui nous questionnent, comme les disciples. Car nul d’entre nous ne connaît le « comment » de demain et des jours qui suivront. Seront-ils meilleurs ou pires ? Tout en les rassurant, Jésus laisse ses disciples sur leur faim : « J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais pour l’instant vous n’avez pas la force de les porter ». Comme pour leur dire et nous dire que le chemin avec lui n’est jamais terminé, que nous avons toujours à apprendre et à recevoir de lui. Qu’il respecte aussi le cheminement de chacun. Mettons-nous à son écoute ce matin.

Lire la suite...
 
Message commémoration Génocide des Arméniens PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Message pour la commémoration du centenaire du Génocide des Arméniens

Issy 24 avril 2016

Monsieur le Ministre, André Santini, Député Maire d’Issy-les-Moulineaux,
Monsieur le Sénateur Maire de Meudon, Hervé Marseille, Vice-Président du Sénat,
Excellence, Monsieur Vicken Tchitetchian, Ambassadeur d’Arménie en France,
Monsieur le représentant du Président du Conseil Départemental des Hauts-de-Seine,
Mesdames et messieurs les élus et représentants des cultes,
Chers amis,

E

n ce jour de commémoration du Génocide des Arméniens, je voudrais tout d’abord dire ma reconnaissance à toutes celles et tous ceux qui ont toujours soutenu notre juste cause. A vous tous en particulier, mesdames et messieurs les élus.

Nous commémorons une fois encore le Génocide des Arméniens. Une fois encore, nous faisons mémoire d’un drame si terrible qu’il n’existait pas à l’époque de mots pour le qualifier. Comment appeler ce massacre de masse de plus d’un million et demi d’Arméniens en 1915 au sein de l’empire Ottoman ? Un million et demi d’hommes, de femmes, d’enfants, sauvagement massacrés ou déportés dans les déserts de Syrie. Et au final des centaines de milliers de réfugiés, des migrants, des orphelins. Ils étaient nos parents, nos grands-parents, nos familles. Leur tords ? Ils étaient différents, arméniens et chrétiens.

Lire la suite...
 
Message du culte du 24 avril 2016- «Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Apoc. 21. 1 à 8

« Alors je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle… »

N

ous commémorons une fois encore le génocide des Arméniens. Une fois encore, nous faisons mémoire d’un drame si terrible qu’il n’existait pas de mots pour le qualifier. Comment appeler un massacre de masse, de plus d’un million et demi d’Arméniens en 1915 au sein de l’Empire Ottoman. Un million et demi d’hommes, de femmes, d’enfants, massacrés sauvagement ou déportés dans les déserts de Syrie. Et des centaines de milliers de survivants, des réfugiés, des migrants, des orphelins. Ils étaient nos parents, nos grands-parents, nos familles. Leur tord ? Ils étaient différents, arméniens et chrétiens.

Aujourd’hui, 101 ans après, nous sommes là. Nous ne pouvons pas oublier et nous ne pourrons jamais oublier cette page sombre de notre histoire. Elle fait  malheureusement partie de notre identité. Mais nous ne voulons pas faire mémoire avec haine et avec un esprit de vengeance. Nous le savons, la haine ne produit que la haine, et constitue un cercle sans fin. Mais nous ne voulons pas oublier, taire cette injustice, ce serait faire injure à toutes les victimes de ce génocide. Ce serait même faire injure à toutes les victimes de génocides et d’injustices. Ce serait donner libre cours à la barbarie, au pire de ce que l’homme est capable de faire à son semblable. Nous voulons faire mémoire avec respect, rendant grâce à Dieu pour les survivants et les descendants que nous sommes. Remercier Dieu pour sa fidélité malgré l’épreuve, pour son soutien et sa force qui ont permis à nos grands-parents de se reconstruire et de construire des familles, des églises, des communautés florissantes partout dans le monde. Faisons mémoire en nous en remettant à Dieu, à sa justice, à sa parole. Parole qui nous rappelle notre espérance ce matin. Mettons-nous à son écoute et laissons le Seigneur nous remplir de consolation et d’espérance.

Lire la suite...
 
Message du culte du 17 avril 2016 - «Personne ne pourra les arracher de ma main… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Apoc. 7. 16 et 17 / Jn 10. 27 à 30

« Personne ne pourra les arracher de ma main… »

N

ous avons tous besoin de sécurité. C’est même devenu un sujet brûlant d’actualité. Les états mettent tout en œuvre pour garantir la sécurité de leurs citoyens. La sécurité de l’emploie, qui ouvre la porte à d’autres sécurités, est au cœur des préoccupations de beaucoup. On parle de sécurité aux frontières, de sécurité nucléaire. Dans beaucoup de domaines, les services de sécurités sont devenus incontournables. On parle de sécurité informatique, de sécurité sociale. Pourquoi ce besoin ? Parce que rien n’est acquis pour toujours dans ce monde. Il existe des forces malveillantes qui agissent à tous les niveaux et qui menacent notre sécurité ou notre quiétude en permanence. La sécurité est source de paix, de bien-être, elle permet d’envisager le présent et l’avenir avec sérénité. A l’inverse, l’insécurité est source de stress, de peurs, d’angoisse, de troubles de toutes sortes. Malheureusement, la sécurité que le monde nous offre est fragile et incertaine. Par contre, celle que le Christ nous propose est sure, solide et à l’épreuve de toutes les circonstances de la vie. C’est sur elle que je vous invite à méditer. Comment la trouver et la vivre chaque jour ? Comment vivre en sécurité dans un monde incertain ?

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 7 sur 82

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux