Accueil Messages du Culte
Messages du Culte
Dimanche 29/05/2005 PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte
Proverbes 22 : 6 / Ephésiens 6 : 1 à 4
2 Timothée 1 : 3 à 5 / 2 Timothée 3 : 15

«Honore ton père et ta mère...»

C'est aujourd'hui, la fête des mères, l'occasion qui nous est donnée à tous d'avoir une pensée de reconnaissance envers nos parents, ceux qui ont pris soin de nous et qui ont fait tant de sacrifices pour nous. On ne soulignera jamais assez ce que nos parents et nos mères en particulier ont donné pour nous. C'est au point que Dieu en a fait même un commandement, un article du décalogue, et de plus, le premier commandement avec une promesse.

La Bible nous parle beaucoup de la famille, c'est dire combien elle a toute sa place dans le plan de Dieu. Jésus lui-même s'est incarné dans une famille.

La famille est souvent un signe de la bénédiction de Dieu, mais parfois aussi, une source d'inquiétude importante, de grandes souffrances, de joies mais aussi de déceptions. La Bible nous parle de tout ceci, et indique même quel doit être le type de relations entre parents et enfants de façon claire (Eph. 6 : 1 à 4)

Ce matin, je vous invite à méditer sur l'expérience de deux mères, comme un encouragement pour nous.

Lire la suite...
 
Dimanche 05/06/2005 PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte
Deutéronome 6 : 6 et 7
Marc 10 : 13 à 16

«Il les prit dans ses bras, et les bénit»

C'est au début du XXe siècle que l'attention des pouvoirs publics, des gouvernements et des états, s'est portée sur le statut de l'enfant. Ce vaste mouvement en faveur de l'enfance a aboutit à la signature de la «Convention internationale des droits de l'enfant» par les états membres de l'ONU, en 1989. Cette convention comporte 54 articles et constitue une réelle avancée dans le domaine de la protection et du respect dus à l'enfant. Ainsi, dans certains pays, comme la France, nous sommes passés du statut de l'enfant méprisé à celui de l'enfant roi, ce qui constitue une impasse aussi.
Bien avant tout ceci, la Bible nous donne le ton juste : Entre l'enfant méprisé et l'enfant roi, il y a l'enfant éduqué. C'est là que doit se situer notre réflexion et notre mission de parents et d'adultes.
Je vous invite à méditer ce matin sur les besoins de l'enfant et de voir en quoi cela nous concerne dans notre relation avec les enfants et avec Dieu.

Lire la suite...
 
Dimanche 22/05/2005 PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte
Genèse 17 : 1 et 2
Josué 24 : 14 et 15
Hébreux 8 : 6 à 12

«Moi et ma maison, nous servirons l'Eternel.»

Dieu est un Dieu d'Amour, de Grâce et de Miséricorde. Tout au long de l'histoire de l'humanité, Dieu s'est approché de l'homme pour faire alliance avec lui ; pour nouer ou renouer une relation d'Amour avec lui. Tout au long de notre histoire, Dieu ne cesse de s'approcher de nous, pour faire alliance avec nous, ou bien pour renouveler cette alliance si elle a été rompue, ou pour la fortifier et l'approfondir. C'est une grâce de sa part, un signe de son Amour.

Ce matin, je vous invite à méditer sur ce thème de l'alliance, en nous rappelant quelques types d'alliances que nous trouvons dans la Bible, et de voir en quoi elles peuvent nous parler aujourd'hui. De nous souvenir aussi de l'alliance par excellence en Christ et de voir comment entrer dans cette alliance et la développer pour notre plus grand bien.

Lire la suite...
 
Dimanche 19/06/2005 PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte
Ecclésiaste 3 : 1 et 2, 10 à 13 / 12 : 15
Jean 6 : 47

«Il y a un temps pour tout...»

Nous connaissons tous cette expression qui puise sa source dans ce texte de l'Ecclésiaste, un texte vieux de 30 siècles. C'est une expression que nous avons tendance, aujourd'hui encore, à utiliser pour des circonstances diverses. Elle est parfois une réponse à l'impatience, ou bien elle marque notre résignation face aux événements de la vie, ou bien on l'utilise pour exprimer un certain fatalisme, lorsqu'on ne sait pas que dire. On peut l'utiliser aussi pour affirmer la nécessité d'ordre, de discipline, du type «il y a un temps pour jouer, un temps pour travailler...»
Tout ceci est bien vrai, mais n'y a-t-il pas autre chose dans ces paroles ? Un message d'espérance et de vie ? Méditons quelques instants.

Lire la suite...
 
DIMANCHE 10/07/2005 PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Luc 16.19-31

 

"L´homme riche et le pauvre Lazare"

 

Les anglais disent : Dieu a écrit deux livres. L´un c´est la nature, l´autre c´est la Bible.

Quand nous considérons la nature, l´ordre des choses dans l´univers, l´origine de la vie et la cohérence de l´ensemble, l´idée d´un créateur, d´un régulateur de tout cela surgit.

   

L´épître aux Romains affirme dans ce sens que les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient comme à l´oeil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages.

     

Même les athées sont parfois troublés par ce fait.

 

    Après un demi-siècle passé à militer en faveur de l´athéisme, le philosophe britannique Anthony Flew a récemment déclaré :  « Les arrangements nécessaires à la création de la vie sont d´une telle complexité qu´une intelligence a du être impliquée ».

 

      La nature donc, ce premier livre que Dieu a écrit, révèle l´existence d´un auteur.

   

     Mais pour connaître cet auteur, il nous faut connaître son deuxième livre, la Bible.

 

La Bible est une sorte d´autobiographie où Dieu se révèle non pas à travers ses oeuvres seulement, mais de manière directe et personnelle.

   

    Selon une expression de la Première Epître aux Corinthiens, Dieu, par la Bible, nous révèle des choses que l´oeil n´a pas vues, que l´oreille n´a pas entendues et qui ne sont pas montées au coeur de l´homme. Autrement dit, des choses auxquelles nous ne pourrions pas parvenir simplement par une chaîne de déductions logiques à partir des faits observables, même si nos observations sont très complètes, même si notre logique est implacable.

 

    Dieu nous a révélé ces choses par l´Esprit, de manière surnaturelle.

 

    C´est pourquoi nous devons prendre garde à nos réactions lorsque nous sommes heurtés par l´enseignement d´un tel ou tel passage biblique. Lorsqu´une telle réaction se produit en nous, nous devrions pouvoir dire avec St Augustin :  « Je crois pour comprendre »

 

    Vous vous demandez peut-être quel est le rapport entre cette introduction quelque peu grandiloquente et le texte que nous avons lu au début.

    Et bien il me semble que dans ce passage le Seigneur Jésus nous enseigne des choses qui heurtent de plein fouet notre intelligence et notre sensibilité naturelles.

 

Il nous enseigne ici trois choses :

 

*       La réalité de la perdition éternelle ;

*       L´importance de se préparer pour éviter cette perdition

*       La place de la Parole de Dieu dans cette préparation.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 81 82 83 84 85 86 Suivant > Fin >>

Page 82 sur 86

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux