Accueil
Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux
Emission radio du 10 février 2013 PDF Imprimer Envoyer
Emissions Radio

Emission diffusée le dimanche 10 février 2013 à 8h30 sur AYP FM (99.5 FM en région parisienne)

 
La Lettre de Nouvelles - Mars 2013 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201303 - La Lettre de Nouvelles - Mars 2013

«Pendant qu’ils étaient en chemin… » (Luc 9. 57)

Quelques jours avant la Pâque, Jésus se dirige vers Jérusalem avec ses disciples. Il sait ce qui l’attend, la souffrance et la croix. Mais, n’est-ce pas pour cela qu’il est né, qu’il a quitté sa gloire ? Il le dira lui-même : « Le Fils de l’homme est venu…  pour donner sa vie en rançon pour beaucoup ». (Marc 10. 45)

Année après année, le calendrier liturgique nous rappelle les événements essentiels de notre salut et de notre espérance. En ce temps de carême, il nous rappelle qu’avant la résurrection, il y a eu la souffrance, les larmes, l’angoisse, le sentiment d’abandon, les trahisons, l’injustice, le mépris, la croix. Tout ce que le Christ a supporté par amour pour nous.

La vie chrétienne est rythmée de joies, et aussi de souffrances. Mais nous savons que depuis le matin de Pâques, un jour nouveau s’est levé. Le Ressuscité est là, aux côtés de tous ceux qui croient en lui. Il sera toujours notre aide, notre soutien, notre espérance.

Jésus Christ est ressuscité ! Alors que nous cheminons vers Pâques, en ce mois de mars, ne l’oublions pas.

Croyons en lui, confions-lui notre route, suivons-le sans nous décourager, sans jamais nous lasser. Il  est la Vie.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian

Lire la suite...
 
Culte du dimanche 17 mars 2013 - « Je ne te condamne pas non plus ; va et ne pèche plus… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Esaïe 43. 16 à 21 / Phil. 3. 8 à 14 / Jean 8. 1 à 11

« Je ne te condamne pas non plus ; va et ne pèche plus… »

L ’histoire de la femme surprise en flagrant délit d’adultère soulève pas mal d’interrogations. Pour ses accusateurs, c’est un cas d’école et une occasion nouvelle d’embarrasser Jésus. Une sorte de piège facile. Pour la femme elle-même, c’est une terrible humiliation avec à la clé, une lapidation. C’est dire tout le caractère dramatique de la scène. Pour Jésus, c’est une situation nouvelle où il va montrer une fois de plus sa compassion et la nouveauté de l’œuvre qu’il est venu accomplir. Cette histoire est une belle démonstration de ce qu’est la grâce et de ce qu’elle n’est pas. Elle dévoile la nature du cœur de Dieu et celle du cœur humain. Quel message devons-nous recevoir à travers elle ? Quelle est la nouveauté de l’évangile que Jésus souligne ici ?

Lire la suite...
 
Culte du dimanche 10 mars 2013 - « Si quelqu’un est en Christ… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Jos. 5. 10 à 12 / 2 Cor. 5. 17 à 21 / Luc 15. 11 à 32

« Si quelqu’un est en Christ… »

J ésus est venu dans ce monde accomplir une œuvre extraordinaire et merveilleuse. C’est par lui que Dieu a réconcilié le monde avec lui-même en pardonnant les offenses des hommes. En Christ, Dieu est allé jusqu’au bout de son amour pour nous. Il s’est réconcilié avec le monde. Il donne libre cours à son amour pour nous tout en demeurant juste par rapport au péché. Car Jésus a accepté de prendre sur lui toute la condamnation et la colère que le monde méritait. En Christ, Dieu fait grâce. Tout homme peut vivre une vie nouvelle par la foi. Tout homme peut être réconcilié avec Dieu et être au bénéfice de son amour, de sa grâce et de sa fidélité. Méditons sur cette vie nouvelle, sur ce que nous sommes en Christ ; ou sur ce que nous pouvons être en Christ.

 

Lire la suite...
 
Culte du dimanche 24 février 2013 - «Nous sommes citoyens du royaume des cieux...» PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Gen. 15. 1 à 5 / Phil. 3. 17 à 4. 1 / Luc 9. 28 à 36

 

« Nous sommes citoyens du royaume des cieux… »

C itoyens de ce monde et de celui à venir, telle est depuis toujours la responsabilité du chrétien et son espérance. C’est ce qui le distingue du non croyant. Jésus a prié son Père à ce sujet en Jean 17 : « Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde… je ne te prie pas de les ôter du monde mais de les garder du malin… Comme tu m’as envoyé dans le monde, je les ai aussi envoyés dans le monde… ». Le chrétien est donc appelé à vivre une double citoyenneté ; l’une temporelle, destinée à disparaître, l’autre éternelle, qui n’aura plus de fin. Comment vivre cette double citoyenneté ? Faut-il en privilégier une au détriment de l’autre ? Ou bien faut-il apprendre à les conjuguer et les vivre au mieux ? Méditons à partir des textes bibliques. Comment nous situer, comment me situer aujourd’hui ? Quel message recevoir ?

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suivant > Fin >>

Page 34 sur 77

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux