Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux
Accueil

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux

Culte du dimanche 12 octobre 2014 - Si Dieu aime… alors pourquoi le peuple ne le voit-il pas ? PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Esaïe 49.14-18 - Romains 8.31-39

Si Dieu aime… alors pourquoi le peuple ne le voit-il pas ?

Message en français et arménien

« L’Éternel m'abandonne, le Seigneur m'oublie ! » (Es 49.14)

L

orsque tout va mal, il est dans la nature de l’homme de penser que Dieu l’a abandonné. Comment expliquer que ce Dieu qui fait de grandes promesses de prospérité, de bénédictions individuelles et communautaires puisse permettre que son peuple, ses enfants, vivent des tragédies ?  Lorsque nous somme dépassés par les événements il peut nous arriver de penser que c’est parce que Dieu ne nous aime pas.  Ceci est la grande tentation que le malin veut nous faire croire. Son but ultime étant de nous éloigner du seul Dieu d’amour.

Dans le premier passage en Esaïe, nous avons une confession du peuple de Juda que Dieu les as abandonnés. Il est vrai que le peuple est dans une situation désastreuse, le pays de Juda est sur le point de vivre l’une des plus grandes tragédies de son histoire.  Le malheur est tombé sur eux et l’avenir est devenu sombre.  Le peuple voisin, qui est bien plus puissant que lui va envahir son territoire et dévaster  ses villes et ses campagnes ! Le peuple est troublé et ne sais plus quoi faire ! Il se sent abandonné. Dans cette situation il ne lui reste plus qu’à attendre la déportation et le malheur le détruire.

Lire la suite...
 

Culte du dimanche 05 octobre 2014 - «Ecoutez… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Es. 5. 1-7 / Ph 4. 6-9 / Mt 21. 33-45

« Ecoutez… »

Q

ue se passe-t-il dans notre monde et dans nos vies ? A entendre l’actualité, il y aurait de quoi perdre pied ! On peut chercher en vain quelques lueurs d’espoir, quelques accalmies de tempête, quelques signes de paix ! Mais loin s’en faut, plus on parle de paix, plus il faut faire la guerre. Il semble que la répression soit un mal nécessaire à la paix. Mais force est de constater que la violence et la barbarie sont difficilement maitrisables. Tout ceci nous montre, une fois de plus, l’étendue du mal dans le cœur de l’homme et jusqu’où celui-ci peut aller dans sa capacité à faire le mal. Et Dieu dans tout ça, que fait-il, qu’en pense-t-il ? Dieu doit certainement se désoler de la méchanceté et en souffrir autant sinon plus que nous. Les textes bibliques que nous avons lus nous montrent que malgré tout ce que Dieu a fait et fait encore aujourd’hui pour sauver cette pauvre humanité, il en arrive parfois à lui laisser assumer les conséquences de sa folie. Mais n‘oublions jamais que dans sa grâce, Dieu intervient toujours pour mettre un terme à la folie des hommes et donner ou redonner vie et espérance à ceux qui l’écoutent et lui obéissent. « Ecoutez… ».

Lire la suite...
  
Culte du dimanche 28 septembre 2014 - « Vous dites, la voie du Seigneur n’est pas droite… Est-ce ma voie qui n’est pas droite… ?» PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Ez. 18. 25 à 28 / Matth. 21. 28 à 32 / Phil. 2. 5 à 8

« Vous dites, la voie du Seigneur n’est pas droite… Est-ce ma voie qui n’est pas droite… ?»

D

ieu s’interroge, il nous interroge, il s’étonne parfois de nos propos, de nos attitudes, de nos remarques. Il ne semble pas être toujours en accord avec notre façon de voir les choses. De tout temps, le monde a connu des périodes de grandes confusions. Confusions entre le bien et le mal, entre ce qui est droit et ce qui ne l’est pas, ce qui est juste et ce qui est injuste. Il est des situations où des hommes en arrivent à faire du mal tout en pensant bien faire ! C’est le cas aujourd’hui des extrémistes de toutes sortes. Il y a parfois aussi dans nos vies des périodes de confusions où nous ne savons plus ce qui est bien ou ce qui est mal. Que faire ? Comment y voir clair en de telles circonstances ? Pourquoi le peuple d’Israël avait ces fausses pensées sur Dieu du temps d’Ezéchiel ? Que se cache-t-il derrière leurs confusions, derrière nos confusions aussi ? Comment vivre en accord avec Dieu, avec nous-même, avec les autres ?

Lire la suite...
  
Culte du dimanche 14 septembre 2014 - Jésus et la confrontation au temple PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Lecture : Jean 2 : 13-22

Jésus et la confrontation au temple

Contexte : Lieu et Chronologie

N

ous sommes à l’approche de la Pâque, une grande fête qui invite les juifs de tous lieux à venir au temple offrir des sacrifices et fêter l’événement de la libération des juifs lorsqu’ils étaient esclaves du Pharaon en Egypte. Pour cet événement de la Pâque, il y a beaucoup de préparation, beaucoup de circulations et beaucoup de commerces. Dans le temple nous pouvons voir que des marchands sont installés et proposent des animaux de sacrifices pour la rédemption de leurs fautes devant Dieu. Ces commerçants sont dans le temple et ils sont tolérés par les autorités juives, les chefs du temple.

Action de Jésus, réactions des vendeurs et des disciples.

Lorsque Jésus se trouve face à ces vendeurs il entre dans une profonde colère et se met à expulser les bœufs et les brebis, disperse la monnaie des changeurs et renverse les tables ! Quelle scène interpellant ! Face à cette scène on nous décrit 2 réactions :

La première est la réaction des disciples : face à l’action surprenante de Jésus, les disciples sont marqués et on peut lire que leurs pensées vont vers les écritures, Ps 69.10 « L’amour que j’ai pour ta maison est pour moi, ô Dieu, est en moi un feu qui me consume ». Cet acte de Jésus a alimenté la foi des disciples.

Lire la suite...
  
La Lettre de Nouvelles - Septembre 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201409 - La Lettre de Nouvelles - Septembre 2014


« Pourquoi t’abats-tu, mon âme, et gémis-tu au-dedans de moi ? Espère en Dieu, car je le louerai encore, il est mon salut et mon Dieu ».  (Ps. 43. 5)

L

es psaumes 42 et 43 expriment avec force ce que  le croyant ressent face aux dures épreuves de la vie. L’auteur s’interroge, il interroge son âme, son être intérieur. Il s’étonne de se voir si abattu, découragé, sans trop d’espérance. Au psaume 42, il questionne Dieu et n’hésite pas à lui dire : « Pourquoi m’oublies-tu ? ». De plus, il est assailli de gens qui lui disent sans cesse : « Où est ton Dieu ? ».

A ce propos, le théologien allemand Dietrich Bonhoeffer, emprisonné et fusillé à cause de son opposition à Hitler, écrivait ceci : « Où est ton Dieu ? Voilà ce qu’on nous demande sur le ton de l’inquiétude, du doute ou de la moquerie. La mort, le péché, la détresse et la guerre, mais aussi la bravoure, la puissance et l’honneur, cela, on le voit. Mais où est ton Dieu ? Personne n’a besoin d’avoir honte des larmes qui coulent parce qu’on ne voit pas encore Dieu, parce que nous ne pouvons pas encore prouver son existence à nos frères… Où est ton Dieu ? Que pouvons-nous répondre sinon indiquer l’homme qui, dans sa vie, dans sa mort et dans sa résurrection, s’est montré l’authentique Fils de Dieu, Jésus-Christ ? Dans la mort, il est notre vie ; dans le péché, il est notre pardon ; dans la détresse, il est celui qui nous vient en aide ; dans la guerre, il est notre paix ».Luther disait « C’est cet homme que tu dois montrer, en disant de lui : voilà Dieu ».

« Seigneur Jésus, lorsque je suis dans l’épreuve, parce que, dans ce monde, je ne puis voir Dieu … fais-moi regarder fermement à toi, car tu es mon Seigneur et mon Dieu. Amen ».

« Pourquoi t’abats-tu mon âme… ? Espère en Dieu, car je le louerai encore, il est mon salut et mon Dieu »

Que Dieu renouvelle chaque jour en nous cette belle espérance en Jésus-Christ.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian.
Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suivant > Fin >>

Page 34 sur 94

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux