1928

Le premier culte officiel a eu lieu le dimanche 29 janvier 1928 à Paris, à la Maison Populaire. En 1944, l’Eglise achète un terrain à Issy-les-Moulineaux avec un bâtiment qui servira de lieu de culte.

 

1978

C’est en 1978 que l’édifice actuel est construit.

 

2008

Depuis 80 ans, l’Eglise Evangélique Arménienne de Paris-Issy les Moulineaux participe à la présence chrétienne dans la ville au côté des autres Eglises. Elle est un lieu de prière et de spiritualité ouvert à tous.
Accueil
Culte du dimanche 14 mars 2010 - SHEMA ISRAËL PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte
Dimanche, 14 Mars 2010 17:11

SHEMA ISRAËL

Deutéronome 6 v.4-9 - Lire le passage
Deutéronome 11 v.13-21 - Lire le passage
Nombres 15 v.37-41 - Lire le passage


Je vous propose de commencer cette méditation par un retour dans le temps. L’histoire se passe en 1405 avant Jésus-Christ. C’est le mois de janvier ou de février.  Moïse avoisine les 120 ans. Il sait que la fin de sa vie est proche alors il prend le temps de bien terminer ce qui lui tient le plus à cœur. Il profite d’un petit moment de calme pour finir d’écrire son livre. C’est déjà son cinquième. Ce livre est composé d’un ensemble de discours qu’il a fait ces 40 dernières années. Et parmi ces discours il y a ces trois textes. Ils forment à eux trois une prière appelée le « shema Israël » qui se traduit en français par « écoute Israël ».

 

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Mars 2010 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles
Samedi, 27 Février 2010 01:11

icon 201003 - La Lettre de Nouvelles - Mars 2010 (258.1 kB)


En route vers Pâques


N ous venons d’entrer dans la période du carême, ce temps particulier de l’année qui nous mène vers Pâques, la fête de la résurrection du Christ. Le carême est une invitation à nous détacher des choses matérielles afin de porter une plus grande attention aux choses spirituelles. Il se veut être un temps de renouveau.

« Il y a un temps pour toutes choses » disait déjà l’Ecclésiaste. Notre vie est constituée de temps, de périodes, qui s'ajoutent les une aux autres. Elle comprend aussi bien des joies et des rires que de la tristesse et des larmes. La vie comme la nature a son propre rythme de saisons. La vie spirituelle a de même ses rythmes, avec ses temps de joie et de bien être, ses temps d'épreuves et de doutes, ses questionnements et ses remises en question. Elle a parfois ses temps de sommeil, de relâchement, de lassitudes, ses habitudes qui nous jouent des tours... Comme la nature, la vie spirituelle a besoin de temps de renouveau, de rafraîchissement, de redécouverte ou de découverte ! A moins que nous pensions tout connaître de Dieu et ne plus rien attendre de lui en dehors de nos besoins quotidiens ! Cela serait bien triste !

Le temps du carême s’inscrit dans cette nécessité de renouveau, en vue de notre croissance et de notre épanouissement spirituel. Alors, si nous prenions le risque de nous laisser surprendre par Dieu en ce temps de carême ? Si nous prenions le risque d'une lecture et d’une écoute plus attentive de la Parole de Dieu ? Si Dieu nous parlait personnellement durant cette période, au travers de nos temps de méditations et de prières personnelles, des rencontres de l’Eglise et au travers de nos frères et sœurs ?

Je prie pour que sur la route de Pâque, en compagnie du Christ ressuscité, nos vies intérieures soient renouvelées, éclairées de son amour et de sa grâce et que nous soyons tous animés d'un amour nouveau pour Dieu et pour notre prochain. Que nous puissions tous continuer notre route personnelle, familiale, ecclésiale, sociale et professionnelle les regards fixés sur Lui ! Que Christ, notre Pâques nouvelle, illumine nos vies de la grâce du pardon, de sa victoire sur la mort et de l’espérance de la résurrection.

Votre Pasteur,

Lire la suite...
 
Culte du dimanche 2 février 2010 - "Heureux ceux qui ont le coeur pur" PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte
Lundi, 08 Février 2010 18:14

«Heureux ceux qui ont le cœur pur»
(Matthieu 5,8)

Psaume 24 v.3-6 - Lire le passage

Matthieu 5 v.1-12 - Lire le passage

J ésus parle ici d’abord à ceux qui acquiescent déjà au projet divin, aux disciples qui sont déjà au bénéfice de la grâce de Dieu : il les appelle à une foi cohérente, à une attitude qui manifeste le statut de fils qui leur est déjà acquis par la grâce de Jésus-Christ. Cependant, la parole de Dieu est aussi donnée pour être utile à tous car elle montre à tous le chemin à suivre, savoir Jésus.

(André Chouraqui a d’ailleurs traduit « heureux » par « en marche» : c’est certainement une traduction trop réductrice, mais elle rend au moins bien compte de l’idée de mouvement de la parole de Jésus.)

Nous nous pencherons sur la béatitude du verset 8…

 

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Février 2010 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles
Vendredi, 05 Février 2010 19:48

icon 201002 - La Lettre de Nouvelles - février 2010 (260.18 kB)


« Dieu aime celui qui donne avec joie »

(2 Cor. 9. 7)

 

D ans sa deuxième lettre aux Corinthiens, l’apôtre Paul aborde le sujet de la libéralité avec beaucoup de franchise. Il va droit au but en mettant chaque chrétien face à ses responsabilités dans ce domaine. Pour lui, c’est clair, la libéralité est un aspect du témoignage et de l’adoration du chrétien. C’est un privilège immense, une grâce et un honneur que Dieu nous fait de pouvoir contribuer de cette façon à l’avancement de son royaume. L’apôtre insiste sur le sens et la manière de donner ; c’est ce qui est important aux yeux de Dieu. Il écrit aux chrétiens, afin que leur libéralité soit « une libéralité et non un acte d’avarice ». Un peu plus loin, il recommande : « que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur, sans tristesse, ni contrainte car Dieu aime celui qui donne avec joie ». Paul rappelle également que Dieu est capable de combler les siens de toutes ses grâces. Il écrit aux corinthiens : « Dieu a le pouvoir de vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours plus en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre» (9. 8). Plus loin, il dit encore que ceux qui sont au bénéfice de ces dons « glorifient Dieu de votre obéissance dans la profession de l’évangile de Christ… » (9. 13).

Ces paroles peuvent nous paraitre gênantes et pourtant, elles ont été écrites pour notre instruction et notre bien. Il se peut que nous vivions des situations financières difficiles, instables et fragiles, les temps sont durs. Mais cela ne doit pas changer le sens et la pratique de la libéralité. Paul écrit que chacun est appelé à donner selon ses moyens. Il précise : « il s’agit non de vous exposer à la détresse…» (8. 13). Mais, il semble que parfois nous obéissions davantage à la société de consommation qui nous appauvrit qu’à Dieu qui veut nous enrichir. Faisons-lui davantage confiance dans ce domaine. Il est Celui qui pourvoit à tous nos besoins, mêmes matériels et au-delà.

 

« Dieu aime celui qui donne avec joie ». Que ce soit de cette façon que nous participions à la vie financière de notre Eglise. Que ce soit un sujet de joie ; joie de se savoir aimés de Dieu et d’être utiles pour son œuvre.

Votre Pasteur
Joël MIKAELIAN

Lire la suite...
 
Culte du dimanche 31 janvier 2010 - "Toi, tu sais tout, Oh Eternel !" PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte
Vendredi, 05 Février 2010 00:02

Toi, tu sais tout, Oh Eternel !

Jérémie 15 v.15 à 21 - Lire le passage

Matthieu 27 v.45 à 53 - Lire le passage

C 'est par cette confession que le prophète Jérémie entame un nouveau dialogue avec Dieu. Il n'en est pas au premier, mais loin de se décourager face à toute son incompréhension, ses questions, sa souffrance et la Parole que Dieu lui adresse sans cesse, il continue à parler avec Dieu et à l'écouter. C'est un bel exemple de persévérance. Mais ce qui caractérise la vie de ce prophète, c'est en fait ce perpétuel décalage entre lui et son peuple, à cause de son engagement et du ministère que Dieu lui a confié. A bien des égards, la vie du prophète ressemble à celle du chrétien aujourd'hui. Une vie à contre courant, régie par les principes de l'Evangile qui se résument dans ce commandement de l'Amour, pour Dieu et pour son prochain ; commandement qui se décline en de nombreuses attitudes et choix de vie qui font souvent du chrétien, un incompris des hommes, qui se sent aussi parfois incompris de Dieu. Ce qui le pousse à le questionner comme le prophète, comme Jésus aussi dans son humanité à l’heure de la croix.

Méditons sur ces dialogues du prophète comme du Christ. Qu'est-ce-que Dieu veut nous dire ici à travers ces textes de l’Ecriture ?

 

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suivant > Fin >>

Page 37 sur 56

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux