Accueil
Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux
Petit déjeuner des dames le 08/03/2014 - Et Dieu créa la femme ... pourquoi ? PDF Imprimer Envoyer
Aller plus loin...

Intervention de Laura Nelson lors du petit déjeuner des dames le samedi 08/03/2014

Et Dieu créa la femme ... pourquoi ?

Q

u'il est dur d'être féministe aujourd'hui ! Il y a 60 ans, c'était plus simple, on luttait pour quelque chose de concret. Les droits des citoyens, le pouvoir de voter, poursuivre une éducation, une carrière, d'avoir les mêmes droits et les mêmes possibilités que les hommes. Mais avec nos droits acquis, que cherchons-nous ? Quelle est la place que nous voulons prendre ? Et là, les féministes d'aujourd'hui, ne sont pas du tout unanimes.
Lire la suite...
 
Découverte de la Bible PDF Imprimer Envoyer
Aller plus loin...

 

 
Culte du dimanche 02 mars 2014 - « Moi, je ne t’oublierai point… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Es. 49. 14 et 15 / 1 Cor. 4. 1 à 5 / Matt. 6. 24 à 34

« Moi, je ne t’oublierai point… »

N

ous avons souvent tendance à anticiper les choses et les situations dans notre vie. Nous essayons de voir un plus loin que le quotidien, et c’est normal. Il est important d’être prévenant et prévoyant, c’est même une forme de sagesse. Dans le domaine de la santé, par exemple, on dit qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Dans le domaine matériel aussi, la prévoyance est devenue presque une obligation vue le contexte économique actuel. En politique on dit souvent que « Gouverner, c’est prévoir ». Certes, toutes ces choses sont nécessaires et utiles, mais elles ont aussi leurs limites. L’histoire nous montre que l’on se trompe souvent, à tort ou à raison. Les prévisions ne se réalisent pas toujours que ce soit en bien ou en mal. La « Futurologie » n’est pas une science exacte. « C’est pourquoi… dit Jésus, Ne vous inquiétez pas pour votre vie… ». Alors comment concilier ces paroles de Jésus avec les réalités de notre vie quotidienne ? Entre prévoyance à outrance, parfois inutile et néfaste, et insouciance irresponsable, quel chemin emprunter ? Méditons sur les limites et les pièges de ces positions extrêmes que nous sommes tentés de prendre parfois dans les domaines de la sécurité matérielle, du jugement des choses spirituelles et de l’épreuve. Et essayons de discerner le chemin que la Parole de Dieu nous conseille.
Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Mars 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201402 - La Lettre de Nouvelles - Mars 2014

« Le royaume des cieux est semblable … à un trésor caché … » (Mat. 13. 44)

L

a parabole du « trésor caché » nous dit que le royaume des cieux, ce nouveau monde que le Christ est venu nous révéler, est semblable à un trésor. C’est quelque chose de précieux, de beau. Ailleurs il est décrit comme un monde parfait, où le mal n’aura plus sa place, ni la mort, ni la souffrance. Il n’y aura plus de maladie, plus de larmes, plus d’injustice ; plus de violence et de guerre, « car les premières choses ont disparu » (Apoc. 21. 4).
Ce monde nouveau et éternel, c’est comme un grand trésor !

Mais la parabole nous dit que : « Le royaume des cieux est semblable… à un trésor caché… ». Ce trésor n’est pas visible au regard humain, il faut le chercher. Et c’est en Jésus qu’on le trouve. Seul celui qui croit en Lui et en sa Parole le découvre et le voit avec le regard de la foi : « Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une évidence de celles qu’on ne voit pas » (Heb. 11. 1).

Le trésor est caché, mais par la foi en Christ chacun peut le trouver et se l’approprier. Chacun est invité à croire, à se convertir et à s’engager dans une vie nouvelle avec Dieu pour faire partie de ce nouveau monde. Comme l’homme de la parabole, n’hésitons pas à nous approprier ce trésor qui nous est offert par grâce. Que sa joie et sa consécration nous animent aussi. Et ne gardons pas ce trésor pour nous-mêmes, mais n’hésitons pas à le faire connaître à tous.

Votre Pasteur, Joël Mikaélian.

Lire la suite...
 
Culte du dimanche 23 février 2014 : «Vous avez appris qu’il a été dit … mais moi je vous dis… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Ex. 21. 24 et 25 / Matth. 5. 38 à 48 / Rom. 12. 17 à 21

« Vous avez appris qu’il a été dit … mais moi je vous dis… »

D

ans la suite du sermon sur la montagne, Jésus déclare clairement qu’il n’est pas venu abolir la loi mais l’accomplir. Il passe en revue plusieurs commandements et surprend ses auditeurs par sa façon de les concevoir. Ainsi il assimile la colère au meurtre, la convoitise à l’adultère. Il parle du droit de divorce et de ses conséquences. Il fustige les parjures au profit d’une parole claire « Que votre parole soit oui, oui, non, non… ». Puis Jésus en vient à évoquer la fameuse loi du talion, une loi légitime et juste : « Œil pour œil, et dent pour dent ». Puis il parle d’une autre loi qui paraît aussi logique humainement : « Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi ». Quoi de plus normal ! Jésus va étonner ses auditeurs par son commentaire sur ces lois et semble même les remettre en cause !

Mais n’y a-t-il pas de risques à mettre en pratique les exhortations de Jésus ici ? Et d’ailleurs, est-il possible de les suivre ? Un tel comportement n’est-il pas dangereux même : « Ne pas résister au méchant… Aimer ses ennemis… » ? Ne serait-ce pas-là  une façon d’encourager le mal ? Méditons quelques instants sur ces propos.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suivant > Fin >>

Page 37 sur 90

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux