Accueil
Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux
Culte du dimanche 19 janvier 2014 : Être sur le banc de touche PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Être sur le banc de touche

Lecture

P

saume 61 : «Au chef des chantres. Sur instruments à cordes. De David. O Dieu ! Écoute mes cris, Sois attentif à mes prières ! Du bout de la terre je crie à toi, le cœur abattu ; conduis-moi sur le rocher que je ne puis atteindre ! Car tu es pour moi un refuge, une tour forte, en face de l'ennemi. Je voudrais séjourner éternellement dans ta tente, me réfugier à l'abri de tes ailes. -Pause. Car toi, ô Dieu ! Tu exauces mes vœux, tu me donnes l'héritage de ceux qui craignent ton nom. Ajoute des jours aux jours du roi ; que ses années se prolongent à jamais ! Qu'il reste sur le trône éternellement devant Dieu ! Fais que ta bonté et ta fidélité veillent sur lui ! Alors je chanterai sans cesse ton nom, en accomplissant chaque jour mes vœux.»

Introduction

Avez-vous déjà ressenti le fait d'avoir été mis sur la touche, mis de côté ?
Quels sentiments ont alors traversé votre âme tandis que vous vous retrouviez inutile, inactif et improductif ?

Pensiez-vous ne pas être assez qualifié pour ce que vous souhaitiez faire, ne pas être jugé digne de confiance pour qu'on vous donne une responsabilité, que vous étiez trop vieux ou trop jeune pour occuper la fonction que vous désiriez, que vous n'étiez plus dans le coup, que vous n'aviez pas le profil souhaité, ou plus simplement aviez-vous cru être rejeté, exclus voir même être mal aimé ?

Être mis sur la touche n'est pas quelque chose que l'on accepte facilement car lorsque l'on se sent mis de côté cela entraîne bien souvent des douleurs, des frustrations, la sensation d'être puni injustement et tout cela nous rabaisse dans notre amour propre.

Le psaume 61 est celui d'un roi qui expérimenta le fait d'être mis sur la touche. En effet, lorsque David écrivit ce psaume, il n'était plus qu'un roi fugitif.

Mais qui David fuyait-il ?

Lire la suite...
 
Culte du dimanche 05 janvier 2014 - «Lève-toi, sois éclairée… » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Es. 60. 1 à 5 / Matt. 2. 1 à 12

« Lève-toi, sois éclairée… »

En ce jour de la fête des rois, de veille du Noël arménien et premier dimanche de l’année, je vous invite à méditer sur le sens de ces événements pour nous et pour le monde aujourd’hui. Le 25 décembre dernier nous avons évoqué le début de l’expérience des mages à la naissance de Jésus. Comment ils ont dû braver bien de préjugés, d’incertitudes pour se mettre en route derrière une étoile ! Comment Dieu les a conduits jusqu’à Jérusalem, puis à Bethlehem. Dans son amour et dans sa grâce, Dieu veut nous conduire aussi aujourd’hui jusqu’à Lui et nous mener toujours plus loin sur le chemin de la foi, de la vie chrétienne. Ce matin, je vous invite à nous arrêter quelques instants sur ce que ces mages ont vécu à leur arrivée à Bethlehem. Quel message pouvons-nous recevoir de leur histoire ? Quel mouvement intérieur sommes-nous appelés à vivre en ce début d’année ?

Lire la suite...
 
La Lettre de Nouvelles - Janvier 2014 PDF Imprimer Envoyer
La Lettre de Nouvelles

icon 201401 - La Lettre de Nouvelles - Janvier 2014

« Emmanuel… Dieu avec nous » (Mat. 1. 23)

A

nnée après année la fête de Noël nous rappelle l’événement surnaturel de la naissance de Jésus. Elle nous redit sans cesse le plan de salut fabuleux que Dieu a élaboré de toute éternité pour sauver l’humanité. Face à la misère du monde, au mal, à la souffrance et à la perdition de la race humaine, Dieu a mis en œuvre un moyen de salut radical et définitif. Il est venu lui-même vers nous en son Fils Jésus, le Christ. Il est venu naître comme nous et parmi nous. Le Fils a accepté de quitter son état glorieux et éternel pour revêtir la nature humaine avec ses limites. Il est venu naître sachant tout ce qui l’attendait sur cette terre : une naissance des plus modestes ; une vie pleine de risques, de tentations, d’oppositions ; et pour finir de terribles souffrances, une mort violente et injuste. Il a fait tout ceci pour nous sauver. Il l’a fait par amour, rien ni personne ne l’y obligeait. Il aurait pu y renoncer, connaissant l’incrédulité et l’ingratitude des contemporains de sa naissance, comme des nôtres ! Mais rien ne l’a arrêté. Son amour a été parfait, il s’est donné sans compter.

« Emmanuel... Dieu avec nous » C’est avec ce même amour que le Christ est présent parmi nous aujourd’hui encore. Il est là en Esprit, par le Saint Esprit. Noël, c’est le beau message de l’amour et de la grâce de Dieu pour l’humanité entière. C’est l’assurance du salut éternel pour tous ceux qui croient, grâce au pardon des péchés en Jésus.

« Emmanuel... Dieu avec nous » C’est sa présence en nous et parmi nous. C’est être sûr de sa force, de son soutien chaque jour, de sa compassion, de sa sagesse avec nous au quotidien.

« Emmanuel... Dieu avec nous » Si nous le voulons bien. Car il ne forcera jamais la porte. Accueillons-le chaque jour avec foi, vivons chaque jour dans sa présence par la foi. Que sa présence par l’Esprit Saint illumine nos vies et le monde qui nous entoure.

Joyeux Noël à tous

Votre Pasteur, Joël Mikaélian

Lire la suite...
 
Culte du mercredi 25 décembre 2013 - «Où est le roi des Juifs qui vient de naître…» PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Es. 52. 7 à 12 / Matt. 2. 1 à 6

« Où est le roi des Juifs qui vient de naître… »

Alors que Jésus vient de naître dans le monde, des hommes cherchent un roi. Ce sont des mages d’Orient, des gens instruits, des savants, des sages. C’est ainsi qu’on les considérait à cette époque. Ces mages sont probablement des astronomes qui observaient l’univers. Ils devaient certainement s’interroger sur l’origine et le mystère de la vie, sur l’existence d’un Dieu créateur. Peut-être avaient-ils eu quelques connaissances à ce sujet au travers de témoignages de juifs exilés. Toujours est-il que lorsque Jésus est né, ils ont vu quelque chose d’inhabituel, une étoile pas comme les autres, une lumière particulière dans le ciel. Ils en concluront qu’un grand roi vient de naître et ils partent à sa recherche pour le connaître et l’adorer.

Lire la suite...
 
Culte du dimanche 15 décembre 2013 - «Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? » PDF Imprimer Envoyer
Messages du Culte

Es. 35. 1 à 6 et 10 / Mat. 11. 2 à 11 / Jacq. 5. 7 à 10

« Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre ? »

C’est aujourd’hui le 3ème dimanche de l’Avent, de ce temps d’attente qui nous prépare à célébrer Noël, la fête qui nous rappelle la naissance de Jésus. L’Avent est un temps favorable pour faire un retour sur nous-mêmes. C’est, par exemple, donner une attention toute particulière aux propos de Jean Baptiste, de son message qui invitait alors le peuple à se préparer à la naissance du Christ : « Aplanissez le chemin du Seigneur, rendez droit ses sentiers… ». C'est-à-dire, venez, revenez vers Dieu ! Mais ce temps de l’Avent nous rappelle aussi que quelqu’un vient. Quelqu’un qui est déjà venu, Jésus le Christ. Il vient, il est là ce matin, par l’Esprit Saint. Dieu est là contre toute apparence où que nous soyons. Sa présence demande notre foi. Il est là ce matin, présence discrète, humble, sensible et respectueuse de la liberté de chacun. Présence qui veut nous dire et nous redire tout l’amour qu’il porte envers chacun d’entre nous, qui que nous soyons. Ouvrons nos cœurs et laissons-nous interpeler par sa parole, sa voix, celle de l’Esprit Saint.

 

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 Suivant > Fin >>

Page 37 sur 88

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux