Accueil Messages du Culte Message du culte du 09 avril 2017 - «Ton roi vient à toi… »
Message du culte du 09 avril 2017 - «Ton roi vient à toi… » PDF Տպել Էլ.փոստ
Messages du Culte
There are no translations available.

Matth. 21. 1 à 11

« Ton roi vient à toi… »

L

a fête des Rameaux est une belle fête. Elle fait mémoire d’une journée de gloire pour Jésus et les disciples. Jésus fait une entrée triomphale à Jérusalem. Il est acclamé, les gens étendent même leurs vêtements sur son chemin. On coupe des branches aux arbres et on en jonche la route. Cela ressemble manifestement à l’accueil d’une personnalité haut placée. Les disciples devaient certainement être fiers. Quant à Jésus, l’évangile de Luc nous dit qu’il pleura en voyant la ville. Pourquoi ? Car il voyait déjà l’incrédulité de la foule et la catastrophe qui allait l’atteindre quelques années plus tard. Jérusalem sera entièrement détruite par les romains en l’an 70. Mais que retenir de ce jour de gloire ? Quel message Jésus a-t-il voulu faire passer ce jour-là ? Méditons.

1°) « Allez au village qui est devant vous… »

Pour commencer, Jésus envoie ses disciples chercher une ânesse et un ânon. Il accomplit la prophétie de Zacharie et s’identifie au Messie attendu. Par ce geste, c’est comme s’il voulait donner une dernière chance à tous ses détracteurs, de reconnaître qu’il était bien le Messie, le Fils de Dieu, le sauveur du monde. Les disciples, d’ailleurs, auront beaucoup de mal à accepter qu’un tel événement ne puisse pas les convaincre.

De même pour nous aujourd’hui, l’accomplissement des prophéties de la Bible prouve que la Bible dit vrai. La  prophétie de Zacharie, mentionnée ici, comme celle d’Esaïe concernant la passion du Christ, attestent avec force l’inspiration divine de la Bible. De même que l’annonce de la destruction de Jérusalem le jour des Rameaux. La Bible dit vrai aussi quand elle nous parle de la grâce du salut en Jésus, de son retour en gloire, de son royaume à venir et de la vie éternelle. C’est le 1er message que le Seigneur a voulu faire passer le jour des Rameaux, tout en donnant aux septiques, une ultime occasion de croire qu’il est bien le Messie.

2°) « Allez… vous trouverez… »

Dans le même registre, le jour des rameaux nous révèle la « toute connaissance » de Jésus ; ce que les théologiens appellent « l’omniscience » de Dieu. Jésus envoie ses disciples chercher une ânesse et un ânon avec des indications précises. Il ne les envoie pas à l’aventure. Il connaît toutes choses à l’avance et ce, dans les moindres détails. Il prévoit même ce que les propriétaires pourraient dire et ce qu’il faudra répondre.

Le Seigneur sait toutes choses dans les moindres détails. Il connait tout de ce monde, il connait tout de notre vie. Il sait déjà ce qui va arriver dans ce monde comme dans nos vies. Il connait nos joies comme nos épreuves, présentes et à venir. Mais, bien plus que cela, le Seigneur nous parle et nous conseille en fonction de ce qu’il sait de notre avenir. Le Seigneur anticipe tout pour notre bien. Ecoutons-le, suivons ses instructions comme les disciples, et nous trouverons des chemins préparés, des situations conformes à ses promesses. S’il nous invite à la conversion, n’hésitons pas ; au baptême, à un engagement dans l’église, n’hésitons pas. S’il nous invite à la repentance, au pardon, à aimer, aider un prochain, n’hésitons pas. S’il nous dit de lui faire confiance pour notre avenir, ne doutons pas. Il sait quel est notre avenir. Il sait l’avenir de nos familles aussi. « Allez… vous trouverez… » C’est un appel à l’obéissance avec la promesse qui l’accompagne. La promesse suit toujours l’obéissance, elle ne vient pas avant. Si les disciples étaient restés sur place, s’ils étaient restés sceptiques par rapport aux paroles de Jésus, ils n’auraient jamais expérimenté la puissance de Jésus. Ecoutons-le, et obéissons-lui. Il sait ce qu’il dit et pourquoi il nous le dit. C’est le 2ème message que Jésus a voulu faire passer le jour des Rameaux.

3°) « Qui est-ce ? »

Le jour des Rameaux, la foule s’interroge au sujet de Jésus. Malgré les acclamations, les cris : « Hosanna », (c’est-à-dire : « Sauve »), on se demande quand même qui est cet homme qui entre ainsi dans Jérusalem ! Le texte précise que toute la ville fut en émoi. Et pourtant, cela ne sera pas suffisant pour convaincre. « C’est le prophète », disent les foules. Le prophète et non le Messie, le Christ. Pas étonnant alors que quelques jours après Jésus sera arrêté, jugé, condamné à mort et crucifié sans que personne ne prenne sa défense. Le cœur de l’homme est tortueux, il est dur et incrédule par nature. Malgré les miracles, les paroles de sagesse, les prophéties, la plupart des contemporains de Jésus resteront sceptiques et incrédules. Le jour des Rameaux, cette entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, n’y changera rien. Les acclamations, la joie, les cris, seront de courte durée. Le cœur de l’homme oublie vite et se laisse facilement manipuler, conditionné par ce qu’il voit et vit dans l’instant.

D’où l’importance de faire mémoire des événements passés. Faire mémoire de la grandeur, de la fidélité, de l’amour et la bonté de Dieu. « Souviens-toi » du chemin parcouru, dira maintes fois le Seigneur à son peuple. Souviens-toi la sortie d’Egypte, le désert, la façon dont j’ai pris soin de toi. Tu n’as manqué de rien...

N’oublions pas tout ce que le Seigneur a fait pour nous. Faisons mémoire de sa fidélité, de sa grâce, de son pardon, de son amour. Ne soyons pas oublieux et ingrats. Mais rendons grâce sans cesse et pas seulement le jour des Rameaux comme la foule.

N’oublions pas que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, le Sauveur du monde. Il est au-dessus de tout. Il est fidèle par-dessus tout.

« Ton roi vient à toi… »

Jésus est ce roi qui est venu vers nous pour nous sauver et nous donner accès à la vie éternelle. Il a accompli les prophéties par sa première venue. Il accomplira aussi celle de son retour en gloire. Il sait tout et veut notre bien. Ecoutons-le, obéissons-lui avec confiance. Il nous aime. Soyons patient dans nos épreuves, joyeux de sa fidélité. Bénissons-le pour tout ce qu’il a fait pour nous.

Pasteur Joël Mikaélian
09/04/17

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux