Accueil Messages du Culte Message du culte du 30 juillet 2017 - «Que puis-je te donner ? »
Message du culte du 30 juillet 2017 - «Que puis-je te donner ? » PDF Տպել Էլ.փոստ
Messages du Culte
There are no translations available.

1 R 3. 5 à 12 / Rm 8. 28 à 30 / Mt 13. 44 à 50

« Que puis-je te donner ? »

T

elle est la question que Dieu adresse au roi Salomon, la nuit, dans un rêve : « Demande ! Que puis-je te donner ? ». Certes, la question ne nous est pas adressée directement à nous ce matin. Il faut se garder des raccourcis faciles au risque de s’enfermer dans des rêves illusoires et de s’exposer à des réveils difficiles. Mais la question témoigne tout de même d’une vérité mainte fois répétée dans la Bible, à savoir que Dieu est capable de venir jusqu’à nous ; capable de nous questionner sur nos désirs et nos attentes. C’est ce qu’il a fait en Jésus, en venant jusqu’à nous pour nous révéler le royaume de Dieu et nous donner accès à ce royaume par le sacrifice de sa vie à la croix. Jésus lui-même n’a pas hésité à dire : « Demandez, et l’on vous donnera… » (Mat. 7. 7). Les textes bibliques de ce matin nous invitent à méditer sur nos besoins, nos désirs. Quels devraient être nos désirs profonds en tant qu’être humain, en tant que chrétien ? Que devrions-nous rechercher et demander à Dieu ?

1°) « Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent… »

C’est la demande de Salomon. Demande étonnante et pourtant si essentielle. On peut noter que Salomon est déjà assez intelligent pour ne pas demander une longue vie, la richesse ou la mort de ses ennemis… Il sait que tout ceci peut devenir « conséquences » de l’intelligence qui vient de Dieu, fruit de la providence de Dieu. Salomon demande ce qui lui paraît essentiel, le discernement. Il demande ce dont il a besoin pour mener à bien le service que Dieu lui a confié. Il a compris le sens de sa vie, de sa mission : être au service du peuple que Dieu lui a confié. Il veut accomplir ce service selon la volonté de Dieu. Il est conscient de ses limites humaines et demande l’aide de Dieu. C’est ce que nos dirigeants politiques devraient comprendre aujourd’hui. C’est ce que toute personne en charge d’une responsabilité devrait comprendre. Gouverner, diriger, c’est d’abord et avant tout servir. Servir et non se servir. La nuance tient en deux lettres, mais elle fait toute la différence. Certes, nous avons tous besoin de reconnaissance, mais la reconnaissance est ce que l’on nous donne et non ce que l’on prend ou que l’on exige. Elle est conséquence du service, donnée parfois par ceux que l’on sert ; donnée toujours par Celui que l’on sert.

Que ce soit notre demande première aussi. Nous tous qui sommes des disciples du Christ, appelés à être conformes à son image, apprenons à demander l’essentiel, pour accomplir fidèlement notre mission sur cette terre. Mission de témoin, de membre d’église, de responsable d’église… « Accorde donc à ton serviteur un cœur intelligent… ».

La suite du texte et la réponse de Dieu témoignent de toute sa bonté, son amour, sa générosité. Il accorde à Salomon ce qu’il a demandé et bien au-delà, toutes les bonnes choses qu’il n’avait même pas demandées. Salomon demeure un exemple pour nous aujourd’hui encore. Même si nous ne sommes pas tous appelés à exercer de grandes responsabilités politiques ou spirituelles. Sa demande devrait nous inspirer et nous aider à nous attacher toujours à l’essentiel.

2°) « Il va vendre tout ce qu’il possède, et il achète ce champ… »

Les paraboles du trésor, de la perle et du filet nous apportent un éclairage supplémentaire sur la question de l’essentiel. La découverte de la grâce de Dieu, du salut en Jésus Christ est comparable à la découverte d’un  trésor caché. Elle suscite une très grande joie. Elle pousse celui qui l’a trouvé à vendre tout ce qu’il possède pour acquérir le champ du trésor. Certes, il ne s‘agit pas ici d’acheter sa place au royaume de Dieu. Il s’agit de faire du royaume, l’essentiel de ses désirs ; la chose la plus importante, celle qui compte le plus, au point de tout faire pour s’approprier la grâce du salut. A savoir : Croire, se repentir et s’engager à suivre le Christ. La parabole suivante sur la perle souligne les mêmes aspects du royaume de Dieu. C’est comme une perle précieuse. Celui qui a compris sa valeur est alors prêt à tout pour se l’approprier. La grâce du salut en Jésus, le royaume de Dieu, constitue l’essentiel de ce que nous devons rechercher. Et lorsque nous l’avons trouvé, lorsque nous avons eu connaissance de l’Evangile, c’est être prêt à tout pour en hériter. Savoir : croire en Jésus, le suivre fidèlement, lui obéir. Car la troisième parabole met l’accent sur une autre vérité du royaume de Dieu. Le filet est jeté à la mer, il ramasse toutes sortes de poissons et à l’arrivée, on fait un tri, image du jugement dernier.

Qu’est-ce-qui importe pour nous ? Qu’est-ce-qui est essentiel pour nous ? Avons-nous trouvé le trésor, la perle ? Sommes-nous heureux de l’avoir trouvé en Jésus ? Vivons-nous dans l’obéissance à l’Evangile ? Dans l’amour avec nos frères et sœurs, la bienveillance mutuelle ? Dans la vérité, la sainteté ?

3°) « Il nous a destinés d’avance à être semblables à l’image de son Fils… »

Dieu a une grande ambition pour tous ceux qui croient en lui. Cette parole de l’apôtre Paul le souligne avec force. Au-delà de la polémique sur la prédestination, cette parole nous invite à réfléchir sur notre destinée. Quelle est notre but, notre ambition, notre projet dans cette vie ? Etre semblable à l’image de Jésus. Manifester comme lui le fruit de l’Esprit : amour, paix, joie, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi... C’est ce que Dieu veut faire de nous. Que nous soyons déjà des citoyens du royaume de Dieu dans ce monde en attendant celui à venir.

Conclusion :

« Que puis-je te donner ? »

Que Dieu nous donne sagesse et discernement des choses essentielles. Sagesse et discernement de croire, de lui faire confiance pour tous nos besoins. Il est un Dieu généreux. Il l’a été pour Salomon, il peut l’être pour nous aussi. Sagesse dans nos choix, nos décisions, notre compréhension du plan de Dieu pour notre vie. Tout le reste, nos besoins humains, il y pourvoit dans sa grâce avec générosité. Il y pourvoira toujours, il est fidèle.

Que Dieu nous donne sagesse et discernement pour nous attacher à l’essentiel, au royaume qui vient. Qu’il nous donne joie et paix, assurance de l’éternité.

Qu’il fasse en nous cette œuvre de nous rendre semblables à l’image de son Fils.

Pasteur Joël Mikaélian
30/07/17

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux