Message du culte du 27 mai 2018 - « Est-il rien arrivé d’aussi grand ? » - Հայ Աւետարանական Եկեղեցի
Accueil Messages du Culte Message du culte du 27 mai 2018 - « Est-il rien arrivé d’aussi grand ? »
 
Message du culte du 27 mai 2018 - « Est-il rien arrivé d’aussi grand ? » PDF Տպել Էլ.փոստ
Messages du Culte

Deut. 4. 32 à 39 / Rom. 8. 14 à 17 / Matth. 28. 16 à 20

« Est-il rien arrivé d’aussi grand ? »

I

l est des choses qui ont marqué et qui marquent l’histoire. Nous sommes souvent fascinés par ce qui est grand, extraordinaire. Cela peut concerner les grands événements de ce monde, comme ceux de nos vies. Ce peut être la conquête de la lune, comme le sourire d’un enfant. En ce jour de fête des mères, nous pouvons nos rappeler qu’une des grandes choses de ce monde, pourrait être comme le chantait Yve Duteil : « Prendre un enfant par la main, pour l'emmener vers demain, pour lui donner la confiance en son pas… ». Certes, la grandeur d’une chose se mesure à l’empreinte qu’elle a ou peut avoir sur le monde. Mais la grandeur d’une chose se mesure aussi à l’attention que nous lui portons. Ce qui fait que telle chose peut réjouir, encourager, donner des perspectives nouvelles aux uns et en laisser d’autres indifférents. Les textes bibliques de ce matin nous invitent à méditer sur ce qu’il y a de plus grand. Sur ce qui a impacté ce monde profondément. Ils nous invitent à nous questionner sur ce qui est réellement grand, et qui devrait nous fasciner, nous réjouir, nous remplir de forces, d’espérance ; qui devrait transformer nos façon de voir, de vivre, de considérer ce monde.  Ouvrons les yeux de nos cœurs à l’Esprit Saint et laissons-nous saisir par sa Parole.

1°) « Est-il rien arrivé d’aussi grand ? »

Quoi, allez-vous dire peut-être ? Dans le texte du Deutéronome, Moïse interpelle avec force le peuple d’Israël. « Interroge les jours anciens… reconnait… réfléchit… A-t-on rien entendu de pareil ? ». « Que le Dieu créateur de tout l’univers, le seul Dieu réel, vivant, invisible, d’une grandeur que nul ne peut mesurer, d’une intelligence, d’une sagesse, d’une puissance, mais aussi d’un amour, d’une compassion, que nul ne peut mesurer. Ce Dieu vous a parlé, il est venu vers vous, il vous a choisi, il vous a libérés et vous a gardés, béni. Ce Dieu a fait tout cela pour que vous sachiez qu’il est le seul Dieu et que vous le fassiez connaître aux autres ». On le sait, malheureusement, malgré les vibrants appels de Moïse, le peuple restera souvent indifférent et ne remplira pas sa mission ; mission qui était en fait la finalité de ces grandes choses qu’il a vécues avec Dieu.

« Est-il rien arrivé d’aussi grand ? »

Pour nous Dieu a fait encore plus grand. Il s’est incarné, il est venu à nous dans la personne de Jésus, le Christ. Il s’est fait semblable à nous excepté le péché. Il a vécu sur cette terre, manifesté amour, compassion, sagesse, puissance, intelligence. Il a parlé du royaume, de l’éternité, du monde à venir. Il a enseigné le bon mode de vie qu’il a résumé en deux phrases : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu… et ton prochain… ». Mais il a fait plus grand encore, plus fort, il a donné sa vie pour le pardon de nos péchés. Il a accepté d’être condamné à mort à notre place. Il a fait plus grand encore, il a vaincu la mort par la résurrection. Il donne la vie éternelle à tous ceux qui se repentent, qui croient et qui se font baptiser pour le suivre. Comment réagissons-nous devant ces grandes choses que Dieu a faites pour nous ? Sommes-nous conscients de leur grandeur ? Quel impact ont ces événements sur nos vies, notre façon de voir les choses ? « Ouvre les yeux de mon cœur… » disent les paroles d’un chant. A chacun de répondre, d’accepter et de vivre ! De se laisser impacter par cette grâce ou de rester indifférent.

2°) « Est-il rien arrivé d’aussi grand ? »

Quoi, allez-vous dire encore peut-être ? Le texte de l’épître aux Romains nous dit que tous ceux qui croient, reçoivent l’Esprit Saint. L’Esprit Saint qui témoigne à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. C’est notre identité en Jésus et nous pouvons appeler Dieu « Abba, Père… »« Est-il rien arrivé d’aussi grand ? » Que le Dieu créateur de tout l’univers, vienne habiter notre vie intérieure par son Esprit. Quelle grâce, quel événement grandiose, que d’être habité par l’Esprit Saint de Dieu ! Peut-on imaginer plus grand, plus fort, plus réjouissant ? De pouvoir dire à Dieu : « Notre Père… ». Là encore, cela peut paraître totalement banal ou machinal, comme porteur de joie, de paix, de confiance… Porteur ou créateur de paix, d’assurance et d’espérance. Si Dieu est mon Père… quelle joie ! Est-il ton Père ? Le considères-tu comme ton Père ? Veux-tu le considérer comme ton Père ce matin ? Et être enfants, héritiers du royaume ! « Est-il rien arrivé d’aussi grand ? »

3°) « Est-il rien arrivé d’aussi grand ? »

Quoi encore ? Que celui qui a reçu tout pouvoir dans le ciel et sur la terre nous dise : « Allez, faites de toutes les nations des disciples… ». Que ce Dieu extraordinaire nous ait confié une mission, qu’il nous fasse confiance ! N’est-ce pas grand ? Ce sont les dernières paroles de Jésus avant de quitter ce monde. Paroles qui résonnent encore aujourd’hui dans le monde. Certes, nous ne sommes pas tous appelés à être missionnaire au loin. Mais nous avons tous une mission. De prier et de donner pour la mission, de nous intéresser à l’œuvre missionnaire au lieu d’être sans cesse préoccupés par nous-mêmes ! Notre bien être matériel ou spirituel même ! Dans 15 jours, nous aurons l’occasion de fêter les 100 ans de l’AMAA. Une belle mission qui œuvre dans 24 pays du monde ! Nous pouvons aussi être missionnaires à Issy les Moulineaux, dans nos maisons, à l’école, au travail…

« Allez, faites de toutes les nations des disciples… » Allez, baptisez, enseignez, vivez, parlez du Christ, de l’Evangile… Vivez-le dans l’église, dans votre engagement, votre participation au culte, aux réunions de semaines… Allez… nous dit le Seigneur.

« Et moi, je suis avec vous jusqu’à la fin des temps ». C’est comme si Jésus disait : « faites ce que je vous dis, accomplissez cette belle mission. Et ne vous inquiétez pas, ne soyez pas effrayés par cette mission, car je suis avec vous, je viens avec vous aussi, je suis totalement impliqué avec vous dans cette mission ». « Sans moi, vous ne pouvez rien faire ». C’est comme s’il nous disait aussi, pour tout ce qui nous préoccupe : « Je suis là, avec vous tous les jours ».

« Allez, faites de toutes les nations des disciples… »

« Est-il rien arrivé d’aussi grand ? »

Quoi encore ? Que tout ce que l’on vient de dire, est vrai ! Et cela peut te laisser indifférent ou bien transformer ta vie.

La grandeur d’une chose se mesure à l’importance qu’on lui accorde. Son impact dans nos vies est lié à l’attention qu’on lui porte.

Pasteur Joël Mikaélian
27/05/18

 

Eglise Evangélique Arménienne d'Issy-les-Moulineaux